Citroën C5 Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Citroën C5

Publié le

Citroën C5

Citroën C5

- Lancement en avril

- À partir de 21 500 euros

 

C5 Tourer

- Disponible en mai

 

Citroën C5, D.R.C'est la nouveauté de l'année chez Citroën. S'il faudra patienter jusqu'au mois d'avril (mai pour le break Tourer) pour monter à son bord, la nouvelle C5 a fait sa première apparition publique au Salon de Bruxelles (du 17 au 27 janvier). Et comme un bonheur ne vient jamais seul, le constructeur communique la gamme et les tarifs... histoire de garnir son carnet de commandes. Si ces derniers temps, la marque nous avait habitués à quelques mesquineries sur les finitions d'entrée de gamme, il n'en est rien pour la seconde génération de la C5. Quatre niveaux d'équipements sont disponibles, avec en base la livrée Attraction, la Confort et la Dynamique en milieu de gamme, et l'Exclusive qui coiffe l'ensemble.

 

Citroën C5, D.R.Équipement complet

Bonne surprise, la version d'accès Attraction offre une dotation assez riche avec la climatisation automatique, la radio CD-MP3, les quatre vitres électriques, le limiteur-régulateur de vitesse, sept airbags et l'ESP. La plupart de ses rivales ne peuvent pas en dire autant. Mais ce sont les deux finitions intermédiaires qui devraient rassembler les suffrages. Elles reçoivent en plus la climatisation sur deux zones, les rétroviseurs rabattables électriquement ou les antibrouillards. Ensuite, leur équipement diffère. La Confort privilégie le bien-être en s'équipant du radar de recul et des capteurs de pluie et de lumière. Les motorisations 2.0 16V, 2.0 HDi 138 et 2.2 HDi 173 bénéficient à l'inverse du 1.8 16V et du 1.6 HDi 110, de la suspension pneumatique avec frein de parking automatique. La Dynamique, équipée de suspensions classiques, se distingue par ses jantes en alliage de 17 pouces.

 

En haut de la pyramide, l'Exclusive reçoit en plus de la Confort tous les raffinements (sièges avant électriques, projecteurs au xénon directionnels...) mais pas de GPS couleur, ce qui, à ce niveau, peut être pénalisant à la revente. Vendue dès 21 500 € en essence et à 23 600 € en diesel, la C5 II ne succombe pas à la gourmandise. Mieux encore, les tarifs sont calqués sur ceux de son aînée. Face à la Renault Laguna, la Citroën joue des coudes en s'affichant au même prix en entrée de gamme avec des équipements supplémentaires.

 

Citroën C5 Tourer, D.R.Prix de lancement ?

En grimpant dans la gamme, la Renault se révèle moins onéreuse mais n'a pas le bénéfice de la suspension pneumatique. Le match avec sa cousine la Peugeot 407 (à partir de 22 000 €) tourne court puisqu'elle réclame 500 € de plus sur la finition de base alors que sa dotation est moins riche. Même punition pour la Volkswagen Passat, dont les prix ont récemment augmenté. Si l'écart est moyen avec la version TDI 105 FAP (de 350 à 500 €), il se creuse sur les autres motorisations (plus de 1 000 € avec une 2.0 TDI 140 FAP Confortline). Résultat, la C5 II lance un pavé dans la marre de ses concurrentes mais il y a des chances que les tarifs subissent une inflation rapidement.

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Allez encore plus loin avec la CITROEN C5

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...

Guides d’achat