Vous êtes ici :

Citroën E-Mehari (2016) : décryptage design du cabriolet électrique

Citroën E-Mehari 2016 Pierre Authier Design
Pierre Authier le responsable du style de la Citroën E-Méhari 2016.

L'argus.fr a profité de la présentation de la Citroën E-Mehari 2016 pour interviewer Pierre Authier le responsable du design de la Citroën E-Mehari et Frédéric Angibaud le styliste de ce cabriolet électrique hors série dans la gamme.

L’argus :  Depuis quand travaillez-vous  sur le projet ?
Pierre Authier :Nous avons débuté le projet il y a huit mois peu après le salon de Genève 2015.

Retrouvez notre vidéo exclusive de la Citroën E-MEHARI 2016



La E-Mehari a-t-elle été dessinée avant ou après la Cactus M ?

La Citroën Cactus M (NDLR lire notre article Citroën Cactus M : vidéo de la C4 cactus qui se prend pour une Méhari ) est antérieure, nous avons signé le partenariat avec Bolloré début mars puis amorcé l’étude E-Mehari dans la foulée.

 

Qu’est ce qui change par rapport à la Bluesummer ?

croquis Citroen E-Mehari
Le style de la Citroën E-Mehari se veut optimiste et frais.

Pour ne pas allonger les délais de conception ni alourdir les coûts de développement, nous n’avons pas modifié l’intérieur du véhicule. Tout le mobilier de la Bolloré Bluesummer a été conservé. Notre travail s’est focalisé sur la peau extérieure en plastique thermoformé qui est inédite. 



Décrivez-nous le style de la E-Mehari 

Pierre Authier Frédéric Angibaud Citroën E-Méhari 2016
De gauche à droite : Pierre Authier (responsable style du projet Citroën E-Mehari), Frédéric Angibaud (designer de la E-Méhari) et votre serviteur.

Frédéric Angibaud : La Citroën E-Mehari a un côté SUV par ses arches de roues soulignées par un élément noir, la robustesse est suggérée par les bas de caisse et les éléments soulignant les boucliers. Cet accastillage sombre est aussi une astuce pour pouvoir remonter visuellement la coque qui tranche par sa couleur vive.

Comparée à la Bluesummer les épaules de la E-Mehari sont plus hautes.
L’élément noir au bas du pare-brise permet de masquer le mécanisme d’essuie-glace mais également de participer à la protection en cas de choc avec un piéton. Nous avons conçu chaque pièce de carrosserie indépendamment les unes des autres avec un soin particulier apporté au niveau des raccords. Les joints sont très graphiques avec des jonctions booléennes comme dans un assemblage de Lego.  C’est une démarche totalement différente de celle d’une carrosserie en tôle pour laquelle les lignes doivent filer et les ajustages sont beaucoup plus précis.



Quelles sont les difficultés liées à repartir d’une base existante ?

frédéric Angibaud, Alexandre Malval
Frédéric Angibaud (designer de la Citroën E-Mehari), Alexandre Malval (responsable du style de la marque Citroën).

Dans le cas de la E-Mehari c’est plutôt un avantage. Nous partons d’une base saine et éprouvée (NDLR celle de la Bolloré Bluecar fiabilisé par le service de location Autolib'). De plus  nous souhaitions aller vite et pouvoir proposer l’auto à la vente dès le printemps 2016. Il s’agit  d’un projet très différent d’un modèle de grande série. Primo nous avons œuvré en équipe restreinte et très réactive avec un seul designer (NDLR Frédéric Angibaud). Secundo, les  méthodes de réalisation sont elles aussi  très rapides. L’outillage nécessaire à la fabrication des pièces de carrosserie est opérationnel en un mois seulement, contrairement aux outils de forme pour l’emboutissage de pièces de tôle.



Vous êtes-vous  inspiré de la Méhari originelle ?

Oui et non car nous ne voulions surtout pas verser dans le rétro design qui est incompatible avec  les valeurs de Citroën : audace et innovation. 
La E-Mehari rappelle son ancêtre par son pare-brise plat et quasi vertical ainsi que par le décroché au niveau des portières.
Mais son style est contemporain et fait surtout référence à la Citroën C4 Cactus.

Pourquoi n’y –a-t-il pas d’Airbump sur la E-Mehari ?

Les Airbumps (NDLR élément en plastique souple contenant de l’air comprimé présents sur les flancs et les boucliers de la Citroën C4 Cactus) ne sont pas utiles sur la E-Mehari . La carrosserie réalisée en plastique thermoformé teinté dans la masse supporte l’enfoncement généré par de petits chocs. En outre, le masque avant de la E-Mehari est traité avec une teinte mate qui résiste aux rayures. Elle est parée pour circuler en ville.



Combien de projets différents  ont été dessinés en préambule de E-Méhari ?
Nous n’avons réalisé qu’une seule maquette.


 

Quel est le parcours de Frédéric Angibaud ?

Citroën C5 restylée
Citroën C5 restylée
Citroën C5 restylée
Citroën C5 restylée

Frédéric Angibaud a oeuvré sur la Citroën C5 restylée en 2003 et est l'auteur des lignes de la nouvelle Citroën C1.

Citroën C1 (2014)
Citroën C1 (2014)
Citroën C1 (2014)
Citroën C1 (2014)

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
16cjeanmi888540

la 2cv revolt est plus jolie que cette laideur de soit disant méharie ont attend avec impatiente cette mouture de revolt la 2cv électrique

fanch67512

Cette e-méhari est globalement adorable. Dommage cependant qu'elle n'ait pas de vrais "yeux" , ce qui est pour moi fondamental dans la personnalité d'une voiture.... Pourquoi avoir mis ces deux petits feux led sans personnalité , typique des e-véhicules Bolloré. Alors qu'un "gros" feux rond cerclé d'une épais contour Inox aurait donné une personnalité beaucoup plus forte et plus en lien avec la méhari historique... Ce qui ne serait pas un "détail" selon moi.... De la même façon, l'impératif économique à cru devoir imposer des trop petites roues , beaucoup trop petites pour que l'ensemble soit beau et équilibré . Des roues de plus grand diamètre avec des flancs hauts ne seraient pas plus chères si elle restent dans des dimensions très répandues.... ce véhicule est plus "saute dune" que "kart sur circuit", du coups , des roues de grand diamètre seraient plus adaptées avec une garde au sol majorée, un confort supérieur et un look beaucoup plus classe.... Les esquisses le montraient pourtant bien, elles sont dessinées avec des très grandes roues, ce qui rend n'importe quel design plus beau. Les feux arrières également auraient pu avoir une "personnalité propre" et donc identitaire. Au lieu de cela, deux double feux typés "camping car" ou véhicule inox électrique n'ayant aucune classe....si encore ces vilains feux étaient posés horizontalement en référence à leur aïeule.... Vraiment dommage ces "bourdes" de design, car le reste du dessin est génial.... Souhaitons lui un succès d'estime...et pourquoi pas un succès de commerce sur nos ports et sur nos plages.

walter.debie672

Finalement. Fabuleux. Merci.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Citroën Mehari