Citroën Métropolis : ambitions présidentielles

voir les photos
Citroën Métropolis : ambitions présidentielles

Candidate déclarée pour véhiculer le futur président de la République, l'étude de style Metropolis renouvelle, sans complexe, le haut de gamme tricolore. Magistrale avec un format de 5,30 m, elle tutoie l'Audi A8 dans sa version longue ainsi que la Rolls-Royce Ghost. Quelle audace !


La version de série sera-t-elle prête pour la mi-mai 2012 ? Date à laquelle le vingt-quatrième (sauf en cas de réélection) président de la République Française célébrera son ­investiture en remontant, assis à l’arrière de cette majestueuse automobile, les Champs-Élysées.



Grandes occasions


La Citroën Metropolis (5,30 m) prendra alors le relais de la 607 Palladine (5,05 m) qui n’a servi qu’une seule fois, le 16 mai 2007 lors de la prise de fonction de Nicolas Sarkozy.

Elle s’inscrira ainsi dans la lignée des modèles présidentiels, tels la DS 1 PR 75 (du général de Gaulle puis de Georges Pompidou) ou la SM Cabriolet (commandée par le président Pompidou), lesquels ne sortent plus que pour les grandes occasions.



Chinoiseries


Dessinée par le Français Matthias Hossan, officiant au studio Citroën implanté à Shanghai, l’étude Metropolis fut conçue initialement pour représenter le savoir-faire tricolore lors de l’Exposition universelle
qui s’est déroulée en Chine du 1er mai au 31 octobre 2010. Pour ces raisons calendaires, il lui fut donc impossible d’apparaître au Mondial de Paris (du 2 au 17 octobre).

C’est donc à Genève qu’elle a pris sa revanche, dans ce Salon ou rivalisent les modèles les plus huppés de la planète. Et puis, avec son contingent de diplomates, la Suisse serait un marché lucratif pour une version de série.

Aujourd’hui, l’auto n’est qu’une simple maquette semi-creuse. Ses vitres teintées ne laissent entrevoir que des hauts de sièges et une planche de bord, le reste n’étant qu’un volume plein. Les portes ne sont donc que simplement suggérées par un trait de découpe.



Proportions étranges

Imposante est le qualificatif qui sied le mieux à la Metropolis. Longue de 5,30 m, soit à peine dix de moins que la Rolls-Royce Ghost (dont elle reprend l’ouverture antagoniste des  portes arrière), cette super-limousine n’est pas massive.

Avec seulement 1,40 m sous la toise, elle rend 15 cm à la Rolls et s’offre une allure de berline basse, voire celle d’un coupé à quatre portes.

Cette Citroën repose sur un empattement (la distance entre les essieux) de 3,15 m, ce qui est relativement court, au vu de son gabarit, même si la Toyota iQ (2,99 m) pourrait avec aisance exécuter un créneau entre ses roues avant et arrière...

Une architecture qui s’explique par le respect des proportions typiques du haut de gamme Citroën, avec l’emploi, comme ce fut le cas sur les DS et CX, d’un long porte-à-faux avant.



Belle maîtrise


Sa robe jongle avec les pleins et les vides pour se jouer de toute surcharge visuelle. Creusé, le bas du bouclier avant met en scène une calandre très Citroën dans sa partie haute et se prolongeant en V vers le bas, telle celle de l’Audi A8 (de 5,14 m à 5,27 m) selon la version choisie.

Tranchée verticalement sous le phare, une écope gomme le porte-à-faux avant. Le même effet est assuré par la découpe placée à l’avant de la portière qui réduit visuellement la longueur du flanc, et qui permet au rétroviseur de donner l’impression de flotter dans les airs.

À l’arrière, la malle cintrée affine la poupe. Même si certains verront dans le motif du coffre l’évocation d’une calandre d’Aston Martin, la Metropolis recèle néanmoins bon nombre d’éléments propres au patrimoine esthétique Citroën. À l’image de ce jonc chromé qui surligne le vitrage latéral et s’achève par un rétro éclairage rouge, un clin d’œil à la DS originelle qui sertissait ses clignotants par des enjoliveurs en forme de tuyères. 



Drôle d’hybride

En Chine, les motorisations diesels sont marginales, c’est pourquoi au moment de choisir l’architecture mécanique de la Metropolis est apparu un « hypothétique »  (puisqu’il n’est pas présent sous le capot de cette maquette) .La puissance cumulée peut atteindre 460 ch et, en théorie, la consommation ne dépasserait pas 2,6 l/100 km pour des émissions de CO2 limitées à 70 g/km.  
Un dispositif guère crédible lorsqu’on observe la stratégie d’hybridation propre au groupe PSA qui mise sur le diesel.

D’ailleurs, la future DS5 qui devrait, elle aussi, être révélée en Chine à l’occasion du prochain Salon de Shanghai (du 20 au 28 avril) sera la première Citroën hydride, mais avec la technologie diesel/électrique que Peugeot développe pour le 3008.


Quid de la série La DS9 destinée aux chefs d’État ? Une berline basse de longueur plus modeste nommée DS6 ou DS7, laquelle se placerait alors en rivale d’une Mercedes CLS ou d’une Audi A7 Sportback ?

Tous les scénarios sont envisageables. Quoi qu’il en soit, la Metropolis par sa simple existence en tant que concept car redore déjà le blason du haut de gamme tricolore.

Rassurant, quand Renault se contente, lui, de la Latitude, et que Peugeot n’évoque pas encore le remplacement de sa 607.
 

Partager cet article
Commentaires
Voir tous les commentaires (29)
alphonsemartinez243

J'attends quelle sorte en France pour remplacer ma S. Belle machine,bravo

raphaelroux69125

@irrouigo Lol un V6 + un moteur électrique combiné développent 460 ch en quatre roues motrices ne serai pas suffisant tu me fais rire. La C6 ne dispose que d'un V6 240 ch et non d'un 4 cylindres.

osender940

Somptueux, superbe, magique ! Magistral coup de crayon, un modèle inoubliable qui rend une marque légendaire...si seulement celle-ci à les reins assez solides et les corones pour sortir un tel modèle. On aimerait tellement y croire ! On se prend à faire un paralllèle avec Peugeot et le RCZ pour se dire que c'est possible (bien que le lion ne soit pas allé au bout de sa démarche en ne dotant pas son roadster d'un véritable esprit sportif). Allez, messieurs de chez PSA, aucun complexe à avoir avec un tel modèle, faites nous rêver jusqu'au bout !

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
401 774 voitures
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !