AUDI A3 2.0 TDI - BMW 320td Compact : à vos marques !
habillage
banniere_haut

AUDI A3 2.0 TDI - BMW 320td Compact : à vos marques !

AUDI : DISPONIBLE MOTEUR : DIESEL DE 140 CH PRIX : 27 180 € BMW : DISPONIBLE MOTEUR : DIESEL DE 150 CH PRIX : 29 450 COMPARATIF Diesel en fête avec ces deux modèles sportifs très attendus. La sophistiquée Audi A3 dispose des bons arguments pour répondre à la radicale BMW Compact.

Par Marc Francotte
Publié le Mis à jour le

La radicale BMW Compact et la sophistiquée Audi A3.

  • AUDI :
    DISPONIBLE MOTEUR : DIESEL DE 140 CH
    PRIX : 27 180 €
  • BMW :
    DISPONIBLE MOTEUR : DIESEL DE 150 CH
    PRIX : 29 450 €

Si vous aviez encore quelques idées préconçues sur le Diesel, allez donc faire un tour à bord de la nouvelle Audi A3 2.0 TDI ou de la BMW 320td Compact. Si vous n'avez pas changé d'avis à votre retour, c'est que votre mauvaise foi n'a pas de limites.

A bord, l'ambiance est raffinée avec des touches de bois. Marc FRANCOTTEEn effet, ces deux sportives compactes montrent, dans des styles très différents, qu'on ne peut plus confondre Diesel et cuve à mazout. Très attendue, l'A3 revient dans une robe modifiée, plus basse sur ses appuis, avec de nouveaux trains roulants et 140 ch dans le 2.0 TDI. Si son raffinement et son allure évoquent toujours le « coupé pour dames », son caractère et son comportement ajoutent un indéniable aspect « velu » à son charme féminin. La BMW 320td Compact n'a pas ces pudeurs. Particulièrement dans cette version Pack Sport, où elle s'affiche en vrai macho. Lignes sculptées, chevaux à gogo, confort viril et efficacité maximale constituent son ordinaire. Ces deux diesels carburent au super. Qui l'eût cru ?

MECANIQUE : Injecteurs pompes contre rampe commune : le débat reste ouvert chez les motoristes. Toujours est-il que, pour avoir choisi la première solution pour son 2.0 TDI de 140 ch, l'Audi A3 marque des points face aux 150 ch de sa rivale germanique. Si les chiffres donnent l'avantage à cette dernière - puissance et vitesse maximale supérieures, accélération de 0 à 100 km/h en 8"7 contre 9"5 pour l'A3 -, l'agrément et les sensations sont du côté de l'A3. Les sensations fortes y sont assurées par un couple digne d'un gros V6 à essence. Le bonheur du 2.0 TDI est d'offrir ses 320 Nm dès 1 750 tr/min quand la 320td propose ses 330 Nm à 2 000 tr/min. L'écart peut paraître infime, la différence de perception au volant est pourtant énorme.

L'Audi, c'est la force tranquille, une puissance toujours disponible et des accélérations longues qui vous clouent au siège. La BMW a un côté plus démonstratif, plus frimeur, avec une puissance comparable, mais qu'il faut aller chercher là où elle se trouve, c'est-à-dire un peu plus haut dans les tours et sur des plages plus réduites. Cela lui donne un tempérament plus joueur, bien servi par une boîte à six vitesses aussi rapide que parfaitement étagée. D'un côté, le moteur de l'A3 adopte le style du conducteur. De l'autre, c'est au pilote de s'adapter à la mécanique de la 320td. Mais le plus impressionnant des deux par son velouté, sa disponibilité ou son caractère est sans conteste le 2.0 TDI de l'Audi.

CHASSIS : Dans sa nouvelle formule, l'Audi A3 voit sa hauteur diminuer de 10 mm, alors que sa largeur et sa longueur gagnent respectivement 30 mm et 48 mm, renforçant le caractère dynamique de la ligne. Elle hérite également d'un berceau avant en aluminium et d'un train arrière à quatre bras par roue. Ces nouvelles dispositions lui confèrent une rigueur dans le guidage et la tenue de route dont ne pouvait se prévaloir le modèle précédent.

Ce progrès est juste tempéré par l'adoption d'une assistance de direction électrique qui limite la précision et les perceptions au volant que l'on est en droit d'attendre d'une sportive. De même, la transmission aux roues avant pénalise le placement en courbe et la motricité en sortie de virage, l'antipatinage intervenant fréquemment lorsque le sol est mouillé. Sur route dégradée, le confort pâtit évidemment de cette efficacité retrouvée et la dureté des sièges n'arrange rien.

A bord de la BMW 320td Pack Sport, le problème est différent. L'intérieur se veut sportif et spacieux. Marc FRANCOTTE
Radicale par nature, la voiture possède les défauts de ses qualités. Avec son châssis abaissé et ses suspensions raffermies, la Compact est un kart qui colle à la route et aspire les virages. Un vrai jouet distillant un plaisir rare par sa conception ultrasportive, sa direction aussi précise que directe, ou encore son freinage époustouflant de puissance et d'équilibre.

L'inconvénient, c'est que cette BMW est monomaniaque. Elle a besoin de vitesse pour exprimer son potentiel. A faible allure, la direction est dure, les suspensions inertes et le confort inexistant. C'est un choix qu'il faut accepter.

VIE A BORD : Les différences de caractère se retrouvent dans la qualité de vie à bord. Ces deux diesels de pointe ont pourtant quelques traits communs, à commencer par leur excellente insonorisation et leur absence totale de vibrations.

Plus délicate, l'Audi A3 se distingue par le raffinement de son habitacle avec ses coloris sobres, ses compteurs cerclés de chrome, ses inserts de bois ou ses plastiques de haut de gamme. Malgré un espace réduit, elle ne néglige pas ses éventuels passagers arrière en leur offrant, grâce à ses sièges avant à mémoire, un accès plus facile qu'à bord de la BMW. Bien qu'un peu plus spacieuse, cette dernière ne se préoccupe guère des places arrière. Elle fait même l'impasse sur la troisième place centrale dont l'appui-tête et la ceinture trois points sont à aller chercher dans le catalogue des options. Elle propose en revanche des vitres arrière à compas, alors qu'elles sont fixes dans l'Audi.

A vos marques! Marc FRANCOTTEJouant la carte de l'aménagement sportif avec un intérieur volontairement sombre parsemé d'inclusions métalliques, la 320td offre malgré tout à ses occupants davantage de surfaces vitrées et de lumière. Dans l'A3, mieux vaut ne pas être claustrophobe, surtout à l'arrière où la ceinture de caisse est plus haute que les épaules.

EQUIPEMENT : ESP, jantes en aluminium, régulateur de vitesse et climatisation automatique figurent parmi la dotation de série de ces deux voitures de standing. Pour le reste, les différences sont des plus minimes. L'Audi A3 propose en plus des airbags rideaux, mais oublie bizarrement les commandes au volant du système audio ou les phares antibrouillard, quand la BMW 320td Compact offre logiquement des sièges sport. Toutes deux disposent enfin d'une banquette arrière fractionnable, qui est à prendre comme un geste de bonne volonté en vue d'une hypothétique utilisation plus fonctionnelle.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours