Citroën ë-Berlingo Van (2021). Les prix de l'utilitaire électrique
habillage
banniere_haut

Citroën ë-Berlingo Van (2021). Les prix de l'utilitaire électrique

Deux mois après avoir ouvert ses commandes pour les particuliers, le ë-Berlingo devient disponible en version Van destinée aux professionnels. Ce fourgon Citroën 100 % électrique, proposé à partir de 30 500 € HT, pourra ainsi profiter d'un bonus écologique récemment renforcé pour les utilitaires.

Par Johann Leblanc
Publié le Mis à jour le

Deux mois après la version ludospace pour les familles, Citroën dévoile les tarifs de la variante Van de son ë-Berlingo, déclinaison 100 % électrique de son petit utilitaire. Ils démarrent à 30 500 € hors taxes.

Citroën

Annoncé en décembre 2020, le ë-Berlingo Van aura pris son temps pour débarquer au catalogue. Mais son arrivée tombe à point nommé : cet été, alors que le bonus écologique des voitures particulières a baissé, celui des utilitaires s'est vu conforté. Les camionnettes gardent une aide de 7 000 € si elles sont achetées par une personne physique, ou de 5 000 € pour une personne morale. De quoi bien faciliter le début de carrière de la fourgonnette Citroën, qui reste loin des prix des modèles thermiques. Sans déduire le bonus, son tarif démarre en effet à 30 500 € hors taxes en taille M. C'est 100 € de moins que le cousin Peugeot e-Partner, mais le plus onéreux des Berlingo diesel, le BlueHDi 130 BVM, est disponible dès 22 950 € HT.

Mieux doté que les modèles thermiques

Le ë-Berlingo arbore la même allure que les versions thermiques. Seule différence, hormis quelques logos : il reçoit des jantes 16 pouces en série.

Pour justifier cette facture, le ë-Berlingo peut toutefois compter sur un équipement de série plus complet dès sa finition d'accès, Control. Outre la transmission forcément automatique, puisque dépourvue de vraie boîte de vitesses, le chargeur embarqué 7 KW et un câble de recharge mode 2 de 8A, il reçoit :

  • une climatisation manuelle
  • un frein de stationnement électrique
  • des jantes 16 pouces grises
  • une vraie roue de secours

Ses 136 ch en font également le plus puissant de la gamme, même s'ils ne sont disponibles qu'en mode Sport. En revanche, il ne peut plus recevoir ni le régulateur de vitesse adaptatif, ni le chauffage additionnel, ni la charge utile renforcée à 1 000 kg. Il faudra se contenter de 800 kg sur toutes les versions M, ou de 750 kg sur la XL dont la longueur passe de 4,40 m à 4,75 m. Quant à la batterie de 50 kWh, si elle ne grève pas le volume de chargement pouvant atteindre 4,4 m3 en XL, elle n'offrira pas l'autonomie d'un diesel. Citroën annonce seulement 275 km sur le cycle WLTP. C'est 10 km de mieux que le futur Renault Kangoo E-Tech Electric, mais celui-ci comptera sur une pompe à chaleur pour limiter la perte de rayon d'action en hiver.
 

L'équipement des trois autres finitions

Pour charger plus vite, il faudra piocher dans la liste des options : le chargeur embarqué 11 kW triphasé est facturé 350 € et le câble de recharge mode 3 pour prise Type 2 compatible Wallbox 32A vous en coûtera 300 €.
Avec ses 136 ch, ce ë-Berlingo est plus puissant que les modèles thermiques. Mais cette cavalerie n'est disponible qu'en mode Sport et l'autonomie autorisée par la batterie 50 kWh se limite à 275 km sur le cycle WLTP.

Trois autres finitions sont par ailleurs proposées sur ce ë-Berlingo. La version Club, disponible en M et XL, ajoute :

  • aide au stationnement arrière
  • régulateur-limiteur de vitesse
  • détection de sous-gonflage
  • projecteurs antibrouillard
  • siège conducteur confort (avec accoudoir, réglage en hauteur et réglage lombaire)
  • plancher revêtu de plastique TPO

La variante Driver, uniquement compatible avec le Berlingo M, se destine davantage, d'après la marque, aux "salariés amenés à opérer de plus longs trajets parfois sur la journée entière ou à multiplier les livraisons en zone urbaine." Elle profite ainsi en supplément des équipements suivants :

  • pack acoustique avec pare-brise feuilleté
  • volant multifonctions
  • essuie-vitres avant automatiques
  • système multimédia Citroën Connect Nav sur tablette tactile 8 pouces
  • écran 5 pouces à la place du rétroviseur central
  • rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement

Il lui manque toutefois l'aide au stationnement arrière ou le plancher revêtu de plastique TPO présents sur la déclinaison Club. Enfin, la version Cabine approfondie, basée sur le Berlingo XL, reprend la dotation de la finition Control avec en prime :

  • airbags latéraux avant et frontal passager
  • banquette 3 places 2/3-1/3 escamotable en rang 2
  • cloison grillagée mobile avec trappe pour charges longues
  • détection de sous-gonflage
  • plancher bois revêtu antidérapant 9 mm
  • portes arrière battantes 60/40 vitrées dégivrantes avec essuie-vitre (porte gauche)
  • portes latérales coulissantes gauche et droite vitrées (fixes)
  • régulateur - limiteur de vitesse
  • rétroviseur intérieur
  • sécurité enfants manuelle
  • siège conducteur confort (avec accoudoir, réglage en hauteur et réglage lombaire)
  • tablette aviation au dos des sièges avant
  • volant multifonctions

À LIRE. Citroën ë-Berlingo : le ludospace électrique affiché à 35 300 €
 

Prix HT du Citroën ë-Berlingo Van (septembre 2021)

Finition Taille M Taille XL
Control 30 500 € -
Club 31 350 € 32 200 €
Driver 32 550 € -
Cabine approfondie - 33 650 €

 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours