Climatisation : Toyota ne veut plus du gaz controversé !
habillage
banniere_haut

Climatisation : Toyota ne veut plus du gaz controversé !

Le constructeur japonais a fait savoir que trois de ses modèles ne seront plus vendus avec le nouveau gaz de climatisation. En attendant des clarifications et un "consensus" sur le sujet.

Par Arnaud Murati
Publié le

T.Antoine/ACE Team

 Un peu d’huile sur le feu ? Toyota a officiellement annoncé ses intentions quant au gaz de climatisation 1234yf : «Toyota estime que l’industrie automobile se doit d’offrir aux consommateurs des véhicules avec lesquels ils se sentent en sécurité, mais il n’y a malheureusement pas de consensus au sujet du gaz réfrigérant aujourd’hui en Europe. Nous avons donc pris la décision temporaire d’utiliser le R134a afin d’apaiser les inquiétudes de nos clients et donner priorité à leur sentiment de sûreté et de sécurité. Une fois que la situation aura été clarifiée et un consensus atteint, nous agirons conformément à ces conclusions» annonce le constructeur.

Trois modèles du groupe Toyota cesseront donc dès à présent d’être livrés avec le nouveau gaz de climatisation 1234yf : la Prius Plus, le GT86 et la Lexus GS 450h. En lieu et place, le vieux gaz, qui ne sera banni des véhicules neufs qu’à partir de 2017.

Comme Mercedes, Toyota a fait procéder à une ré-homologation de ses véhicules auprès de KBA, l’autorité allemande plus ou moins équivalente à l’Utac en France.
Toyota procède de la sorte, mais semble pourtant manquer de conviction. Aucun rappel de véhicules de la marque fonctionnant déjà au 1234yf ne sera effectué ! «Les tests réalisés en interne par Toyota n’ont révélé aucun défaut de sécurité du 1234yf. Nous sommes également d’accord avec les conclusions des différentes évaluations réalisées (...) par la Société des ingénieurs de l’automobile (SAE international» indique encore Toyota.
SAE international a en effet dit et répété que les crash-tests complémentaires réalisés n’avaient jamais conclu à une trop grande dangerosité du gaz 1234yf. SAE, qui regroupe tous les constructeurs, a donc jugé en juillet dernier les tests conduits par Mercedes «irréalistes.»

Toyota sait pertinemment qu’à l’instar de Mercedes, la France devrait sévir et interdire l’immatriculation de ses véhicules, puisqu’ils ne respectent pas la directive européenne dite «Mac». Mais à la différence notable de Mercedes, les voitures concernées ne constituent pas l’essentiel des ventes, loin de là : 156 GT86 vendus depuis le début de l’année en France, 85 Lexus GS...
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
un pseudo libre Le 26/08/2013 - 18:38
Il n'arrivent pas à fourguer leur Peugeot et Renault, alors il faut trouver une astuce.Pourquoi pas rouler vitre ouverte??
un pseudo libre Le 26/08/2013 - 09:11
L' de ces voitures équipées de ce type de gaz ne va pas valoir grand chose...
un pseudo libre Le 25/08/2013 - 19:47
de l'huile sur le feu ???? pas du tout ils veulent une clarification et une normalisation utiles pour la santé......
Voir tous les commentaires (3)