Vous êtes ici :

BMW Vision iNext. BMW dévoile sa future stratégie pour 2021

 5ème génération de chaîne de traction électrique de BMW 2021
La version de série du concept Vision iNext inaugurera en 2021 la 5ème génération de chaîne de traction électrique de BMW.

Au salon de Los Angeles, BMW a dévoilé le concept Vision iNext dont la version de série sera commercialisée en 2021. Date à laquelle la marque allemande entrera dans une nouvelle ère technologique.

La révolution de l’automobile est en marche. Chez BMW, elle prend la forme du Vision iNext qui préfigure plusieurs futurs modèles de la marque à compter de 2021. A cet horizon, le constructeur bavarois commercialisera ce SUV 100% électrique de 5,05 m de long (soit 15 cm de plus que le nouveau X5), probablement sous le nom d’iX5.

Nouvelle plateforme BMW multi-énergies de 2021

Au-delà, il a présenté sa future stratégie notamment en termes d’électrification. L’iX5 inaugurera une plateforme modulaire multi-énergies qui pourra recevoir des moteurs thermiques, hybrides-rechargeables et électriques en fonction des modèles. Une démarche inverse à celle du groupe Volkswagen qui s’appuie sur une base électrique spécifique (MEB).


Jusqu’à 700 km d’autonomie

Comme l’i4 (berline électrique prévue pour 2021), il bénéficiera aussi de la 5e génération de chaîne de traction électrique dont l’objectif est de réduire les coûts de fabrication (30%) et le poids (20%) en standardisant au maximum les composants. Ainsi, BMW a mis au point un module unique regroupant le moteur (sans terres rares), la transmission et l’électronique de puissance, les trois étant flexibles selon la puissance du véhicule qui s’échelonnera jusqu’à 475 ch (350 kW).

Même démarche pour la batterie dont la taille est modulable. Elle se compose d’une nouvelle génération de cellules (fournies par le chinois CATL et fabriquées en Allemagne) qui fourniront 50% d’énergie et 25% de puissance supplémentaires pour une autonomie maximale de 700 km. Les versions hybrides-rechargeables verront leur autonomie multipliée par deux, soit 100 km.


Autonomie de niveau 3

Feuille de route de la conduite autonome BMW
Sur le chemin de la conduite autonome qui compte cinq étapes, BMW passera au niveau 3 en 2021. Ce qui sous-entend que le système se substituera au conducteur, mais uniquement sur autoroute jusqu’à 130 km/h. Autre condition, le pilote automatique pourra lui demander de reprendre la main. Cette automatisation révolutionne l’aménagement intérieur des véhicules. Le concept Vision iNext propose deux modes de conduite : Boost (le volant et l’instrumentation font face au conducteur) et Ease (le volant se rétracte et les écrans donnent accès à un panel de divertissements).


My favourite space

Les grandes portes à ouverture antagoniste, la vaste surface vitrée et le toit panoramique transforment l’habitacle, ainsi que son accès, en un salon roulant. Les occupants des places arrière profitent de leur espace particulier visuellement dissocié de l’avant. Qui sera sans cuir ni chrome : une première pour une BMW. Ils seront remplacés par les matériaux dit intelligents (bois et tissu Jacquard) qui intègrent les commandes. Par exemple, il est possible d’en piloter certaines (radio…) en dessinant un signe sur le tissu.

De simples gestes suffisent pour augmenter le volume ou arrêter la radio.
De simples gestes suffisent pour augmenter le volume ou arrêter la radio.
Les écrans sont remplacés par un support sur lequel est projeté les photos, vidéos...
Les écrans sont remplacés par un support sur lequel est projeté les photos, vidéos...

D’autres sont gérées par l’assistant personnel vocal qu’il suffit d’interpeller par un « Hey, BMW ! ». Par ailleurs, fini les habituels écrans implantés dans les appui-têtes. L’Intelligent Beam Technology projette les contenus multimédias (photos, films…) sur un livre blanc interactif. Des technologies onéreuses que la marque déploiera d’abord sur les modèles de très haut de gamme.


Feuille de route

BMW Vision iNext
BMW Vision iNext

Pour rappel, la marque compte lancer vingt-cinq véhicules électrifiés, dont douze 100% électrique à l’horizon 2025, qui représenteront entre 15 et 25% des ventes selon BMW. Les deux premiers seront les Mini-e (2019) et BMW iX3 (2020) qui ne bénéficieront pas de la nouvelle plateforme. Contrairement aux iX5 et i4 lancés courant 2021 puis toutes les nouvelles générations de BMW, ensuite. En revanche, parmi les douze véhicules électriques annoncés, tous n’auront pas un style spécifique. A l’image du iX3, les modèles d’entrée et de moyenne gamme ne se distingueront que légèrement des versions thermiques.

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de BMW