Citroën Visa cabriolet (1983). Un exemplaire vendu chez Artcurial

voir les photos
citroën visa découvrable artcurial
La maison d'enchères Artcurial a proposé à la vente Automobiles sur les Champs (24 octobre 2021) cette rare Citroën Visa décapotable de 1983.

Le 24 octobre, lors de la 17ème édition de la vente Automobiles sur les Champs, organisée par la maison d'enchères Artcurial, une rare Citroën Visa découvrable conçue avec Heuliez faisait partie des 97 lots à vendre. Elle a été adjugée 4 172 €.

Pour la 17ème édition de sa traditionnelle vente aux enchères « Automobiles des Champs », la célèbre maison d’enchères Artcurial proposait pas moins de 97 lots. Dinalpin de 1970, De Dion Bouton Vis-Vis Type L cabriolet de 1902, Peugeot 201 Coupé, Aston Martin Vanquish Zagato Coupé de 2017… Le nombre de pépites était assez conséquent, parmi lesquelles une rare Citroën, dont le prix est pourtant riquiqui : la Visa découvrable.

Produite à 2 633 exemplaires seulement

artcurial citroën visa découvrable
Cette Visa découvrable, transformée par Heuliez, a été déclinée à 2 633 exemplaires en trois années de carrière.

Cette Visa a été conçue avec le carrossier Heuliez, cinq ans après la sortie de la citadine aux chevrons. Pour des raisons de coûts de développement, c’est finalement la variante 4 portes qui est utilisée et renforcée, tandis qu’une capote en toile vient recouvrir le toit et la partie arrière, au niveau de la custode. Inédite, cette variante devait redynamiser l'image de la Visa et gonfler son volume de ventes... Mais c’est un échec : 2 633 exemplaires sont produits au total, dont 1 753 rien que pour l’année 1983. Les modèles de cette année-là sont d’ailleurs les plus recherchés puisqu’ils bénéficient encore des fameuses commandes satellite. Et ça tombe bien, puisque l’exemplaire du jour est précisément de cette année.

citroën visa cabriolet vente
Pour des raisons de coûts de développement, Heuliez a choisi une base de Visa 4 portes et a gardé les ouvrants arrière.
citroën visa commandes satellite
Les modèles de l'année 1983 sont les plus recherchés car ils bénéficiaient encore des fameuses commandes satellite de la Visa.

Il s’agit en effet d’une Visa Super E décapotable immatriculée le 11 juillet 1983, affichant aujourd’hui 114 704 km. Repeinte dans sa teinte grise d’origine, elle semble en bon état. Seul un défaut sur le bas de caisse gauche est annoncé par la maison d’enchères parisienne. Des housses de siège ont permis de préserver l’intérieur en tissu gris d’origine. La capote noire est, elle aussi, en bon état de conservation. La notice d’entretien d’origine, le livret de l’autoradio Blaupunkt et le supplément spécifique à la version découvrable sont livrés avec le véhicule. L'auto, n’ayant pas roulé ces dernières années selon la fiche détaillée de la vente, une grosse révision s'imposera.

À LIRE. Cabriolets français : une espèce aujourd'hui disparue !
 

Vendue pour un peu plus de 4 000 €

artcurial citroën visa découvrable notices entretien

Proposée lors de la vente aux enchères du 24 octobre 2021, sous le marteau d’Hervé Poulain, cette Visa découvrable était affichée sans prix de réserve. Estimée entre 3 000 et 5 000 €, l'exemplaire en très bon état a finalement été adjugé 4 172 €. 
 

Sur le même thème 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Citroën