Fiabilité moteurs essence Dacia/Renault
habillage
banniere_haut

Citroën, DS, Peugeot, Renault. Les moteurs essence sont-ils fiables ?

Publié le Mis à jour le

Bilan fiabilité des moteurs PSA : l'avis de nos experts

Gilles Fraval

Dacia/Renault

Si, globalement, les blocs frappés du Losange présentent un bon carnet de santé, le 1.2 TCe avoue de nombreux défauts de conception qui ont terni sa réputation.

A LIRE. Citroën-Dacia-DS-Peugeot-Renault : les 40 pannes prises en charge

0.9 TCe/1.0 SCe

  • Perte de puissance jusqu’au 26/06/15 > Capteur de point mort haut.
  • Voyant d’injection allumé jusqu’au 28/09/15 > Sonde à oxygène.
  • Bruit de la pompe à eau jusqu’en mars 2018 > À remplacer.

0.9/1.2 TCe

  • Perte de puissance jusqu’au 26/06/15 > Capteur de point mort haut.
  • Présence d’huile dans le circuit de refroidissement jusqu’au 09/01/18 > Échangeur eau-huile.
  • Bruit de la pompe à eau jusqu’en mars 2018 > À remplacer.

1.2 16V/0.9 TCe/1.6 TCe/1.8 TCe

  • Divers dysfonctionnements (voyant injection allumé, perte de puissance, calage moteur…) d’août 2016 jusqu’en septembre 2019 > Sonde à oxygène.

1.2 TCe

Bilan fiabilité des moteurs essence Renault
Bilan fiabilité des moteurs Renault : l'avis de nos experts
  • Fuite de liquide de refroidissement, surchauffe, voire casse du moteur jusqu’au 14/09/17 > Radiateur à remplacer, voire moteur (si la pression est supérieure à 1,1 bars).
  • Bruit anormal du moteur, perte de puissance, voyant moteur allumé ou consommation excessive d’huile avec risque de casse moteur jusqu’au 11/05/16 > Calculateur d’injection à reprogrammer, ou moteur à remplacer. Solution usine : montage de segments renforcés à partir de mi-juin 2016.
  • Casse moteur en raison de la fusion des soupapes liée à leur encrassement (version Euro 5) > Pas de solution usine.

1.6 105 (Dacia)

  • Usure de la courroie d’accessoires jusqu’au 27/04/13 > À remplacer.

1.6 SCe (Dacia)

  • Consommation anormale d’huile > Pistons (jusqu’au 29/06/18) ou couvre-culasse (jusqu’au 11/07/18).

1.6 TCe

  • Perte de liquide de refroidissement et voyant de surchauffe allumé jusqu’au 01/04/16 > Durit de sortie de radiateur.

1.8 TCe (Alpine)

  • Passage du moteur en mode dégradé avec message «risque de casse» jusqu’au 09/09/19 > Remise en état de la boucle d’air d’admission et reprog.
  • Perte de performance suite à un roulage en forte charge moteur jusqu’au 09/09/19 > Reprogrammation.

A LIRE. Alpine A110. Premier bilan fiabilité de la nouvelle Berlinette

 

Le 1.3 TCe sous surveillance

Lancée en janvier 2018 chez Renault, mais aussi chez Dacia, Mercedes et Nissan, cette nouvelle génération de moteur à essence « H5F » ne fait l'objet, pour l’heure, que de rares notes techniques de la part des services techniques du constructeur. Ces derniers signalent ainsi l’allumage du voyant diagnostic jusqu’en octobre 2019 (reprogrammation du calculateur) ou du voyant antipollution jusqu’au 1er octobre 2019, qui nécessite le remplacement du capteur de pression différentielle du FAP. D’autre part, la défaillance de la vanne de régulation du déphaseur d’arbre à cames entraîne un manque de puissance et/ou l’apparition du témoin d’injection. Une solution technique est en cours d’étude.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Nicostras Le 21/12/2021 - 17:29
Si ce contrôle a été ajouté au carnet d'entretien ? J'ai fait la révision annuelle de ma Citroën chez mon garagiste Peugeot, et il n'a pas fait ce contrôle. 2 semaines après, défaut moteur (voyant STOP) --> envoi chez le concessionnaire Citroën par le garagiste Peugeot qui préfère laisser le constructeur gérer. Le garagiste peut être tenu responsable ? Merci PS : Je suis actuellement dans l'attente du diagnostic constructeur
Nicostras Le 21/12/2021 - 16:28
Bonjour à la rédaction. Dans votre article vous indiquez : Je lis aussi Vous serait-il possible de préciser vos sources ? Merci beaucoup
Abegue Le 11/11/2021 - 11:59
Bonjour Je rajoute mon témoignage :Peugeot 208 LIKE, moteur 1l, 68ch de 2015, 60000 KM, régulièrement entretenue en concession et moteur fichu : perte de puissance soudaine, voyants allumés en série, ventilateur qui se met à tourner à fond. Plus de 3 semaines d'immobilisation pour poser un diagnostic que je connaissais d'avance et surtout aucune prise en charge financière pour un changement moteur d'environ 4 à 5000 Euros et refus de considérer cela comme un défaut de conception. Comble de l'irrespect : le commercial ose me proposer une reprise de ce véhicule pourri à 2000 Euros pour l'achat d'un autre modèle ! Surtout, fuyez ces petits moteurs essence fragiles et quant à moi, fidèle de la marque et du made in France, je vais à contre-coeur aller voir ailleurs puisque la marque refuse d'assumer ses défauts. À ceux qui parlent de French Bashing, je ne vois aucun inconvénient, au contraire, à avoir une enquête sur la fiabilité des autres constructeurs, mais ça n'enlève en rien les défauts pitoyables de ma Peugeot. Je précise que suis malheureusement aussi le propriétaire d'un Kangoo avec le TCE 1.2 qui a lâché à 60000 KM aussi. Vous admettrez que ça commence à faire beaucoup ! Mais au moins Renault a eu l'honnêteté de prendre en charge à 100% le changement moteur. On peut accepter un défaut s'il est assumé par le responsable de ce défaut, mais pas si c'est uniquement le client qui est le cobaye et le pigeon, peu importe la marque !
Voir tous les commentaires (21)