CO2. Une baisse record des émissions sur les voitures neuves en 2020
habillage
banniere_haut

CO2. Une baisse record des émissions sur les voitures neuves en 2020

Comme l'exigeait la Commission européenne, les émissions de CO2 des voitures neuves ont fortement baissé en 2020, grâce notamment à la progression des modèles électriques et hybrides. Mais d'un pays à l'autre et d'une marque à l'autre, il subsiste des variations parfois spectaculaires.

Par Johann Leblanc
Publié le Mis à jour le

D'après Jato, les émissions de CO2 des voitures neuves vendues en Europe ont baissé de 12 % en 2020 par rapport à 2019.

Geralt/Pixabay

95 g/km de CO2 en moyenne : c’était l’objectif fixé aux groupes automobiles en 2020 en Europe. Avec la menace de fortes amendes pour ceux qui ne parviendraient pas à atteindre ce chiffre ambitieux, les forçant parfois à créer des pools avec d’autres marques comme Tesla. Pour la première année de cette réglementation contraignante, baptisée CAFE, il y avait toutefois des aménagements. Chaque voiture électrique vendue comptait double, et les constructeurs proposant les véhicules les plus lourds avaient droit à davantage de clémence. Même si la plupart des marques ont rempli leur contrat, la moyenne s’est ainsi élevée finalement à 106,7 g/km, d’après Jato, selon le cycle NEDC corrélé. La baisse des émissions de CO2 reste malgré tout inédite. Elle atteint 12 % par rapport à 2019, alors qu’elles avaient eu tendance à remonter depuis deux ans.

emissions de CO2 2015-2020

Cette réduction d'une ampleur inédite intervient après deux années de hausse.

À LIRE.

 

Des ventes électrifiées quasiment triplées

Souvent pointés du doigt par les écologistes, les SUV enregistrent pourtant les plus gros progrès : 16 g/km de moins en un an. Comme dans les autres catégories, cela résulte avant tout d’une forte hausse des ventes de modèles électriques et hybrides. Toutes catégories confondues, leur diffusion a en effet quasiment triplé pour passer de 466 000 à 1,21 million d’unités.

part de marché par carburant europe 2020
La part de marché des véhicules "basses émissions", au sens large, grimpe de 3,1 à 10,6 %. Mais on reste loin des 58,8 % de l'essence ou des 28,8 % du diesel.

Leur part de marché a ainsi bondi de seulement 3,1 % en 2019 à 10,6 %. Menacés d’interdiction totale dans moins de 20 ans, voire avant dans certains pays, les moteurs thermiques restent toutefois largement majoritaires. À commencer par l’essence qui a représenté 58,8 % des ventes de voitures neuves, contre 28,8 % pour le diesel, toujours en perte de vitesse, et seulement 1,5 % pour le GPL. Anecdotique, l’hydrogène est, lui, à 0,01 % !

À LIRE. Fin du thermique en 2040 : un objectif vraiment réaliste ?

Tendance durable ou simple feu de paille ?

peugeot e-208 et renault zoe 2
On doit ces progrès en grande partie à la progression des ventes de voitures électriques et hybrides, passées de 466 000 à 1,21 millions d'unités.

Tous ces chiffres méritent néanmoins d’être pris avec un minimum de pincettes. Beaucoup de constructeurs avaient en effet décalé leurs livraisons de voitures électriques à 2020 pour être dans les clous, ce qui explique en partie le succès des Peugeot e-208 et Renault Zoe 2 en début d’année dernière. Il faudra donc voir si la tendance perdure. La pandémie de coronavirus a aussi contribué à perturber le marché d’une manière totalement inattendue. Enfin, il subsiste de fortes inégalités non seulement entre les marques, mais aussi entre les différents pays d’Europe. Avec ses 97 g/km, la France se situe plutôt parmi les bons élèves, à bonne distance des Pays-Bas et de leurs 83 g/km. En revanche, du côté des pays de l’Est, la moyenne a plutôt tendance à flirter avec les 120 g/km. Un phénomène que la mauvaise répartition des bornes de recharge ne va pas aider à endiguer.

emissions de CO2 par pays europe 2020
Question émissions de CO2, l'Europe est encore un peu coupée en deux : les meilleurs élèves se trouvent tous plutôt à l'ouest ou en Scandinavie.

 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
amicaljm Le 02/05/2021 - 23:58
Parfaite escroquerie puisque tout dépend de la source de l'énergie électrique. Les allemands par exemple font l'électricité au charbon. Les voitures électriques chez eux ne font qu'aggraver le bilan carbone. Seuls les pays à énergie nucléaire ou hydraulique comme la France, la Suède ou la Norvège améliorent leur bilan carbone. Le reste n'est qu'une scandaleuse escroquerie
ChristophedeN Le 23/04/2021 - 13:52
@Olisalagas Peugeot e208 1099 kg hors batterie. Combien pour le seul moteur électrique ? Donc combien pour le reste dont la structure forcément plus résistante pour encaisser la masse plus importante. Donc combien d'émissions de CO2 au total pour la produire ? On pourra méditer qu'un GMP de VW id3 (moteur + réducteur + différentiel) pèse 90 kg à comparer aux 110 kg d'un GMP de 208 75ch (moteur + boite), qu'il est composé entre autres d'un enroulage de fils de cuivre et d'un double carteur aluminium pour son refroidissement. On méditera aussi sur la méthode de production des fils de cuivre, tout d'abord fonderie de cuivre + tréfillage nécessitant un traitement thermique. Alors oui produire un lingot de 1 kg de cuivre nécessite moins d'énergie que produire un lingot de 1 kg d'acier qui nécessite moins qu'un lingot d'alu. Au final la différence entre les deux doit être au mieux de 500 kg CO2e à l'avantage du GMP électrique mais qui sont largement reperdus avec les renforts de châssis et tous les systèmes électriques et électroniques à bord. Donc les 600 kg CO2e de plus pour la production d'une e208 versus une 208 75 ch ne sont pas aberrants (au moins 120 kg de plus de châssis). Quel est le rendement global d'une voiture électrique à batterie ? L'électricité n'était pas une énergie primaire il faut la produire avec un rendement. In fine votre voiture électrique à batterie n'a pas un rendement global supérieur à celui d'une voiture thermique (moins de 30 %).
Olisalagas Le 23/04/2021 - 10:53
Bonjour je ne comprends pas pourquoi une 208 électrique émettrais 6000 K de co2 hors batterie. La fabrication d’un moteur électrique me semble moins émetteur d’energie à fabriquer. Un moteur électrique a un rendement bien supérieur à un moteur thermique dont 60 % part en chaleur.
Voir tous les commentaires (6)