Vous êtes ici :

Citroën C5 Aircross PureTech 130 : l'essence premier prix à l'essai

voir les photos
Citroën C5 Aircross Live gris travelling avant gauche
Le Citroën C5 Aircross est ici photographié en finition Live, disponible au prix de 26 500 € en version PureTech 130 à essence.

Commercialisé depuis janvier 2019, le Citroën C5 Aircross est désormais disponible avec un petit moteur à essence de 130 ch qui abaisse son prix d'appel à 24 700 €. Suffisant pour une utilisation familiale ? Réponse dans cet essai du C5 Aircross PureTech 130.

Voiture à l'essai : Citroën C5 Aircross PureTech 130

À partir de
24 700 €
40 € de malus

Page 1Citroën C5 Aircross PureTech 130 : l'essence premier prix à l'essai 

Lignes joviales, suspensions à butées hydrauliques, sièges arrière indépendants et coulissants, sellerie matelassée, longueur de 4,50 m dégageant un joli volume de coffre : le récent Citroën C5 Aircross vise davantage les familles en quête de virées confortables que les amateurs de conduite dynamique, plutôt séduits par son cousin technique Peugeot 3008.

Citroën C5 Aircross Live gris zoom calandre
Citroën C5 Aircross Live gris feu arriÃÃ ¡re

Paradoxalement, le SUV Citroën a démarré sa commercialisation avec deux puissantes motorisations : 2.0 BlueHDi 180 en diesel, 1.6 PureTech 180 en essence. Quelques semaines après son lancement en janvier 2019, le C5 Aircross dégaine un autre duo ramené à 130 ch : 1.5 BlueHDi en diesel, et 1.2 PureTech en essence, ici à l’essai.
 

Prix Citroën C5 Aircross PureTech 130

Eludons d’emblée le C5 Aircross Start à 24 700 €, né pour faire clignoter un prix d’appel mais privé des radars de recul, jantes alliage, clim’ automatique et volant cuir. Ces équipements rappliquent dès le C5 Aircross Live à 26 500 €… qui manque toujours un peu de cachet sans barres de toit ni sellerie matelassée, et suspendu sur quatre « petites » roues de 17 pouces (photo ci-dessous).

Citroën C5 Aircross Live gris statique arriÃÃ ¡re

Au-delà de rendre la présentation plus pimpante, la finition Feel à 29 500 € plonge le C5 Aircross dans l’univers de la modernité : navigation GPS à connexions Android Auto/Apple CarPlay, compteurs à affichage numérique, recharge de smartphone par induction, caméra de recul, clef mains-libres, tout vient de série et rend même superflu le niveau Shine à 32 250 € (voir cascade d’équipements en page 2).

Dans la gamme, l’intérêt du C5 Aircross PureTech 130 BVM est aussi de s’afficher 4 000 € moins cher que l’autre version à essence, qui culmine à 180 ch et impose la boîte automatique à huit rapports. Reste à savoir si le moteur à trois cylindres couplé à une boîte manuelle reste digne, dans ce SUV de bon gabarit…
 

Au volant du C5 Aircross PureTech 130

Même privés de sellerie matelassée, les sièges du C5 Aircross Live nous accueillent avec moelleux certain. L’adjectif concerne aussi ses fameuses suspensions qui filtrent tout, tout le temps, du saillant raccord d’autoroute au dos d’âne abordé au pas. Sur ce point, les pneus de 17 pouces à flancs hauts semblent encore améliorer l’effet tapis volant, qui ne devient jamais caricatural et évite aux passagers de souffrir de nausées.

Citroën C5 Aircross Live gris action avant droite

Seul intrus, dans ce paisible environnement ? La commande de boîte manuelle, qui ne brise pas la quiétude générale malgré un levier haut et court rappelant celui d’un coupé sportif : le guidage précis ne réclame aucune « poigne » particulière, pas plus que la pédale d’embrayage restée souple. Curieux paradoxe, les évolutions urbaines paraissent même plus douces qu’à bord d’un C5 Aircross à boîte EAT8, perfectible dans sa gestion des arrêts/redémarrages au feu rouge quand le système Stop & Start est enclenché.

Souple à bas régimes, pétillant sur les premiers rapports, le PureTech 130 à trois cylindres complète l’agrément de conduite malgré son grognement sourd à l’accélération, qui tranche avec la discrétion du 1.6 PureTech à quatre cylindres. Mais tout rentre dans l’ordre à vitesse stabilisée où, malgré sa cylindrée modeste, le 1.2 suffit à maintenir les 130 km/h dans les longues rampes d’autoroute.

Suffisant au quotidien, le C5 Aircross PureTech 130 montre plutôt ses limites en charge ou dans les reliefs, où il devient nécessaire de rétrograder pour dynamiser les relances : lors d’un besoin de puissance autour de 100-110 km/h, l’indicateur de changement de rapport conseille parfois de quitter la 6e pour la 3e vitesse ! Inutile d’en faire autant, mais il faudra tout de même en descendre une ou deux…

Citroën C5 Aircross Live gris travelling arriÃÃ ¡re droit

Ainsi cravaché, le C5 Aircross PureTech 130 peine logiquement à reproduire les consommations annoncées : 5,3 l/100 km homologués en cycle mixte, mais 8,7 l relevés à 130 km/h sur un parcours autoroutier vallonné. Au même endroit, le C5 Aircross PureTech 180 EAT8 s’était stabilisé à 9 l… prouvant ici les limites du downsizing sur un SUV haut et lourd.

Sans surprise donc, ce C5 Aircross s’apprécie à doux rythme, qui fait briller le confort et la douceur des commandes… et oublier son comportement pataud, à fortiori avec les « petites » roues qui altèrent encore l’adhérence du train avant et la démultiplication de la direction. Mais honnêtement : qui voudrait brusquer ce pacifique SUV ?
 

A bord du C5 Aircross Live

Citroën C5 Aircross Live planche de bord
Contrairement à la Peugeot 508, l'arrivée du levier de vitesses manuel n'altère pas le volume des rangements. Le vide-poche sous l'écran devient même plus profond en finition Live, privée de recharge par induction.
Citroën C5 Aircross Live gris compteurs
Le niveau Live se passe aussi des compteurs à affichage numérique, remplacé par de classiques aiguilles.
Citroën C5 Aircross Live gris ecran tactile
Et si l'écran 8'' tactile vient d'office, le GPS et les connexions Android Auto/Apple CarPlay coûtent 950 €.
Citroën C5 Aircross Live gris siÃÃ ¡ge avant
Pas de sellerie matelassée sur Live, mais le moelleux demeure.
Citroën C5 Aircross Live gris banquette
Les sièges indépendants et coulissants restent livrés de série.
Citroën C5 Aircross Live gris coffre
Le volume de coffre oscille entre 580 et 720 l selon la position des sièges arrière...
Citroën C5 Aircross Live gris coffre siÃÃ ¡ge rabattu
...mais la plage arrière en deux parties et le siège avant droit non repliable desservent la modularité.


Concurrence C5 Aircross PureTech 130

Confortable et accueillant, le C5 Aircross ne fait pas payer trop cher ses qualités dans cette version PureTech 130 : 24 700 € en prix de base, et 29 150 € en niveau Feel fort bien doté. A équipement équivalent, les rivaux réclament davantage… Le Peugeot 3008 PureTech 130 pointe à 31 850 € en Allure, le Volkswagen Tiguan 1.5 TSI 130 à 32 090 € en série spéciale Connect. Même les cousins coréens Kia Sportage et Hyundai Tucson, d’ordinaire bien placés, souffrent ici de leur 1.6 GDi 132 atmosphérique dont le malus ajoute 3 000 € à leur tarif (29 000 € environ).

Hyundai Tucson bleu travelling avant
Hyundai Tucson
Peugeot 3008 bleu travelling avant
Peugeot 3008
Renault Kadjar bleu travelling avant
Renault Kadjar
Volkswagen Tiguan bleu travelling avant
Volkswagen Tiguan

Pour trouver moins cher que le Citroën, il faut simplement toquer chez Renault-Nissan. Dotés du même moteur 1.3 TCe 140 ch, les Kadjar Wave (série limitée) et Qashqai N-Connecta se marquent à la culotte : 29 000 € pour le Renault, et 28 750 € pour le Nissan qui présente un volume de coffre moindre (430 l, contre 472 l pour le Kadjar… et 580 l pour le C5 Aircross !).
 

Bilan de l’essai C5 Aircross PureTech 130

Evidemment, le C5 Aircross PureTech 130 n’atteint pas l’agrément du PureTech 180 au quotidien : niveau sonore supérieur à l’accélération, relances plus timides sur les rapports supérieurs, consommation pas si éloignée sur autoroute. Pour une utilisation principalement urbaine et/ou paisible, ce PureTech 130 se justifie toutefois, grâce à une belle économie à l’achat (- 4 000 € !) et une douceur de conduite paradoxalement supérieure en ville, malgré l’absence de boîte automatique.

Citroën C5 Aircross Live gris statique avant droit

 

On aime

  • Le confort toujours remarquable
  • La douceur de marche en ville, malgré la boîte mécanique
  • Le bon rapport prix/équipement
  • Le malus limité à 40 € en 2019

On regrette

  • Les relances timides sur les rapports supérieurs
  • L’insonorisation perfectible à l’accélération
  • La consommation qui grimpe facilement sur autoroute
  • La boîte automatique non encore disponible

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
amicaljm

Rien à faire, les moteurs essence consomment beaucoup trop quand on les sollicite. Où sont les promesses de moteurs à 4 l /100 ?

fsmbesnard

Quand vous parlez de la concurrence, ne pourriez préciser lorsqu'il s' agit d'un véhicule produit en France ? Rien que pour ceux qui tiennent à préserver nos emplois et notre modèle social...

Otto Moto

Une tonne et demie avec un moteur de moto, ce n'est pas sérieux André !

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Citroën C5 Aircross