Bonus écologique. Le délai minimum avant revente du véhicule augmenté

voir les photos
Citroën concession
Pour profiter du bonus écologique, l'acheteur doit maintenant s'engager à ne pas revendre son véhicule avant un an.

Le délai minimum durant lequel on ne peut revendre un véhicule si l'on veut profiter du bonus écologique à l'achat passe de six mois à un an. Cette mesure vise à contrer des pratiques abusives.

Jusqu’à présent, pour bénéficier du bonus écologique à l’achat d’un véhicule éligible, il fallait s’engager à conserver celui-ci durant au moins six mois avant de le revendre, entre autres conditions. Ce délai passe à un an, après la publication d’un décret au Journal officiel du 27 avril 2022. Les voitures ayant bénéficié de cette aide après leur passage du thermique à l'électrique – pratique connue sous le nom de rétrofit – sont également concernées par cette modification législative.

Renault Zoe concession
De nombreux modèles électriques et hybrides rechargeables sont éligibles au bonus écologique.

Une entrave à certaines combines

Cette prolongation du délai de revente doit notamment servir à empêcher quelques abus. Certains avaient en effet trouvé un « bon filon » : tout juste six mois après avoir acquis leur véhicule à un prix nettement réduit grâce au bonus, ils le revendaient plus cher que son prix d’achat final à des acheteurs ne pouvant bénéficier d’aides aussi favorables, notamment à l’étranger. Ce phénomène a pu être amplifié ces derniers mois par les difficultés d’approvisionnement des concessionnaires en voitures neuves, par la hausse de demande qui en résulte pour les modèles d’occasion très récents, ainsi que par l'inflation forte et régulière des tarifs des véhicules neufs.

Skoda Enyaq Coupé usine
Les modèles neufs peinent à arriver jusque dans les concessions...
Citroën ë-C4 pluie
... ce qui fait grimper le prix des voitures d'occasion récentes.

À LIRE. Prix Peugeot (2022). De la 208 au 5008, toutes les hausses par modèle

Montant du bonus et kilométrage inchangés

Le kilométrage minimum à parcourir avant de revendre une voiture achetée avec un bonus écologique demeure en revanche inchangé ; il est toujours de 6 000 km. Le montant n’évolue pas non plus, avec un plafond fixé à 6 000 € pour l’achat d’une voiture électrique en métropole. Une baisse de 1 000 € reste pour l'instant programmée au 1er juillet 2022, mais le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a récemment laissé entendre que le barème actuel pourrait être prolongé de six mois. Cela demeure toutefois à confirmer.

BMW i3 parking
Pas question de revendre une voiture tout juste sortie de concession : pour profiter du bonus, un kilométrage minimum de 6 000 km est imposé avant revente.

Le nouveau décret apporte d’autres modifications aux modalités d’attribution de la prime, qui ne concernent pas directement l’automobile. Ainsi, les petits trains routiers touristiques sont désormais éligibles au bonus, certains véhicules lourds peuvent maintenant profiter de la prime au rétrofit, et une identification est à présent obligatoire pour les vélos électriques si leurs acquéreurs veulent bénéficier du bonus.

Partager cet article
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (11)
fred612

Coup de gueule !!! D'accord pour le terme "assisté"... Nous avons passé avec mon épouse toute notre vie professionnelle à nous lever très tôt et finir très tard pour travailler ( sans un seul jour de chomage...! ) Nous avons pu épargner et payer des études à notre fils. Nous n'avons perçu aucune aide de l'état ou autre pendant toute notre vie. Exemple : Isolation a taux 0 : nous n'y avons pas droit ! Aujourd'hui quand le vois une partie de la population "pauvre" remplir leur caddie de chose inutile ( DVD, marque très cher, etc...) je m'interroge sur le bien fondé de ces aides...! Je ne généralise pas , car je sais que les "vrais pauvres" sont beaucoup plus humbles que ces nantis ! Nantis que l'on voit avec leur poussette, leur 3 ou 4 enfants, et jouant aux boules en pleine journée pendant que les soit disant riches travaillent pour leur payer leur DVD et TV... Il y en a marre de tout çà ! Il est temps que remettre TOUT le monde au travail et de sanctionner ceux qui ne veulent pas travailler , ainsi , entre autre, le problème de l'âge de départ à la retraite ne se posera plus !

blandina

En revanche @Charlie33, sur TOUT le reste, nous sommes bien d'accord ! Et désolée pour la faute (résumer*), j'ai écrit un peu vite ...

blandina

Salies31, il est dommage que vous ayez cette opinion erronée des propriétaires de véhicules électriques. Pour résumé, j'ai acheté ma première voiture électrique en septembre 2017 avec mes économies effectivement. Celles que je ne dépense pas dans les hypermarchés, ni les boutiques, ni dans le tabac par exemple. Avec mon micro-salaire et deux enfants à charge. Je me suis juste concentrée et appliquée, même ce fut vraiment difficile parfois. J'ai négocié un véhicule de démonstration pour moi. J'ai pu solliciter ma concession Renault pour en avoir une autre pour un ami (qui, lui, avait une vieille Peugeot qui lui a généré -4000€ sur sa facture en plus des -6000€ de prime d'état). Puis j'ai négocié une Zoé première génération pour 4000€ avec une vieille twingo en échange. Au final, en ne payant plus du tout de carburant pendant 4 ans, j'ai pu partir en vacances avec mes enfants pour la première fois. A une borne de recharge un soir, un Monsieur du quartier m'expliquait qu'il avait pu s'équiper d'une Citroen Ion pour 500€ grâce à je ne sais quel programme de la Mairie. J'ai croisé un couple qui, grâce à leur Zoé, pouvait enfin avoir deux voitures pour aller travailler sur des postes qui les passionnent tous les deux. Non Salies, les propriétaires de Zoé, d'Ami, et mêmes de toutes les autres qui sont souvent en leasing au même prix qu'une thermique, ne sont pas du tout du tout riches ... Ils travaillent cependant.

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
393 711 voitures
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !