Citroën C-Crosser et Peugeot 4007 à l'atelier

voir les photos
Citroën C-Crosser et Peugeot 4007 à l'atelier


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A l’image de Mitsubishi, les deux constructeurs français mènent une campagne de rectification sur les cousins de l’Outlander. Bien qu’ils soient dépourvus de sièges électriques, le C-Crosser et le 4007 disposent quand même des connecteurs d’alimentation. Ce sont justement ces derniers, placés sous le tapis du plancher arrière, qui posent problème.
 
En effet, au contact de l’eau ou de la neige fondue, les connecteurs peuvent se corroder au fil du temps et provoquer un possible échauffement localisé. Les ateliers ont pour consigne de repositionner ces fils d’alimentation en hauteur, au niveau de l’armature du siège. Cette action de rappel concerne 200 Citroën C-Crosser et 383 Peugeot 4007 assemblés depuis la mi-avril 2007 jusqu’à la fin du mois de janvier 2008.
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
380 432 voitures
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !