À bord du VinFast VF8, le premier SUV vietnamien 100 % électrique
habillage
banniere_haut

À bord du VinFast VF8, le premier SUV vietnamien 100 % électrique

Vinfast est de retour en France, mais plus pour faire de la figuration ! L’unique constructeur vietamien commercialise son premier SUV 100 % électrique. L’argus a profité de la venue à Paris du VF8, ce rival des Tesla Model Y et Ford Mustang Mach-E, pour faire plus ample connaissance. 

Publié le

Le VF8 est le premier modèle VinFast à être commercialisé en France.

Wilfrid Veris / L'argus

Un raz-de-marée de constructeurs asiatiques déferle actuellement sur l'Europe : MG, Seres, BYD, Aiways, Byton… Mais n’allez pas croire que tous sont chinois. La preuve avec VinFast ! Le premier, et pour l’heure unique, constructeur vietamien se lance à son tour à l’assaut du marché européen. Le constructeur avait déjà fait une apparition remarquée en 2018, année où il s’était offert un stand au Mondial de l’automobile de Paris. À l’époque, il présentait une berline et un SUV, tous deux dessinés par un studio de design européen de renom : Pininfarina. La collaboration avec le centro stile italien s’est poursuivie jusqu’à faire naître toute une gamme de SUV aux inspirations diverses. Le VF8 est le premier de cordée. 

Un style très occidental pour l’imposant SUV

Media Image
Image

Le VF8 est imposant. Il mesure 4,75 m de long.

Wilfrid Veris / L'argus

Media Image
Image

Les feux du VF8 rappellent ceux du Ford Mustang Mach-E.

Wilfrid Veris / L'argus

Contrairement à certaines créations chinoises, le VinFast VF8 ne manque pas d'originalité. Bien au contraire ! Le SUV s’inspire de nombreux gimmicks de modèles déjà commercialisés chez nous. Les phares sur deux étages évoquent des productions Citroën, le modelé des hanches arrière rappelle le Porsche Macan, l'essuie-glace arrière planqué semble inspiré de celui du Hyundai Tucson, tandis que les phares à trois barrettes sont calqués sur ceux du rival le Ford Mustang Mach-E. D’ailleurs, seul un petit centimètre en longueur sépare les deux modèles, à l’avantage du VF8 avec ses 4,75 m. Le modèle vietamien est aussi plus large (1,93 m) et plus haut (1,67 m). En revanche, ce n’est pas le plus habitable. Les bagages, par exemple, y seront plus à l’étroit que dans n’importe quel autre SUV concurrent. Le volume de coffre oscille entre 342 et 1 250 l. Minuscule comparé aux 402 l du Mustang Mach-E, aux 520 l d'un Kia EV6 ou à la soute d’un Model Y. Si l’on peut saluer la présence d’un coffre sous le capot avant, idéal pour ranger le câble de recharge de ce SUV 100 % électrique, la capacité de 78 l reste globalement en deçà de ce qui se pratique chez la concurrence. 

Dimensions VF8 vs la concurrence 

VinFast VF8 Ford Mustang Mach-E Kia EV6 Tesla Model Y
L x l x h 4,75 x 1,93 x 1,67 m 4,74 x 1,88 x 1,61 m 4,69 x 1,88 x 1,55 m 4,75 x 1,92 x 1,62 m
Empattement 2,95 m 2,98 m 2,90 m 2,89 m
Coffre arrière 342 à 1 250 l 402 à 1 420 l 520 à 1 300 l 854 à 2 158 l*
Coffre avant 78 l 81 l 20 l (4 x 4) - 52 l (4 x 2) 117 l

* Tesla communique le volume sous pavillon.

Des places arrière accueillantes

Media Image
Image

La hauteur du VF8 permet d'offrir une bonne accessibilité et une habitabilité correcte.

Wilfrid Veris / L'argus

L’accessibilité et l'habitabilité aux places arrière sont très correctes. Les passagers profitent de dossiers inclinables selon deux positions. L’espace aux jambes est généreux tout comme la garde au toit, malgré la présence du toit ouvrant panoramique (de série sur le haut de gamme) qui grignote quelques centimètres en hauteur. La banquette peut accueillir trois passagers. Contrairement à ce que l'on trouve chez la plupart des modèles électriques, le plancher n’est pas plat au niveau de la place centrale. Pourquoi ? Avant de passer en mode 100 % électrique, le VF8 a eu une première vie au Vietnam avec un cœur thermique. L’aventure s’est d’ailleurs arrêtée en juillet dernier. Dans cette configuration, un tunnel de transmission était nécessaire pour faire passer la puissance aux roues arrière. Si le VF8 reste un SUV à quatre roues motrices, les électromoteurs placés sur les essieux rendent désormais ce passage inutile. Pour réduire les frais, VinFast l’a conservé. Mais ses jours sont comptés. La console apposée sur ce tunnel compte des prises USB-C et même une prise de 90 W pour recharger un PC.

Un habitacle épuré 

Media Image
Image

L'habitacle du VF8 va plaire aux amateurs de nouvelles technologies.

Wilfrid Veris / L'argus

Sus aux boutons et autres commandes disgracieuses ! Aux places avant, les occupants sont interpellés par la tablette de 15,6 pouces installée au centre de la planche de bord. Avouons que cet immense ordinateur peut effrayer les phobiques du numérique. Pourtant, cet écran est le cœur du réacteur. C’est de là que le conducteur et son passager règlent leur siège, le volant ou les rétroviseurs. C’est aussi au moyen de cette dalle que l’on fait glisser le toit ouvrant, déclenche les sièges chauffants (et ventilés sur le haut de gamme) ou que l’on ouvre le coffre lorsqu’il est motorisé. Attention derrière ! Toutes les aides à la conduite (et la liste est longue) sont paramétrables par ici aussi. Derrière le volant, il n’y a pas d'écran.

Media Image
Image

Un affichage tête haute permet de donner les informations les plus importantes au conducteur.

Wilfrid Veris / L'argus

Media Image
Image

L'écran de 15,6 pouces regroupe toutes les fonctionnalités du véhicule.

Wilfrid Veris / L'argus

Les informations les plus importantes sont relayées sur l’affichage tête haute installé d’office. Rares sont les options sur le VF8. Il n’y a bien que la conduite autonome de niveau 3 qui ne fasse pas encore partie du package. Les propriétaires les plus geeks s’amuseront avec la fonction de stationnement automatique (portée de 65 m). À ce propos, la marche arrière s’enclenche via un bouton dont la forme n’est pas sans rappeler les productions Lamborghini. Que de parallèles décidément ! La qualité de fabrication du VF8 est plutôt flatteuse avec une planche de bord gainée de cuir en partie haute. Dommage que le reste de la console n’ait pas droit aux mêmes égards. La partie basse se révèle moins à son avantage avec l’utilisation de plastiques durs. 

Deux niveaux de puissance, deux batteries

Media Image
Image

Deux batteries sont proposées (82 et 87,7 kWh) avec deux niveaux de puissance (353 et 408 ch).

Wilfrid Veris / L'argus

VinFast propose deux niveaux de puissance sur son SUV 100 % électrique : 260 kW (353 ch) et 300 kW (408 ch), chacun étant disponible avec deux capacités de batteries de 82 kWh ou 87,7 kWh afin de profiter d’une autonomie plus importante. Dans cette configuration, sur une charge, le VF8 peut théoriquement parcourir 471 km. Les deux modèles profitent du même chargeur embarqué (11 kW). Sur une prise rapide, le SUV sera capable de récupérer 70 % de sa capacité en 31 minutes maximum. VinFast a intégré d’office une pompe à chaleur pour permettre de soulager la batterie lors de certaines phases (en hiver, notamment). 

Fiche technique VF8 

VF8 Standard VF8 Plus
Puissance 353 ch (260 kW)  408 ch (300 kW)
Couple 500 Nm 620 Nm
Batterie (capacité utile) 82 kWh ou 87,7 kWh
0-100 km/h 5,9 s 5,5 s
V-max 200 km/h
Transmission 4 roues motrices
Autonomie 420 à 471 km  400 à 447 km
Chargeur embarqué AC 11 kW triphasé
Recharge rapide DC (10-70 %) ~ 24 min (82 kWh)  ~ 31 min (87,7 kWh)

Louer ou acheter ?

Media Image
Image

Le VinFast VF8 est proposé à partir de 62 200 € avec batterie. Il est également disponible en LOA et avec une offre de location de batterie.

Wilfrid Veris / L'argus

VinFast propose à ses clients plusieurs offres pour faire du VF8 le leur, et notamment deux formules de location. Certains constructeurs comme Renault en sont revenus, puisque cette formule consiste à louer les batteries aux clients. Si cette technique a l’avantage de réduire le prix catalogue du véhicule et de rassurer l’acheteur, ce dernier garde néanmoins un « fil à la patte » puisqu’il doit se délester chaque mois d’un loyer. Chez VinFast, cette offre permet d’afficher le SUV au prix d’appel de 46 050 €. Revers de la médaille, il faut verser 120 € chaque mois pour rouler. Conscient que cela pourrait lui jouer des tours, le constructeur propose aussi d’acheter intégralement le véhicule. Le tarif devient forcément moins attractif, avec une mise de départ à 62 200 €. Ne comptez pas sur le bonus pour abaisser le prix, le VF8 en est exclu. Comparé à ses rivaux, le SUV vietnamien est plutôt compétitif avec un meilleur rapport prix/équipement/performances. Il profite par ailleurs d'une garantie de 10 ans (maximum 200 000 km). 

Prix du VinFast VF8

Batterie en location Avec batterie
Batterie 82 kW
260 kW (353 ch) - Standard 46 050 62 200
300 kW (408 ch)  - Plus 53 150 69 300
Batterie 87,7 kW
260 kW (353 ch) - Standard 48 000 64 400
300 kW (408 ch) - Plus 56 750 73 100

Bilan : le plus européen des SUV asiatiques

Media Image
Image

La France, les Pays-Bas et l'Allemagne sont les trois premiers pays européens où VinFast a décidé de poser ses valises.

Wilfrid Veris / L'argus

VinFast profite du Mondial de l’automobile de Paris, du 18 au 23 octobre 2022, pour lancer la carrière commerciale de la marque et de son premier SUV. Le constructeur vietnamien, qui assemble ses véhicules sur son marché domestique, commence petit avec seulement trois pays cibles en Europe : la France, l’Allemagne et les Pays-Bas. Un premier showroom doit ouvrir à Paris, dans le quartier de la Madeleine (8e), puis une vingtaine d’autres points de vente devraient suivre dans l’Hexagone. À coup sûr, les amateurs de technologies seront séduits par les fonctionnalités très high-tech. Mais ce n’est pas l’unique argument de vente, puisque l’imposant VF8 offre des performances supérieures à celles de bon nombre de ses concurrents. VinFast compte sur ses produits « premium abordable » dessinés en Europe pour séduire. Toutefois, le constructeur devra d’abord se construire une notoriété sur un marché où les nouvelles marques pullulent, s'offrir un réseau de distribution/réparation efficace pour espérer percer, puis s'ancrer dans la durée…

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours