Vous êtes ici :

Artcurial : vente aux enchères record au Mans Classic

mercedes 300 SL roadster
Cette Mercedes 300 SL roadster de 1963 s'est vendue plus de 3 millions d'euros, ce qui représente un record.

La vente aux enchères Artcurial, qui s'est déroulée en marge de l'édition 2018 du Mans Classic, a vu quelques très belles autos changer de mains, avec même plusieurs records qui ont été battus.

Le Mans Classic est sans conteste devenu un événement incontournable dans le milieu de la voiture ancienne, avec diverses courses et parades organisées, ainsi que de vastes regroupements de clubs. Les collectionneurs ont de plus la possibilité d'acquérir de nouvelles merveilles, grâce à la vente aux enchères organisée par la maison Artcurial.

Sur cette édition 2018, cette vente a d'ailleurs été marquée par quelques pépites, qui se sont échangées à prix d'or. Trente lots ont en effet dépassé les 200 000 €, dont deux ont été au dessus du million d'euros, tandis que quatre records du monde ont été battus. Le total des ventes représentait alors 12,6 millions d'euros, ce qui en fait le plus haut résultat jamais obtenu par une vente au Mans.

 

Une 300 SL à 3 millions d'euros

La véritable star de cette vente est la Mercedes 300 SL roadster de 1963. Cet exemplaire est d'autant plus exceptionnel qu'il s'agit d'une première main, qui n'a parcouru que 1 380 km. Les enchères ont été longues, pour finalement dépasser les trois millions d'euros (3 143 000 €), soit plus de deux fois son estimation. Elle établit ainsi un nouveau record du monde pour ce modèle.

mercedes 300 SL roadster

Une autre 300 SL de 1956, celle-ci en carrosserie coupé à portes papillon, a été pour sa part adjugée 1 013 000 €. Ces deux autos ont été vendues par le gouvernement suédois, au profit d'une association qui œuvre pour l'éducation des enfants en difficulté.

Les descendantes de ces Mercedes classiques étaient également à l'honneur, avec deux SLS AMG Final Edition (un coupé et un roadster) qui sont parties respectivement à 488 700 € et 554 300 €. Les amateurs d'italiennes ont eux aussi pu y trouver leur compte, avec notamment les Lamborghini Miura P400 de 1968 (834 400 €) et Countach LP400 « Periscopio » de 1975 (977 400 €).

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Mercedes-Benz