Citroën C5 X. Les secrets du design de la grande berline aux chevrons
habillage
banniere_haut

Citroën C5 X. Les secrets du design de la grande berline aux chevrons

Jean-Arthur Madelaine-Advenier et Cyril Pietton, respectivement les responsables du design intérieur et extérieur de la marque Citroën, nous livrent les secrets de la création de la C5 X. Ce nouveau vaisseau amiral de la gamme française perpétue la tradition d'un style original de la marque.

Publié le Mis à jour le

Atypique, anticonformiste, la plastique de la nouvelle Citroën C5 X fait déjà polémique sur la Toile. Qu'on aime ou pas ses lignes, qu'importe, finalement ce qui compte c'est qu'elle ne laisse personne indifférent.

Dévoilée le 12 avril 2021, la grande berline familiale Citroën C5 X incarne le nouveau fleuron de la marque aux chevrons. Fabriquée en Chine, dans l’usine de Chengdu, elle sera exportée vers l’Europe où elle arrivera dans les concessions en mars 2022. Mi-berline, mi-break, la Citroën C5 X reçoit l’incontournable zeste de SUV qui harmonise aujourd’hui la gamme Citroën. Nous sommes allés à la rencontre de ses concepteurs pour connaître tous ses secrets : Jean-Arthur Madelaine-Advenier, responsable du design intérieur, et Cyril Pietton, son homologue pour le style extérieur.

À LIRE. Citroën C5 X (2021). Une nouvelle Xpérience du haut de gamme ?
 

C5 X : un haut de gamme atypique ?

Jean-Arthur Madelaine-Advenier responsable du design intérieur Citroën
Jean-Arthur Madelaine-Advenier (à droite), le responsable du design intérieur de la marque Citroën, répond à nos questions sur la nouvelle C5 X.

L'argus : Comment les codes intérieurs d’une berline haut de gamme Citroën sont-ils définis ?

Jean-Arthur Madelaine-Advenier : Nous avons conçu en parallèle la C4 et la C5 X. Pour cette dernière, nous souhaitions concilier les attentes traditionnelles du segment D tout en réinterprétant le thème intérieur du concept-car Citroën CXpérience (NDLR : dévoilé au Mondial de l’auto à Paris en 2016).

planche de bord Citroën CXpérience concept
Le concept-car Citroën CXpérience de 2016 misait sur un grand écran tactile, des boiseries et surtout sur la couleur ! Impensable d'être aussi flashy à bord de la C5 X de série.

Nous voulions conserver le bois valorisé par une texture en 3D et le thème de l'alcôve. Nous avons soigné les détails en apposant un grain identitaire caractérisé par le logo Citroën. Ce logo est aussi présent au niveau des sièges ventilés, dont les perforations affichent un double chevron en second niveau de lecture. (NDLR : un message subliminal ?)
 

L'argus : La technologie a aussi toute son importance…

J-AM-A : En effet, afin de garantir l’homogénéité de l’habitacle nous avons procédé à une recherche graphique très poussée au niveau de l’interface UX/UI design. Le digital a aujourd’hui une place très importante dans le design intérieur des véhicules. Nous n’avons jamais perdu de vue que nous devions concilier les technologies à des prix contenus (NDLR : en raison du positionnement généraliste abordable de la marque Citroën dans le groupe Stellantis). Le développement concomitant des C4 et C5 X nous a permis de partager à la fois le sélecteur de la boîte de vitesses (la C5 X ne sera disponible qu’avec la transmission automatique EAT8), l’interface de climatisation avec ses commandes physiques rotatives ornées sur la tranche d’un motif à chevrons, ainsi que le volant.

Les Citroën C4 et C5 X partagent leur volant, leur commande de climatisation et le sélecteur de la boîte de vitesses.

sketch design planche de bord Citroën C5 X E43
Avec sa tablette tactile de 12 pouces « aérienne » au centre de la planche de bord, la Citroën C5 X joue la carte du numérique.

Mais pour marquer notre différence, notre singularité, avec les codes traditionnels du segment D des berlines familiales, nous avons misé sur des pièces anguleuses et techniques en noir laqué avec de petits rayons. Elles contrastent fortement avec les formes musclées de la planche de bord (NDLR : on retrouve à bord de la Citroën C5 X une certaine influence du SUV C5 Aircross).


L'argus : La conception intérieure de la C5 X a-t-elle été influencée par les desiderata du public chinois ?

J-AM-A : Contrairement aux C5 Aircross chinois et européens, qui diffèrent sensiblement par leur agencement intérieur (la modularité du second étant nettement plus aboutie que celle du premier), la C5 X chinoise et celle qui sera vendue en Europe n’afficheront pas de distinction notable. La différence se situe toutefois au niveau de l’écran tactile de 12 pouces : incrusté dans la planche de bord de la C5 X chinoise (NDLR : la fameuse Dongfeng Citroën Versailles C5 X), il est implanté en drapeau, c’est-à-dire en relief au premier plan, sur la version européenne. Les attentes du public sont différentes, mais dans les deux cas il s’agit bien évidemment du même écran. Par ailleurs, l'inclinaison des dossiers de la banquette arrière est de 27° afin de favoriser le confort et de maximiser la garde au toit. (NDLR : elle est de 20° pour les modèles de la concurrence et de 25° à bord d’une C4).
 

Imaginée en classique berline tricorps

Cyril Pietton responsable du design extérieur de la marque Citroën
Cyril Pietton est le responsable du design extérieur de la marque Citroën. Il a naturellement supervisé la création de la nouvelle C5 X.

L'argus : Racontez-nous la genèse de la Citroën C5 X.

Cyril Pietton : Nous avons voulu conserver la filiation entre le concept-car Citroën CXpérience de 2016 et la C5 X de série de 2021, même s'il ne s'agit bien sûr pas d’un copier-coller. Nous avons mûri notre réflexion à l’aide de « manifestes », autrement dit de concept-cars que nous avons gardés au secret et qui ne seront jamais dévoilés. Ces prototypes permettent de pousser l’exercice au maximum car ils n’ont pas besoin d’avoir un aspect de finition aussi abouti que celui d’un ambassadeur de la marque sur un Salon automobile. Ce sont de parfaits outils qui nous offrent plus de rapidité d’exécution et davantage de latitude de création. D’ailleurs, dès l’avance de phase, nous avons testé une multitude de silhouettes, dont celle d’une traditionnelle berline tricorps qui a rapidement été écartée.

dessin design profil Citroën C5 X par Frédéric Angibaud
Voici l'élévation initiale, signée Frédéric Angibaud.

À l'issue de cette phase exploratoire durant laquelle nous avions couvert un très large spectre, nous nous sommes focalisés sur un croquis de Frédéric Angibaud (l’auteur des lignes de la Citroën e-Mehari, de la Citroën C3 de 2016 et du ludique concept C3 Airplay de 2005). C’est une élévation – vue de plein profil dans le jargon des designers – qui a été l’élément déclencheur. Cette silhouette très fuselée inspirée du CXpérience a été une idée lumineuse. Mais il a fallu la faire évoluer, se l’approprier.
 

concept-car Citroën CXpérience
En 2016, le concept-car Citroën CXpérience inaugura la signature lumineuse à chevrons dédoublés. Mais, contrairement à celle de la C5 X, sa plastique n'arborait pas d'accastillage de SUV.

L'argus : Où a été dessinée la Citroën C5 X ? En Europe ou en Chine ?

CP : La Citroën C5 X (projet connu en interne sous le code E43) a été dessinée à l’ADN, le centre de style de la marque situé à Vélizy (Yvelines). Ce modèle aura une vocation mondiale. Naturellement c’est une Citroën, elle en a tous les gènes.

Son esprit shooting brake, auquel s’ajoutent de subtiles références à l’univers des SUV, met de l’emphase sur les roues.

Nous avons développé en parallèle les Citroën C4 (code interne C41) et C5 X et avons soigné la filiation entre les deux modèles. Pour autant, nous avons distingué leurs masques avant et, dans le détail, opté pour une grille en aileron de requin sur la C5 X. La C5 X étant le haut de gamme, nous avons posé des chromes avec parcimonie et subtilité, un dosage précis comme un petit coup de pinceau juste là où il faut. Nous avons aussi joué sur les pleins et les déliés, comme pour le double pincement au niveau de la custode (NDLR : référence subliminale à la Citroën XM).

L'argus : Pourquoi, à la différence de la C4, la C5 X n’a-t-elle pas de bandeau noir à l’arrière ?

Citroën C4 rouge
La poupe de la Citroën C4 est caractérisée par un bandeau soulignant le becquet de hayon.

CP : Pour moi, l’élément noir situé entre les feux de la Citroën C4 n'est pas un bandeau ; je le considère plutôt comme la continuité de son vitrage. Par ailleurs, cette implantation fonctionne très bien sur un véhicule au gabarit compact et plus étroit. Sur la C5 X nous avons la largeur nécessaire, et il n’est pas obligé d’employer un artifice visuel.

Nous avons essayé une poupe avec un bandeau noir, mais le résultat ne nous a pas convaincus
Cela aurait surchargé inutilement l’arrière de l’auto, qui comporte déjà deux becquets. Nous avons favorisé l’esprit carrossier, mettant en valeur la tôle et des rayons de poupe en tension. D’ailleurs, la référence que vous faites à la Porsche Panamera et à ses ailes musclées n’est pas pour nous déplaire.

À LIRE. Berlines familiales. Vouloir les réinventer, c'est rarement un succès

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Charitat Le 04/05/2021 - 12:33
Décidément cette voiture n'aura pas la vie facile. La redondance des chevrons dans les moindres recoins n'en fait pas une vraie Citroën. Pas d'hydraulique donc pas une Citroën haut de gamme. On peut tricher, on peu faire tous les clins d'œil possible au passé ce n'est pas une DS, CX ou SM voire une modeste et fabuleuse GS. Juste une chinoiserie travestie en Citroën.
bruevr Le 03/05/2021 - 21:23
Je n'achèterai jamais une voiture venant de Chine... Écologiquement très incorrect, rien que pour le transport sur des cargos brûlant du fuel lourd. Une voiture fabriquée en France ou éventuellement en Europe et encore.
Voir tous les commentaires (2)