Vous êtes ici :

Bosch fête les 40 ans de l'ABS et s'offre une nouvelle piste d'essais

ABS Mercedes W116
Cela fait déjà 40 ans que le système d'antiblocage des roues ABS équipe nos voitures.

À l'occasion de l'inauguration d'une nouvelle piste de comportement sur son centre d'essais de Juvincourt (02), Bosch revient sur les quarante ans de l'ABS.

C’était en 1978, Bosch équipait pour le première fois un système d’antiblocage des roues sur une voiture de série, il s’agissait de la Mercedes Classe S (W116). L’ABS (Antiblockiersystem) s’est depuis largement développé et s’est généralisé depuis 2004 en Europe.

Mercedes Classe S (W116) de 1978 Bosch ABS
Mercedes Classe S (W116) de 1978

Tout a commencé dans les années 1920 lorsque Bosch conçoit un système similaire à l’ABS. Il équipe les avions pour assurer une meilleure stabilité lors des atterrissages. En 1936, l’équipementier allemand dépose un brevet pour « un mécanisme empêchant le blocage des roues d’un véhicule motorisé ». Mais ce n’est que grâce à l’avènement de la technologie numérique que l’ABS, tel qu’on le connaît aujourd’hui, voit le jour dans les années 70.

Premier système ABS Bosch
Premier système ABS Bosch
Système Bosch génération 9
Système ABS Bosch génération 9

Aujourd’hui, Bosch commercialise l’ABS de neuvième génération. Il est plus petit et plus léger de 30 % par rapport à la génération précédente et ne pèse que 1,1 kg. Il est modulaire afin de s’adapter à tout type de véhicule, de la citadine à l’utilitaire. Il intègre également la fonction ESP.  Bosch n’est pas le seul, d’autres équipementiers comme Continental produisent également des boîtiers similaires.

À noter que l’ABS équipe également les deux-roues. La BMW K1 de 1988 est la première à en avoir bénéficié et cet équipement est devenu obligatoire depuis 2017 sur les deux-roues de plus de 125 cm3.

 

Inauguration d’une nouvelle piste à Juvincourt

Le groupe Bosch possède neuf centres d’essais dans le monde. Trois d’entre eux sont davantage dédiés aux systèmes de freinage : Boxberg en Allemagne, Vaitoudden en Suède et Juvincourt (02) en France. Ouvert aux tiers depuis 2014, ce dernier site a droit aujourd’hui à une nouvelle piste.

piste de comportement de Juvincourt (02) Peugeot 308 GTi bleue
La nouvelle piste de comportement de Juvincourt (02).

Longue de 1800 mètres, large de 6,5 mètres et profitant d’un dévers de 10 %, elle est entièrement dédiée au comportement dynamique. Plusieurs tracés ont été dessiné afin de proposer plusieurs configurations. Une astuce qui permet, en modifiant un seul virage, de faire varier la trajectoire des courbes suivantes. Cette piste « sèche » pourrait déboucher par la suite sur un cercle « mouillé » : un anneau sur lequel de l’eau est déversé continuellement.

Ce nouveau circuit de comportement, qui permet notamment de jauger de la finesse de l’ESP, est complété par une ligne droite de 1,8 km de long et 50 mètres de large. Idéal pour simuler des évitements d’urgence à grande vitesse.

 

Partager cet article
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
156 096 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !