Vous êtes ici :

Carlos Ghosn : le patron de Renault-Nissan arrêté pour fraude fiscale

CARLOS GHOSN PDG RENAULT NISSAN
Carlos Ghosn est est soupçonné d'avoir dissimulé une partie de son salaire au fisc japonais. Il a été entendu par la justice japonaise le 19 novembre 2018.

[MAJ du 21/11/2018] Carlos Ghosn, le P-DG de Renault-Nissan-Mitsubishi, a été entendu par la justice japonaise lundi 19 novembre 2018 pour des soupçons de fraude fiscale. Il a depuis été arrêté et placé en garde à vue. Thierry Bolloré assure la direction exécutive de Renault.

[Article mis à jour le 21/11/2018] Carlos Ghosn a été arrêté et sa garde à vue a été prolongée de 10 jours. Thierry Bolloré, le numéro 2 de Renault, assure la direction exécutive de Renault à « titre provisoire ».

Pour plus d'infos sur le sujet :

***

Carlos Ghosn est dans la tourmente. Le P-DG de Renault-Nissan-Mitsubishi a été entendu par la justice japonaise sur des soupçons de dissimulation de revenus au fisc. 

« Le parquet de Tokyo a demandé au dirigeant de 64 ans de se rendre volontairement dans ses locaux pour des soupçons de violation de la loi. Il est soupçonné de ne pas avoir déclaré la totalité de ses revenus », affirme le quotidien japonais Asahi Shimbun.

Nissan a confirmé ses accusations, affirmant que le président de son conseil d'administration avait « pendant de nombreuses années déclaré des revenus inférieurs au montant réel ». En outre, Carlos Ghosn aurait utilisé des biens de l'entreprise (Nissan) à des fins personnelles...

 

Carlos Ghosn devrait quitter Nissan

Nissan a rapidement réagi et serait sur le point de demander le départ de son patron. Cette affaire impacte également Renault dont le titre a chuté de plus de 12 % à la Bourse de Paris.

Pour mémoire, Carlos Ghosn est arrivé à la tête de Nissan au printemps 1999. Il a passé le relais à son dauphin, Hiroto Saikawa, en avril 2017 tout en restant à la tête du conseil d'administration. En tant que patron de Nissan, Carlos Ghosn a touché près de 8,8 millions d'euros (1,1 milliard de yens) sur la période avril 2016-mars 2017.

 

Nombreuses réactions des internautes

Les internautes n'ont pas tardé à réagir en apprenant la nouvelle. Beaucoup n'ont pas hésité à publier une photo de Carlos Ghosn avec le Président de la République, Emmanuel Macron.

 

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (5)
ViveLeVTT

Bonjour, Quand je vois comment les journalistes de l'argus s'y prennent pour poster n'importe où, je m'imagine le soin et la qualité associés de leurs articles.

clauseamg

salut. tout ça c'est de la médisance, ce type est surement trés honnête et avec le salaire qu'il s'est octroyé, il ne tenterai pas en plus de frauder, comme son bon copain Fillon. comment ? mais non je ne l'ai pas dit ! de braves gens en définitive, juste un peu...insatiables !

paturage44

Bjr On ne voit pas très bien en quoi ce sujet concernerait le droit routier ... ? Il y a d'autres rubriques qui seraient mieux adaptées par exemple "actus auto" ou "Aire de repos" ... Mais peut-être êtes vous payé par l'Argus pour votre article sur Carlos GHOSN dans l'Argus au nombre de clics ??

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Nissan
Recevez par e-mail toutes les infos de Renault