BMW 740e iPerformance : notre avis sur la Série 7 hybride rechargeable
habillage
banniere_haut

BMW 740e iPerformance : notre avis sur la Série 7 hybride rechargeable

La BMW Série 7 rassemble ce qui se fait de plus avancé en matière de technologie, la version iPerformance y ajoute la chaîne de traction hybride rechargeable. Premier galop d'essai au volant de la BMW 740e iPerformance.

Publié le Mis à jour le

La BMW 740Le iPerformance est commercialisée à partir de 96 050 €. A ce prix, vous bénéficiez d'une grande berline à fort contenu technologique.

BMW Série 7 740eA iPerformance 326ch

  • - Moteur : Hybride
  • - Puissance: 258 ch
  • - Lancement : Juillet 2016
  • - A partir de 96 050 €
  • - Ni bonus ni malus

Près de 50 km d’autonomie électrique, une consommation de 2,1 l/100 km (chiffres favorisés par le cycle d’homologation NEDC), une puissance totale de 326 ch… et un prix débutant à 93 300 €, la BMW 740e iPerformance n’est pas une auto banale !

Afin de limiter les vibrations, la fixation du moteur fait appel à des paliers pilotés électroniquement

Côté thermique, la berline allemande s'appuie sur un quatre-cylindres 2.0 à essence de 258 ch. Ce bloc est équipé d’un turbocompresseur à double entrée, de l’injection directe avec une pression d’injection allant jusqu’à 200 bars, de la distribution variable (Valvetronic) et d’un système de calage variable des arbres à cames d’admission et d’échappement (double Vanos). Afin d’améliorer le confort en limitant les vibrations, la fixation du moteur fait appel à des paliers pilotés électroniquement.

Le moteur électrique est totalement intégré à la boîte de vitesses. Il permet de se passer de convertisseur de couple.
La batterie est implantée sous les sièges arrière. Le réservoir de carburant migre donc dans le coffre à bagages.

Côté électrique, le moteur synchrone développe 113 ch et 250 Nm de couple. Il est intégré à la boîte de vitesses et alimenté par une batterie lithium-ion. Cette dernière fournit une capacité nette de 7,4 kWh (capacité brute de 9,2kWh). Elle est composée de 96 cellules regroupées en 6 modules. Le réservoir d’essence prend place dans le coffre. La soute est alors amputée de 95 litres.

La recharge de la batterie s’effectue via la Wallbox (3,7 kW) en moins de trois heures. Sur une prise domestique, il faut compter une heure supplémentaire.

BMW 740Le iPerformance

 

Au volant de la BMW 740e iPerformance

Nous avons pu parcourir quelques kilomètres au volant de cette BMW Série 7 à moteur hybride rechargeable. Les passagers profitent du grand confort offert par les suspensions et l’isolation phonique pendant que le conducteur apprécie l’agrément mécanique. Le mariage des deux moteurs (thermique et électrique) est réussi. Aucun à-coup ou fonctionnement désagréable n’est à déplorer.

Par défaut, c’est le mode auto eDrive qui est choisi lors du démarrage de l’auto. Sa gestion privilégie la conduite électrique dans les allures basses et moyennes. Le moteur thermique n’est lancé qu’à environ 80 km/h. Si le conducteur a davantage besoin de puissance, le bloc quatre cylindres vient en soutien, même en deçà de cette vitesse.

Suivant le mode choisi, il est possible de rouler en « tout électrique » jusqu'à 140 km/h

Grâce au mode Max eDrive, il est possible de rouler en « tout électrique » jusqu’à 140 km/h. En théorie, le moteur thermique ne se met en route que si le conducteur enfonce la pédale d’accélérateur jusqu’au kickdown. Mais lors de notre essai (température élevée et climatisation en marche), le bloc quatre cylindres venait en renfort bien avant la pleine charge.

Côté présentation et finition, il est difficile de critiquer cette BMW 740Le iPerformance.

Lors des décélérations, la récupération d’énergie est limitée au profit d’une fonction de roulage en roue libre entre 40 et 160 km/h (mode Eco pro). Par ailleurs, le mode Battery Control permet de maintenir l’état de charge de la batterie (entre 30 % et 100 %) pour pouvoir l’utiliser plus tard, en ville par exemple. Notre parcours ne nous a pas permis de vérifier l’autonomie de cette Série 7 en « tout électrique ».

En conduite dynamique, la 740e iPerformance ne manque pas de ressource. Les accélérations sont franches et aucun temps de réponse n’est à déplorer. On peut juste regretter le bruit quelconque du moteur. Un six-cylindres en ligne aurait produit un son plus noble, mais les rejets de CO2 de 45 g/km auraient alors été dépassés.

Enfin, le freinage ne nous a pas convaincus. Ce n’est pas la puissance qui est à mettre en cause mais le dosage quelques mètres avant l’arrêt du véhicule. La sensation dans la pédale n’est pas bonne et oblige à doser la pression jusqu’à l’arrêt. Ce problème est assez fréquent sur les voitures hybrides, un meilleur calibrage devrait le résoudre.

Voici sans doute les meilleures place de cette BMW 740Le iPerformance, surtout dans cette version longue.

 

Bilan

Le contenu technologique de la BMW 740e iPerformance a de quoi séduire. Nettement moins chère que sa seule véritable concurrente, la Mercedes Classe S 500e, la BMW s'adresse à ceux qui veulent le nec plus ultra. Grand confort et agrément de conduite sont au rendez-vous tout en préservant le budget carburant. Il faudra juste s'habituer aux sensations de freinage.

 

Prix de la BMW 740e iPerformance

Versions Tarifs
740e iPerformance Base* 93 300 €
740e iPerformance Exclusive* 106 300 €
740e iPerformance M Sport* 110 150 €
740Le xDrive iPerformance Base 104 800 €
740Le xDrive iPerformance Exclusive 117 900 €
740Le xDrive iPerformance M Sport 121 750 €

 

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
LEGARDINIER Le 25/10/2017 - 11:37
Bonjour. Je possède ce véhicule depuis bientôt maintenant 1 an et ai parcouru un peu moins de 20000 km. Je suis tout à fait satisfait de ce véhicule et contrairement à l'article je n'ai pas à me plaindre de problème de freinage relevé par le journaliste : Je n'ai jamais ressenti quelque chose de comparable. J'ai beau chercher, je ne trouve aucun point négatif sinon -mais ce n'est pas le problème de BMW- les énormes complexités aujourd'hui de l'usage des bornes publiques de rechargement. Je rentre d'un voyage en Hollande tout est d'une simplicité enfantine mais la complexité administrative de notre pays (un abonnement par département) est encore un frein aux avancées technologiques du véhicule électrique, pourtant promu par les pouvoirs publics. Le pompon étant en Charente (pays de MME ROYAL qui a promu le VE): COGNAC par exemple 20000 habitants aucune borne publique. Seuls AUCHAN & LECLERC proposent, dans des zone commerciales sans intérêt; une borne de rechargement mais à faible intensité problème. Je n'imagine pas passer 3 heures sur un parking de grande surface !
Voir tous les commentaires (1)