80 ou 90 km/h ? Gare aux radars qui flashent à tort !
habillage
banniere_haut

80 ou 90 km/h ? Gare aux radars qui flashent à tort !

Un radar calibré pour une vitesse limitée à 80 km/h a généré de nombreux avis de PV pour des automobilistes flashés au-dessus dans le Gers (32). Problème : la vitesse limite était repassée à 90 km/h sur cet axe. Et ce n'est pas un cas isolé.

Par MaxK
Publié le

90, 80, 90...comme les automobilistes, certains radars ne sont pas "au courant" des changements de limitation.

Sécurité Routière

Parmi la quarantaine de départements qui ont relevé la limitation de vitesse de tout ou partie de leur réseau routier secondaire à 90 km/h figure le Gers (32). Cela concerne environ 350 km de routes gersoises depuis le 1er juin 2022, dont un tronçon de la RD928 situé entre les communes de Solomiac et Mauvezin. Cette portion de route accueille un radar déplaçable de type « chantier » depuis le 26 juillet dernier, or l’appareil en question était calibré sur une limitation à 80 km/h lors de son installation.

Media Image
Image

Voici le radar "fautif" qui a flashé à tort dans le Gers.

Préfecture du Gers

Résultat : de nombreux automobilistes ont été verbalisés à tort pour excès de vitesse. Plusieurs faits de ce type avaient été rapportés dans les mois qui avaient suivi l'instauration de la limitation à 80 km/h par défaut sur les routes comptant une voie dans chaque sens sans séparateur central, le 1er juillet 2018. Rebelote depuis que la Loi d'Orientation des Mobilités adoptée en décembre 2019 autorise les départements à rétablir la limitation à 90 km/h sur les axes qu'ils administrent.

Des problèmes corrigés au cas par cas

Entre le 26 et le 28 juillet à 13h40, tous les automobilistes enregistrés à une vitesse retenue comprise entre 81 km/h et 90 km/h devant ce radar du Gers ont donc été « flashés » alors qu’ils respectaient la limitation en vigueur, et ont reçu ou vont recevoir le PV correspondant. « Dès connaissance du problème, l’État a informé le Centre Automatisé de Constatation des Infractions Routières (CACIR) du ministère de l’Intérieur. (…) Les contraventions constatées entre le 26, 27 et le 28 juillet jusqu’à 13h40 seront classées sans suite », assure la préfecture.

Media Image
Image

Certaines routes du Gers sont récemment repassées à 90 km/h.

Préfecture du Gers

Media Image
Image

D'un tronçon à l'autre, il est parfois facile de ne plus savoir à combien la vitesse est limitée.

Renault

Des PV annulés ou à contester

Selon le département du Gers (32), les propriétaires de véhicules « flashés » recevant un courrier de contravention recevront par la suite un autre courrier leur signifiant l’annulation des poursuites. Si ce n’est pas le cas, ils sont invités à à contester leur PV par les moyens habituels (courrier ou Internet) après réception de celui-ci. Cela ne les met pas à l'abri de subir la même mésaventure ailleurs. En octobre 2021 dans la Marne (51) par exemple, ce sont des voitures-radars conduites par des opérateurs privés qui avaient entraîné des amendes indues. Là encore, les amendes avaient été annulées ou remboursées. Plus que jamais, il est important de bien lire un avis de contravention reçu avant tout paiement.

Media Image
Image

Il est maintenant possible de contester un PV pour excès de vitesse par Internet.

Sécurité Routière

Sources : Radar-auto.com, Presse Quotidienne Régionale

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
micheljosiane917 Le 05/08/2022 - 16:24
L'homo-automobiliste est un personnage qu'il faut mater, le gugusse des cités est un intouchable.
dan57 Le 05/08/2022 - 11:21
Je ne savais pas la chasse à l'homo-automobiliste constitutionnellement établie non plus que le citoyen était une chiourme qu'il convenait de surveiller au moyen de robots. Dans la première acception il y a homo. Y a-t-il une relation de cause à effet? Eu égard au crime contre l'humanité couru sous couvert médical, à l'exécution des vieux par injection telle que pratiquée par les bourreaux assermentés de l'Ordre, aux thèses de dépopulation fort en vogues, je ne voudrais pas lire de commentaires sur la mortalité routière non plus qu'entendre les larmiches hypocrites avec trémolos commises par les conseillés en communication au service des dégénérés absolus du monde politique.
RRRRRRRRRR Le 05/08/2022 - 10:44
Avant mon principal souci en conduisant était de surveiller la route pour éviter les accidents.... Depuis la mise en place des radars et notamment depuis leur prolifération en n'importe quel lieu ajouté à la multiplicité des limitations de vitesse différentes sur un même parcours.....mon attention est focalisée sur la peur de dépasser ne serait ce que de 6 kms la vitesse autorisée...et un panneau est désormais hélas prioritaire machinalement sur un obstacle inattendu humain animal ou autre.......c'est lamentable!!!!! d'autant que la diminution des morts sur nos routes depuis des années n'est pas imputable aux radars mais au progrès techniques en matière de fiabilité (abs pneus et autres....) , à la qualité des revêtements et au marquage par bandes blanches.... Comparer les morts actuels avec celui du temps où il n 'y avait pas tout cela relève de l'escroquerie...... Tout est bon pour faire du fric!!!! Sur 100 radars seuls une dizaine sont placés à des endroits utiles...... et en plus cela encombre les tribunaux avec les milliers de conducteurs qui désormais conduisent sans points...... Une pompe à fric bien organisée........................!
Voir tous les commentaires (4)