Comparatif : le Renault Scénic 2016 affronte le Citroën C4 Picasso

voir les photos
Renault Scenic 2016 jaune et Citroën C4 Picasso Exclusive rouge vue avant
Les prix du Renault Scénic 2016 ne sont pas encore connus. Ceux du C4 Picasso démarrent à 23 400 € en essence (PureTech 110) et 25 400 € en diesel (BlueHDi 100).

Après les spots du salon de Genève, le nouveau Renault Scénic prend son premier bol d'air frais. L'occasion de se comparer directement à l'autre monospace compact star du marché, le Citroën C4 Picasso. En route pour un match en six manches !

Le C4 Picasso II peine à trouver le sommeil. Et ce n’est pas très étonnant. L’an dernier, déjà, face au Scénic de 3e génération, il avait échoué à immatriculer davantage d’exemplaires en France : 44 609 C4 Picasso, contre 46 664 Scénic. Une courte défaite agaçante, face à un monospace compact lancé quatre ans plus tôt…

Renault Scenic 2016 jaune et Citroën C4 Picasso Exclusive rouge vue de profil
Le nouveau Scénic gagne 4 cm en longueur. A 4,41 m, il devient juste 2 cm plus court que la C4 Picasso.

Hélas, ses pensées nocturnes concernent maintenant le nouveau Renault Scénic (lire les tarifs et équipements du Scénic 4), présenté en grandes pompes au salon de Genève 2016. Ses arguments ? Rafraichissants : ligne futuriste, forte technologie embarquée, modularité modernisée. Soit précisément le discours du C4 Picasso II, à son arrivée en 2013 ! Reste à savoir si le Citroën a raison de s’inquiéter, à l’issue de ce premier véritable comparatif statique.

 

Style extérieur : Scenic et C4 Picasso au coude à coude

A sa sortie voilà trois ans, le C4 Picasso avait clairement démodé le reste de la production automobile familiale : porte-à-faux courts, vitrages travaillés, face avant singulière perchant ses feux de jour à LED en plein centre... De quoi séduire une clientèle d’ordinaire peu attirée par les monospaces compacts classiques, sans rogner sur les aspects pratiques.

Renault Scénic Bose
Renault Scénic Bose
Citroën C4 Picasso Exclusive
Citroën C4 Picasso Exclusive

Pour ses 20 ans, le Scénic a employé la même rupture stylistique. Non sans talent : la ceinture de caisse en vague rappelle un concept-car, à l’image des immenses roues de 20 pouces annoncées de série dès le premier niveau de puissance.

Les teintes bicolores et le pare-brise plongeant (dont la baie a avancé de 10 cm) achèvent de rendre le Scénic séduisant, sans le faire singer un SUV malgré la garde au sol relevée de 4 cm. Aussi originaux l’un que l’autre, nos deux monospaces nationaux ne peuvent se départager sur ce chapitre.

 

Espace avant : avantage Scénic

Dans l’habitacle, les écarts prennent du relief… même si le Renault adopte pour la première fois des double-montants de pare-brise façon C4 Picasso (le Scénic préférera dire qu’ils proviennent de l’Espace !). Au-delà de cette évolution, bénéfique à la visibilité périphérique, le Renault se rapproche de l’esprit berline : instrumentation personnalisable ramenée derrière le volant, affichage tête-haute, position de conduite basse, console centrale enveloppante.

Renault Scenic Bose 2016 vue la planche de bord
Renault Scénic
Coffre C4 Picasso Exclusive vue la planche de bord
Citroën C4 Picasso

Si le Picasso continuera de séduire les fans de luminosité (son pare-brise panoramique conserve un effet agréable si le soleil ne tape pas trop fort), il marque ensuite le pas, au quotidien, en matière d’aspects pratiques : écran tactile plus petit et moins intuitif, obligation d’y recourir pour régler la ventilation, et rangements un peu moins spacieux.

 

Espace arrière : chacun son défaut…

Si le choix d’adopter une banquette 2/3-1/3 peut étonner sur le Scénic (les trois sièges arrière individuels constituaient l’argument n°1 des monospaces compacts), elle ne fait pas regretter l’ancien système à l’usage. Délicatement creusée, elle offre désormais un confort identique aux trois places et reste coulissante en deux parties. Seul problème ? L’espace aux jambes, qui régresse nettement par rapport au Scenic III… et rend plus de 5 cm au C4 Picasso.

Renault Scénic vue des places arrière
Renault Scénic
Citroën C4 Picasso vue des places arrière
Citroën C4 Picasso

Mais cela ne suffit pas au Citroën pour remporter ce chapitre, car s’il offre davantage de place aux genoux, il souffre de sièges moins confortables : sellerie ferme, assises courtes et implantées plus près des portières. Et s’il cache aussi des trappes sous le plancher, le C4 Picasso ne propose pas le pratique tiroir du nouveau Scénic (il s’extraie de la console centrale) ni les deux prises USB pour charger les tablettes ou smartphones des enfants.

 

Coffre : avantage C4 Picasso

Lorsqu’il s’agit de déménager un meuble, le Scénic 4 montre davantage de dextérité que son prédécesseur. En version haut de gamme, un mouvement d’index dans le coffre suffit à replier les dossiers (le système abaisse même les appuie-tête pour ne pas gêner l’opération !), et le plancher amovible forme une aire de chargement bien plane. Bonus ? Le cache-bagages peut se loger en dessous, quand celui du C4 Picasso doit rester au garage…

Renault Scenic jaune 2016 vue du coffre
Banquette reculée, le coffre du Scénic pointe à 496 l en cinq places
Coffre C4 Picasso rouge
Le C4 Picasso, lui, démarre à 537 l en cinq places, sièges reculés

Mais on charge plus souvent de valises qu'une armoire normande et en matière de volume, le C4 Picasso conserve l’avantage : de 537 à 630 l selon la position des sièges arrières, contre 496 l pour le Scénic avec sièges reculés au maximum (pour l’heure, Renault ne communique que cette valeur). Le seuil de chargement plus bas de 6 cm et la modularité, moins « magique » mais tout de même pratique, achèvent de convaincre.

 

Equipement technologique : avantage Scénic

En récupérant la plate-forme des récentes Mégane, Espace et Talisman, le nouveau Scénic fait le plein d’équipements modernes. A l’exception du châssis 4Control (à quatre roues directrices), il embarque de série ou en option suivant les finitions une belle dotation technologique et de sécurité : freinage d’urgence automatique à détection piéton, régulateur de vitesse adaptatif, surveillance d’angle-mort, lecture des panneaux, affichage tête-haute. Et il est le seul de la famille à se doter d’une aide au maintien dans la voie active (entre 70 et 160 km/h).

Renault Scénic 2016 vue de l'écran central tactile RLink2
Renault Scénic
Citroën C4 Picasso vue des écrans centraux
Citroën C4 Picasso

En face, avec son régulateur adaptatif optionnel qui sait uniquement décélérer (il se déconnecte si le véhicule qui déboîte nécessite de freiner…), le C4 Picasso avoue quelques complexes et ne peut brandir que ses caméras de stationnement à 360°. Mais l’image projetée à l’écran présente une piètre définition.

 

Moteurs/boîtes : avantage Scénic

A son lancement en septembre 2016, le Scenic 4 proposera quatre diesels (dCi 95, 110, 130 et 160 EDC) et deux essences (TCe 115 et TCe 130). Le C4 Picasso propose un diesel de moins (BlueHDi 100, 120 et 150), et un essence de plus (PureTech 110, 130 et THP 165 BVA) mais ce segment reste largement "dieselisé"...

En matière de boîte automatique, le Picasso fait confiance à l’EAT6 a convertisseur, quand le Scénic préfère une robotisée EDC à double embrayage (sept rapports en dCi 110, six en en dCi 160).

Renault Scenic Bose 2016 jaune et Citroën C4 Picasso Exclusive rouge vue avant

C’est enfin début 2017 que le Scénic dégainera son fameux dCi 110 Hybrid Assist, une hybridation « légère » s’appuyant sur une batterie de 48V pour assister le diesel à bas régimes et limiter sa consommation. Cette version, annoncée extrêmement sobre, intéressera surtout le marché des flottes qui pourront compenser fiscalement le surcoût à l'achat (TVS moindre).

 

Bilan du match Scenic 4 vs C4 Picasso

A l’addition du nombre de victoires respectives, c’est aujourd’hui le Scénic qui l’emporte sur le C4 Picasso. Loin de se reposer sur ses lauriers (20 ans de carrière et toujours leader des ventes en France), le Scénic 4 insuffle une vraie originalité en matière esthétique, et renforce nettement son niveau de modularité, d’équipement et d'offre mécanique. L’unique déception provient de l’espace arrière en retrait, alors qu’il faudra attendre les essais dynamiques pour confirmer sa supériorité face à un C4 Picasso aussi confortable que plaisant à conduire. A suivre…

Lire. Essai Renault Scénic 4 dCi 110 face au C4 Picasso BlueHDi 120

Renault Scenic 2016 jaune et Citroën C4 Picasso Exclusive rouge vue arriere

Le Scénic présentera sa version longue à sept places en avril. Le Grand C4 Picasso, lui, existe déjà...

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (23)
houdre.home523

Et bien moi, j'en ai rencontré, ce n'est pas une legende : sur moteur Dci 110, changement d'un injecteur à 84000 km, en partie pris en charge par Renault. Mais les emm... sur l'autoroute, message d'arret immediat, remorquage, temps d'attente pour organiser le rapatriement, bagages en oartie laissé dans notre Scenic en oanne car nous revenions de vacances la neige ! Pas agreable du tout, et de nature à donner l'envie de tester un autre fabricant. Donc, tant mieux pour vous si vous n'avez pas rencontré de pb de fiabilité sur votre Scenic Dci, mais ce n'est pas une loi générale. Hélas ! Cdlt, bien qu'encore un oeu énervé. Jph41

f3f2942d704

Problèmes de fiabilité chez Renault ? J'ai certainement beaucoup de chance car je n'en ai jamais rencontrés. 1. Ma femme : 1 Modus : 220000 kms, usure normale mais toujours en excellent état après 11 ans de bons et loyaux services, 2. moi : Scenic initiale 110 EDC, 60000 kms. Pas le moindre problème. Contact, kms, c'est tout. En novembre 2015, 3000 kms : France/Portugal/Maroc et retour il y 3 jours, 2500 kms : Maroc/Espagne/France. Silence, confort, absolument tout automatique (phares, essuies-glace, rétroviseur électrochrome, clim bi-zone, siège conducteur électrique, frein de parking électrique, régulateur/limiteur, toit vitré et ouvrant, etc.), le tout acheté chez Renault avec 30% de remise soit 25000 € (après longue discussion et indiqué que j'envisageais d'acheter chez un mandataire). Que demander de plus ?

beniot9888

Ce sont les vieux diesels qui sont bannis, pas les Euro 6 !

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Citroën C4 Picasso
Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Scenic