Autolib fait des heureux à Paris et bientôt ailleurs
habillage
banniere_haut

Autolib fait des heureux à Paris et bientôt ailleurs

La voiture électrique en auto-partage, ça marche ! Après un an de mise en service, le bilan est plus que satisfaisant.

Par Catherine Leroy
Publié le Mis à jour le

Satisfecit chez Bolloré. Le concept Autolib cartonnant sur Paris, il atteindrait son seuil de rentabilité entre le printemps et l'été 2014. Soit quatre ans plus tôt que ce qu’annonçait Vincent Bolloré, P-DG du groupe, au lancement de l’opération l’an dernier.

Vincent Bolloré, patron du groupe éponyme. « Nous estimons notre seuil de rentabilité à partir de 50 000 clients annuels soit 150 000 abonnés. Si nous continuons sur cette lancée, nous y parviendrons entre le printemps et l'été 2014. Mais soyons modeste, il faut que notre développement se poursuive sur cette lignée », estime Vincent Bolloré.

Morald Chibout, directeur général d’Autolib, confirme la tendance : 47 000 abonnements et quelque 800 000 locations, 1 700 Bluecar dans les rues de Paris et 47 villes adhérentes, 720 stations.

Par ailleurs, contrairement aux milliers de dégradations que subissent les vélos Vélib’, Morald Chibout affirme que les utilisateurs de ses voitures font preuve d’un civisme exemplaire et que, mis à part deux voitures brûlées, aucun sinistre anormal n’est aujourd’hui  à déplorer. Même constat sur les batteries qui n’auraient eu aucun dysfonctionnement.

D'autant qu' Autolib pourrait bien s'exporter en 2013 ! La mairie de Séoul s'est montrée intéressée par le système de voitures électrique en auto-partage et Vincent Bolloré a lui-même confirmé le déploiement du concept dans une autre métropole européenne. Bref, que des motifs de satisfaction !

Sauf peut-être pour les parisiens qui ont vu les places de stationnement se réduire comme peau de chagrin pour accueillir des stations de recharge !

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours