Aux Etats-Unis, Ford s'implique dans le commerce de l'automobile
habillage
banniere_haut

Aux Etats-Unis, Ford s'implique dans le commerce de l'automobile

Outre-Atlantique, Ford vient de lancer, hors de son réseau, un nouveau service s'adressant à tous les propriétaires de véhicules, quelle qu'en soit la marque.

Par Jean-Pierre Genet
Publié le

Baptisée en anglais « concierge service », cette formule est totalement inédite. Elle offre à l'automobiliste toute une panoplie de prestations sur son véhicule, allant du lavage ou de la vidange à l'achat d'un véhicule neuf ou d'occasion de n'importe quelle marque. Les jockeys (appelés concierges) orchestrant ces services sont des salariés d'une filiale de Ford Motor, Ford Unlimited Enterprise.

Ils jouent le rôle d'intermédiaire entre l'automobiliste désireux de ne pas gaspiller son temps et les professionnels. Ils organisent pour un client l'essai d'un modèle et peuvent même aller jusqu'à négocier pour lui le prix d'achat du véhicule convoité, y compris chez les concessionnaires de la concurrence. Discrètement testée à Chicago depuis novembre 1998, cette formule commence à être expérimentée à Los Angeles, avant d'être étendue à 25 grandes villes américaines si le concept est validé. Abasourdis, les concessionnaires américains de Ford, qui viennent de découvrir cette initiative, se montrent particulièrement irrités d'avoir été tenus à l'écart. « Le concierge automobile ne change pas la relation entre le consommateur et le concessionnaire, rassure-t-on chez Ford, il n'interviendra que très peu dans l'achat des automobiles. Il devrait constituer un outil de conquête pour les concessionnaires de nos marques. »

Le lancement de ces concierges n'est pas la première offensive de Ford. Le constructeur se constitue une force de vente d'accessoires à la disposition des concessions Ford, Lincoln et Mercury pour équiper les véhicules des clients. Il a récemment racheté un site Internet, Carclub.com, qui vend des voitures de toutes les marques. Rappelons que la firme a pris des participations dans des concessions américaines et britanniques afin de mettre au point de nouvelles méthodes de distribution. En Europe, elle a acquis Kwik Fit/Speedy, chaîne spécialisée dans la réparation rapide. Ces multiples initiatives convergentes montrent à quel point le constructeur cherche à contrôler le commerce des voitures. N'est-ce pas là, dans un système rénové, que demain se réalisera l'essentiel des profits de la filière automobile ?

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Guides d’achat