BMW partenaire d'une maison zéro émission
habillage
banniere_haut

BMW partenaire d'une maison zéro émission

Hier à Saint Priest (69), Maison France Confort a inauguré son concept de maison à énergie positive, zéro émission. BMW, partenaire du projet, y intègre une active E.

Par Elsa Becherra
Publié le
Dans la banlieue lyonnaise à Saint Priest, se trouve une maison d'un genre nouveau : le concept home MFC 2020. Derrière ce nom de code : une maison à énergie positive (c'est à dire qui produit davantage d'énergie qu'elle n'en consomme) et décarbonée. Inauguré le jeudi 7 juin, ce concept préfigure la nouvelle gamme de maisons individuelles que Maison France Confort (MFC) commercialisera d'ici à la fin de l'année.

Jusqu'ici, pas de rapport flagrant avec l'automobile. Mais pour ce projet initié en 2008, 16 industriels ont oeuvré aux côtés de MFC... dont BMW, qui a travaillé à l'intégration d'une solution de mobilité propre au pavillon.

Car qui dit maison individuelle dit automobile. Le concept MFC 2020, bilan décarboné oblige, présente donc un véhicule électrique dans son espace garage. En l'occurence, une BMW active E. 

« L'association entre habitat et transport est une des clés d'origine du projet », explique Hervé Chavet, directeur recherche et développement et partenariats chez MFC. En effet, tout le concept MFC 2020 repose sur l'équation «maison individuelle + voiture électrique = zéro énergie + zéro CO2 ».

Le partenariat entre BMW et MFC va plus loin que la simple inclusion de la voiture dans le décor. En effet, BMW a oeuvré ici de manière active, avec MFC, mais aussi les autres partenaires du projet EDF et Schneider Electric, qui a fourni toute la solution de gestion d'énergie de la maison.

« Tous les métiers doivent être coordonnés pour arriver à atteindre la promesse ultime de cette maison. Avec BMW, nous avons pu faire beaucoup d'analogies. Depuis nous travaillons encore plus en R&D pour que nos systèmes soient compatibles », déclare Thierry de Bortoli, directeur marketing et business développement résidentiel et tertiaire chez Schneider Electric.

Car dans la maison de Saint Priest, toutes les parties sont interdépendantes et communiquent entre elles. La maison est reliée à un réseau de distribution d'électricité intelligent, un « smartgrid », qui communique avec tous les postes de dépense d'énergie, dont les bornes de recharge installées dans l'espace garage.
Ces bornes (également fournies par Schneider) chargent la BMW en fonction des pics d'énergie enregistrés dans la maison. Le smartgrid alloue ainsi une autonomie de 60km par jour à la BMW Active E (qui n'est pas l'autonomie maximale du véhicule).

Prochaine étape : aller vers une communication bi-directionnelle, c'est à dire de la maison et la voiture, mais aussi de la voiture et la maison (vehicule to grid).

Une première


« Cette association avec un constructeur de maison est une première mondiale pour nous, souligne Olivier Dufieux, responsable technique BMW ActiveE, en Allemagne, des projets similaires sont en cours mais BMW n'est pas le seul partenaire automobile impliqué ».

Rapidement, les coopérations entre professionnels de l'habitat et constructeurs automobiles pourraient en effet se multiplier. D'abord pour le développement de la mobilité électrique, qui nécessite des adaptations de la maison (bornes...), mais aussi dans la mesure où la batterie de la voiture, immobilisée dans son garage la plupart du temps, pourra aussi servir pour stocker de l'énergie. Un sujet étudié de près par les spécialistes du photovoltaïque.

Test en entreprise


Actuellement, 10 BMW Active E sont en test en France dans des entreprises. 
Objectif de BMW : mettre en place un process client complet, qui va de la vente du véhicule électrique à l'adaptation de son réseau électrique et à l'installation du coffret de charge.

Le véhicule mis en place à Saint Priest fait partie de cette expérience. Arrivé fin avril, il est utilisé par les commerciaux de MFC. « Notre motivation consiste à intégrer le véhicule dans l'habitat et le faire communiquer avec une maison. C'est une expérience inédite et très positive », témoigne Olivier Dufieux.

L'expérimentation à Saint Priest, comme dans les autres entreprises concernées, prendra fin le 31 octobre avant la commercialisation de la BMW i3.

Le concept home MFC 2020 sera quant à lui à usage des professionnels de MFC pendant une année. Déjà vendu, il sera ensuite habité par son acheteur.
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours