508 PSE, 208 GTi, rallye, circuit : François Wales évoque l'avenir
habillage
banniere_haut

508 PSE, 208 GTi, rallye, circuit : François Wales évoque l'avenir

Prendre la direction de Peugeot Sport en plein virage vers l'électrification automobile peut sembler ardu. Entré chez Peugeot en 1989, François Wales s'en accommode parfaitement, en marquant toutefois une différence entre sportives de route et modèles de compétition. Entretien.

Publié le Mis à jour le

François Wales a remplacé Bruno Famin à la tête de Peugeot Sport en juin 2019.

AURELIEN VIALATTE, ASO / A.VIALATTE

Enfant, François Wales rêvait de remporter les 24 Heures du Mans, le championnat du monde des rallyes et celui de Formule 1. Ses études d’ingénieur motoriste l’ont plutôt propulsé chez Peugeot dès 1989, où il a occupé différents postes en France comme à l’étranger (dont 8 ans en Chine), avant d’intégrer une entité plus proche de sa passion initiale : Peugeot Sport.

En janvier 2018, il remplace Pierre Budar (alors appelé comme team manager de l’équipe Citroën en WRC) au poste de responsable ingénierie pour la compétition-client et les modèles sportifs de série. Une double casquette conservée en tant que directeur de Peugeot Sport depuis juin 2019… justement idéale pour nous parler des futurs produits. A commencer par la 508 Peugeot Sport Engineered, une berline hybride rechargeable de 360 ch annonçant une ligne de sportives électrifiées.


L'argus. Quand arrivera la 508 PSE, premier modèle de cette nouvelle ligne ?

François Wales. La voiture de série sera présentée au Mondial de l'Auto à Paris, en octobre 2020, et commercialisée dans la foulée. Nous serons dans les temps : le développement est quasi terminé, et nous travaillons actuellement sur l’industrialisation du modèle (l’auto sera produite sur les chaînes de la 508 classique, à Mulhouse) et sur certaines subtilités de réglages.

508 PSE de developpement
Puissance 508 PSE

Quelles ont été les principaux défis relevés lors du développement ?

La mise au point du châssis n’a posé aucun problème : nous avions déjà travaillé sur les trains roulants des 208 GTi et 308 GTi by Peugeot Sport et d’ailleurs, le système de freinage avant provient de cette dernière. L’aspect motorisation était davantage une découverte. Mais en retravaillant les plages d’utilisation combinées des moteurs thermique et électrique, nous avons réussi à extraire 360 ch de la chaîne de traction existante (le 3008 Hybrid4 cumule 300 ch, NDLR), sans modifier la puissance ni la taille des batteries.


S’agit-il alors d’un « pic » de puissance, seulement disponible quelques secondes ?

Non : cette puissance maximale sera disponible sur une grande plage de régimes… à condition que les batteries soient chargées. Certains la critiquent, mais cette technologie est le moyen de proposer un niveau de performances que nous n’aurions jamais atteint avec les moteurs thermiques à notre disposition (lire notre essai au Nürburgring). Cela dit, la 508 PSE n’est pas une berline taillée pour les sorties sur circuit : ce n’est pas une GTi, plutôt une vraie GT.


Quid du remplacement de la 208 GTi thermique ?

Nous l’avons déjà annoncé : en matière de modèles de série, Peugeot Sport ne commercialisera plus aucun modèle 100% thermique. Les futures déclinaisons Peugeot Sport Engineered seront forcément électrifiées.

208 GTi by Peugeot Sport
La précédente Peugeot 208 GTi by Peugeot Sport...
Peugeot 208 PSE
...et la future e-208 Peugeot Sport Engineered ?

Cette « 208 PSE » sera hybride rechargeable ou 100% électrique ?

L’électrique pur sera privilégié, même s’il est un peu tôt pour en parler en détail. Mais pas d’inquiétudes : nous atteindrons un niveau de performances plus élevé que celui de la dernière 208 GTi thermique. Cela passera par un moteur et des batteries plus puissantes que l’actuelle e-208 qui est notre base de travail.


En compétition, la nouvelle 208 Rally 4 (lire notre essai) est pourtant 100% thermique…

En effet. Dans cette catégorie (anciennement baptisée R2) amenée à courir de longs rallyes en championnat du monde, le moteur thermique reste toujours la meilleure solution. Mais tout va très vite : Opel, désormais rattaché à PSA Motorsport, commercialisera cette année la première Corsa-e Rally, une voiture de rallye 100% électrique. Sur la base d’une Corsa-e de série (136 ch), nous retirons les systèmes ABS/ESP, ajoutons tous les équipements de sécurité (arceau-cage, harnais, sièges baquet), et améliorons la performance (amortisseurs spécifiques, différentiel autobloquant, frein à main hydraulique…). La coupe démarrera en Allemagne au mois d’août 2020, et constituera pour le groupe PSA le vrai banc d’essai de cette formule inédite.

Peugeot 208 Rally 4
Peugeot 208 Rally 4 (208 ch).
Opel Corsa-E Rally
Opel Corsa-e Rally (136 ch).

Corsa et 208 partagent la même plateforme. Verra-t-on une e-208 Rally en France ?

C’est une possibilité. En championnat de France, seules certaines étapes du Rallye du Var et des Cévennes comptent trop de kilomètres : sur toutes les autres manches, l’autonomie suffira, même si elle chute à 60 ou 70 km « pied au plancher » sur les spéciales chronométrées (l’autonomie en cycle WLTP est donnée pour 340 km). La recharge pourra être assurée par des bornes publiques lors des regroupements ou, éventuellement, par un groupe électrogène qui pourra recharger 20 voitures en une heure et demie. A vrai dire, l’électrification est moins adaptée au rallye qu’aux épreuves sur circuit : une course sprint dure 30 minutes au maximum, et les prises de charge rapide peuvent facilement être installées dans les box.


Une 208 Racing Cup 100% électrique est-elle à venir sur circuit ?

Nous sommes en cours de réflexion. Il ne serait pas illogique que la remplaçante de la 308 Racing Cup devienne 100% électrique (Cupra a présenté une Leon eRacer, NDLR). A court terme, c’est plus compliqué pour la 208 Racing Cup, essentiellement pour des raisons budgétaires : une 208 thermique coûte aujourd’hui un peu plus de 20 000 €, c'est le double pour une Corsa-e Rally. L’évolution devra donc être progressive, notamment auprès d’une clientèle toujours très attachée aux moteurs thermiques dans nos Rencontres Peugeot Sport.

Peugeot 308 Racing Cup
Peugeot 308 Racing Cup (308 ch).
Peugeot 208 Racing Cup
Peugeot 208 Racing Cup (140 ch).

Après, comme je dis souvent pour l’électrique : l’essayer c’est l’adopter. Les sensations au volant sont excellentes et, sur le circuit de développement Opel Motorsport, la Corsa-e Rally tourne plus vite que l’ancienne Opel Adam Cup, essentiellement grâce au couple supérieur et disponible immédiatement. Pour finir, nous avons beaucoup de demandes de nos clients pour une raison simple : ils affirment que la recherche de sponsors sera facilitée avec cette technologie, aujourd’hui mieux perçue par le grand public.


Le retour de Peugeot en championnat du monde d’endurance est-il toujours d’actualité ?

Bien sûr. Le retrait de Rebellion en tant que partenaire n’a rien modifié à notre objectif ni à notre calendrier. Pour l’heure, nous en sommes à l’avant-projet : des groupes de travail étudient de très près l’évolution de la réglementation. Nous serons très vigilants sur ce point, pour proposer les meilleurs choix techniques possibles.


Vous avez participé aux 24 Heures du Nürburgring en 2019. Etait-ce un « one shot », ou courez-vous en compétition régulièrement ?

Après plusieurs années de « trackdays » (ces journées « loisir » sur circuit avec des voitures de série), j’ai sauté le pas en compétition, il y a trois ans, sur le mythique Nürburgring. Ma première course était une manche du championnat VLN (des courses de 4 heures ou 6 heures exclusivement organisées sur la boucle nord, relire notre expérience en Clio Cup). J’ai ensuite participé aux 24 Heures en 2019, sur une ancienne Opel Astra OPC. Une vraie épreuve : nous avons passé 24 heures à regarder dans le rétro ! Cette année, j’y cours à nouveau avec une Astra Cup, plus récente et plus puissante... Cela devrait être moins stressant (rires).

24H du Nurburgring 2019 en Audi R8 GT4 par L'argus

A LIRE. Nos 24H du Nürburgring 2019 en Peugeot 308 Racing Cup

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours