Abarth 500 esse esse : Voyage en culbuto
habillage
banniere_haut

Abarth 500 esse esse : Voyage en culbuto

La Fiat 500 prend du volume et des chevaux. Attention ça décoiffe !

Publié le Mis à jour le
  • ESSENCE - 160 ch 
  • NI BONUS NI MALUS
  • DISPONIBLE - 21 500 €

 

Abarth 500 Esse Esse - DRLes stars ont souvent des caprices. Prenez l'exemple de la Fiat 500 : à peine flanquée d'une déclinaison Abarth forte de 135 ch, elle en réclame déjà davantage. Dont acte : voici le kit Esse Esse. Il porte la puissance à 160 ch, il augmente le couple, il emmène des ressorts plus courts, des disques percés avec plaquettes renforcées, des jantes de 17 pouces spécifiques, et un petit logo sur le hayon.

 

Balle rebondissante

Dans les faits, le tifosi peut commander sa Esse Esse telle quelle, ou foncer vers la concession pour équiper, moyennant 3 000 €, son Abarth « classique » de ce diabolique paquetage. Détail amusant, ce dernier est livré dans une caisse en bois, comme à la belle époque ! De l'Abarth originelle, la 500 a conservé la bouille terriblement craquante, le moteur bruyant et très vivant, et l'absence de roulis en virage. Mais la nostalgie n'a pas toujours du bon : la suspension, elle, ne semble pas avoir évolué depuis quarante-cinq ans.

 

Sur route bosselée, la voiture est si « brouillonne » qu'elle frise la caricature. Elle gigote, sautille, talonne, et perd donc son adhérence, car les roues perdent souvent le contact avec le sol. A chaque nouvelle bosse, la même question retentit : où sont passés les amortisseurs ? C'est dommage car, sur route lisse, la 500 reste efficace (même si elle n'est pas joueuse), et elle freine très court ! Dès lors, mieux vaut la cantonner à évoluer dans son royaume : la ville. Son moteur laisse sur le carreau tous les deux-roues au feu rouge, son gabarit riquiqui permet de se faufiler mieux qu'une Ferrari. Et, sur le trottoir, les têtes se dévissent. Mais, tout cela, l'Abarth normale savait déjà le faire. Dès lors, peut-être suffit-elle, tout simplement...

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours