Citroën, DS, Peugeot, Renault. Les moteurs essence sont-ils fiables ?
habillage
banniere_haut

Citroën, DS, Peugeot, Renault. Les moteurs essence sont-ils fiables ?

Agrément, performances, consommation, les nouveaux moteurs essence lancés depuis 2012, ont fait leur révolution technique. Mais sont-ils pour autant robustes ? Nos experts vous indiquent les meilleurs... et ceux à éviter parmi les moteurs proposés par PSA (1.2 Puretech...) et Renault (1.2 TCe...).

Publié le Mis à jour le

Bilan fiabilité des moteurs PSA : l'avis de nos experts

Gilles Fraval

Septembre 2015 a marqué un tournant sur le marché automobile. Longtemps boudés, les moteurs à essence sont revenus sur le devant de la scène suite au scandale du diesel. La future interdiction de ce dernier dans les villes européennes (à Paris en 2024) et la réduction, depuis 2018, de l’écart de prix avec le sans-plomb ont incité les automobilistes à tourner le dos au gazole au profit de l’essence.

Depuis 2012, les constructeurs français ont introduit dans leurs véhicules des ­moteurs à essence de nouvelles générations, dont les incontestables progrès techniques leur permettent de rivaliser avec les diesels. Les conducteurs ont ­ainsi redécouvert les joies de rouler dans un modèle qui ne fait plus un vacarme d’enfer et dont l’agrément est supérieur. De plus, les nouvelles technologies (injection directe, réduction de cylindrée, turbo, distribution variable…) ont permis de ­réduire leur appétit, même s’il ne sera ­jamais équivalent à celui d’un mazout.

A LIRE. Fiabilité. La liste noire des pannes moteur depuis 2010

 

Des pépins en pagaille

Techniquement, les moteurs français TCe, PureTech ou VTi sont de plus en plus semblables aux dCi ou HDi. Mais ils ont un autre point commun : des soucis de ­fiabilité. ­D’ailleurs, ceux-ci ont fait grand bruit chez le Losange, puisqu’un collectif « Casse moteurs ­Renault » dénonce une surconsom­mation d’huile et la casse du 1.2 TCe.

avis fiabilité moteur dacia renault 1.2 tce
Le moteur 1.2 TCe a tendance à manger de l'huile notamment dans le cadre d'une utilisation urbaine. Gare au niveau !

Le premier problème, qui concerne les moteurs produits jusqu’en mai 2016, a été résolu en usine. En revanche, le second, lié à l’encrassement des soupapes, reste ­entier, car Renault n’apportera pas de ­modifications techniques sur un bloc qui n’est plus produit. Un temps radin sur les prises en charge, le constructeur est plus souple depuis quelques mois, à condition d’avoir respecté ses préconisations en matière d’entretien.

Si, pour l’heure, PSA a évité le scandale, le ­3-cylindres 1.2 PureTech cumule les ennuis, comme le prouve la kyrielle de notes techniques internes : surcon­sommation d’huile, destruction de la distribution, casse moteur liée à l’encrassement des soupapes… Face à cela, le groupe français met la main à la poche, mais gare à ceux qui n’ont pas suivi scrupuleusement le carnet d’entretien. Au sujet de l'usure de la distribution, PSA a lancé au mos de décembre une campagne de rappel pour corriger 220 000 véhicules produits de mars 2013 à avril 2017.

 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Abegue Le 11/11/2021 - 11:59
Bonjour Je rajoute mon témoignage :Peugeot 208 LIKE, moteur 1l, 68ch de 2015, 60000 KM, régulièrement entretenue en concession et moteur fichu : perte de puissance soudaine, voyants allumés en série, ventilateur qui se met à tourner à fond. Plus de 3 semaines d'immobilisation pour poser un diagnostic que je connaissais d'avance et surtout aucune prise en charge financière pour un changement moteur d'environ 4 à 5000 Euros et refus de considérer cela comme un défaut de conception. Comble de l'irrespect : le commercial ose me proposer une reprise de ce véhicule pourri à 2000 Euros pour l'achat d'un autre modèle ! Surtout, fuyez ces petits moteurs essence fragiles et quant à moi, fidèle de la marque et du made in France, je vais à contre-coeur aller voir ailleurs puisque la marque refuse d'assumer ses défauts. À ceux qui parlent de French Bashing, je ne vois aucun inconvénient, au contraire, à avoir une enquête sur la fiabilité des autres constructeurs, mais ça n'enlève en rien les défauts pitoyables de ma Peugeot. Je précise que suis malheureusement aussi le propriétaire d'un Kangoo avec le TCE 1.2 qui a lâché à 60000 KM aussi. Vous admettrez que ça commence à faire beaucoup ! Mais au moins Renault a eu l'honnêteté de prendre en charge à 100% le changement moteur. On peut accepter un défaut s'il est assumé par le responsable de ce défaut, mais pas si c'est uniquement le client qui est le cobaye et le pigeon, peu importe la marque !
Jfmangeot Le 12/07/2020 - 10:23
Le même type d’analyse sur les autres constructeurs svp , plutot que de ressortir celle sur les moteurs français tous les mois. Car là, ca n’éclaire que sur une petite partie de l’offre Pas sûr que les constructeurs étrangers soient plus fiables ...
Jfmangeot Le 12/07/2020 - 10:22
Le même type d’analyse sur les autres Constructeurs svp , plutot que de ressortir celle sur les moteurs français tous les mois. Car là, ca n’éclaire que sur une petite partie de l’offre Pas sûr que les constructeurs étrangers soient plus fiables ...
Voir tous les commentaires (19)