Vous êtes ici :

Alpine Celebration : un concept proche de la future Alpine de série

Nouvelle Alpine Celebration concept car prefigurant la future Alpine A110 de route vue avant droite
Voici l'Alpine Célébration, un concept-car préfigurant la future Alpine de route prévue pour 2016. La ressemblance avec l'illustre A110 Berlinette est frappante.

Attendue fin 2016, la nouvelle Alpine de série se devine grâce au concept-car Celebration, présenté aux 24 Heures du Mans 2015. La ligne, sublime, joue la carte du néo-rétro en s'inspirant de l'Alpine A110, la légendaire « berlinette ». Découverte.

Pour révéler son concept-car Célébration, Alpine aurait pu nous donner rendez-vous en octobre prochain, au départ du Tour de Corse, manche française du championnat du monde des rallyes 2015. Là-bas, 42 ans plus tôt, la légendaire Alpine A110 y remporta une victoire, confirmant ainsi sa couronne mondiale. C’était en 1973.

Alpine A110 Berlinette en glisse dans un virage au Tour de Corse 1973
Alpine A110 Tour de Corse 1973
Alpine-Signatech A450B 2015 roulant sur le circuit de Silvertsone
Alpine-Signatech A450 2015
Finalement, c’est sur le circuit du Mans, quelques heures avant le coup d’envoi des 24 Heures 2015, qu’Alpine a choisi de révéler les lignes - à peine grimées - de son futur modèle de série (voir toutes les photos de l'événement).
Pas illégitime : la marque y a participé dès 1963, les a remporté en 1978, et réengage depuis 2013 une voiture officielle, un prototype LMP2 couvé par l’écurie Alpine-Signatech.

Nouvelle Alpine Celebration concept car prefigurant la future Alpine A110 de route vue pleine face
Alpine Célébration
Nouvelle Alpine Celebration concept car prefigurant la future Alpine A110 de route vue plein arrière
Alpine Célébration

L’Alpine A110 du 21e siècle

Le passé sportif d’Alpine est riche. Elle aurait tort de ne pas s’en inspirer. Depuis 2012 (et l’annonce de la renaissance d’Alpine par Carlos Ghosn), le public sait que la nouvelle Alpine sera une voiture puissante mais légère. Comme avant. Depuis aujourd’hui, il sait aussi que la nouvelle Alpine prendra la forme d’un coupé bas, à long capot et épine dorsale en pente. Comme avant. Les clins d’œil à l’Alpine A110 deviennent dès lors évidents… et personne ne s’en plaindra (lire l'interview de Bernard Olivier, le patron d'Alpine).

Nouvelle Alpine Celebration concept car prefigurant la future Alpine A110 de route vue avant gauche
La future Alpine de route a été promise légère. Elle embarque un moteur en position centrale arrière.

De la Berlinette d’antan, l’Alpine Célébration reprend en effet tout, ou presque : les feux additionnels circulaires, ici barrés par des scotchs façon compétition d’antan. Le capot à nervure centrale, encadré par des ailes bombées. La virgule qui ornait ses flancs, ici copieusement «stickée». Ou encore sa lunette arrière enveloppante, s’achevant sur une poupe en pointe, barrée de petits feux horizontaux.

Nouvelle Alpine Celebration concept car prefigurant la future Alpine A110 de route vue arrière gauche
Le bleu Alpine est encore un clin d'œil au passé. La partie arrière à ton dissocié pourrait être reconduite sur l'Alpine de série. Mais peut-être pas en orange...


Traits quasi-définitifs pour la nouvelle Alpine

Avec la Célébration, nous sommes loin du premier concept-car Alpine A110-50, en fait une Renault Dezir recarrossée à la hâte en 2012. Avec un peu de concentration, il est même facile d’imaginer la future Alpine de série, la vraie : chassez les éléments oranges (cache-phares, crochet de remorquage et stickers, issus de l’univers « course »), réduisez un peu la taille des roues, et édulcorez légèrement les appendices aérodynamiques sous châssis (extracteur et lame sous le bouclier avant).

Nouvelle Alpine Celebration concept car prefigurant la future Alpine A110 de route vue de profil gauche
Les grands stickers "60" évoquent l'anniversaire d'Alpine, qui fête cette année ses 60 ans d'existence

Reste à patienter encore pour connaitre les dimensions, le poids, et la fiche technique de la nouvelle Alpine. Mais si le public est impatient, ses concurrentes le sont moins : Lotus Exige, Alfa Romeo 4C et Porsche Cayman ne dorment déjà plus sur leurs deux rétroviseurs…
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (6)
elites314267

607, clio 4, de pauvres voitures sans aucun lien avec Alpine, qui avant de se faire étouffer par Renault était avant tout la marque d'un rêve de passionnés sans aucun rapport avec le mot "industrie"...

jeangustave2598

Grand adepte de l'alpine surtout de la A 110, la vraie à mes yeux, j'attends avec impatience cette nouvelle Alpine. Simplement en voyant la version présentée en réel, je suis déçu. Les esquisses sont plus jolies, surtout au niveau de l'arrière, beaucoup plus large, écrasé et agressif. L'arrière sur la version réelle en photo ne va pas du tout, car trop "mastoque", surtout au niveau des parre choc. Les phares rappelent trop ceux d'une Audi, l'Alpinde doit avoir sa propre identétée. La doube sortie de pot d'échapement est une bonne chose, mais le diffuseur d'air est disgratieux. Je pense qu'il faudrait ne pas le mettre sur la version de série. Les ailles arrières doivent etre plus larges que celles de l'avant , c'est clair sur les dessins, pas du tout sur la version réelle. Les écopes d'aération arrière sont une bonne chose car c'est vraiment la signature de la berlinette. Pour l'avant , rien a redire, il est conforme a mes attentes Donc pour résumer, revoir l'arrière pour le rendre moins lourd et plus éffilé. Cela a été très bien fait sur le dessin, ne changez rien Par contre a mon sens, l'association de deux couleurs est une mauvaise idée, la berlinette doit etre authentique, donc pas camouflage une couleur unique, et bleue de préférence!

g0769g827

Oui elle est très très bien! Espérons qu'elle n'arrive pas trop tard après toutes les erreurs que Renault commet. Espérons aussi que les "décideurs" ne mettront pas trop leur grain de sel pour la transformer et la rendre moche. Et enfin que l'intérieur sera GT, surtout pas clio-captur-espace (je frémis d'avance de retrouver cette horrible console rajoutée sur le tableau de bord avec sa tablette posée verticalement), pas obligatoirement noir : on peut imaginer aussi du tissu gris et en option de jolis cuirs (brun? fauve?)... Je croise les doigts.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Alpine-Renault