Continental présente des freins optimisés pour les voitures électriques
habillage
banniere_haut

Continental présente des freins optimisés pour les voitures électriques

Le système de freinage Green Caliper de Continental repose sur des étriers, disques et plaquettes plus fins mais aussi sur des disques plus grands pour correspondre aux avantages et inconvénients des voitures électriques en la matière.

Par MaxK
Publié le Mis à jour le

Le Green Caliper de Continental est un système de freinage conçu spécifiquement pour les voitures électriques.

Continental

Continental présente son Green Caliper, soit « étrier vert » en anglais, un système de freinage optimisé pour les véhicules électriques. En effet, sur ces derniers les freins mécaniques sont utilisés bien moins souvent que sur les modèles thermiques. Les freinages demandant une force de décélération inférieure à 0,3 g, soit environ 80 % des cas en conduite normale, peuvent être assurés par les moteurs électriques dotés d’une fonction de récupération d’énergie cinétique. En revanche, en cas de besoin, les freins mécaniques doivent pouvoir ralentir ou arrêter une masse plus importante due au poids de la batterie.

Media Image
Image

Le freinage régénératif peut assurer jusqu'à 80 % des décélérations au quotidien.

Porsche

Un système de freinage plus léger

La fréquence d’utilisation moindre des freins mécaniques induit un échauffement plus faible de ceux-ci. Cette contrainte réduite permet d’utiliser des plaquettes plus petites en surface comme en épaisseur, ainsi que des disques plus fins. Par conséquent, l’étrier peut être plus compact. À raison de 2 kg par étrier et 3 kg par disque, un tel dispositif permet de réduire le poids d’un véhicule (et ses masses non suspendues) de 20 kg dans le meilleur des cas avec les bénéfices que l’on sait en termes de performances, de comportement, de sécurité, de pollution émise par les pneumatiques et les freins, d’usure des liaisons au sol, etc. En outre, grâce aux nouveaux systèmes de freinage commandés électroniquement, une rétractation active des plaquettes lorsque le conducteur lâche la pédale de frein permet de réduire le couple de freinage résiduel (force toujours appliquée après le lever de pied) à moins de 0,2 Nm, sans impact sur la course de la pédale. Selon Continental, la réduction de cette perte d’énergie permet à une voiture d’émettre jusqu’à 2 g/km de CO2 en moins.

Media Image
Image

L'ensemble Green Caliper (moitié gauche) est plus fin et compact qu'un système traditionnel (moitié droite).

Continental

Moins de matière ici, plus de matière là

Le maintien d’une force de freinage suffisante malgré l’usage d’étriers et de plaquettes plus petits est justement permis par la finesse de ceux-ci comme par celle des disques, d’après la firme d’outre-Rhin. En effet, il est possible d’utiliser des disques de plus grand diamètre entre ces mâchoires fines, qui les mordent donc sur une surface plus importante au profit de la performance de décélération. Continental assure que, dans des situations à très hautes contraintes, telles que la descente d’un col de montagne avec famille, bagages et caravane, les performances restent au niveau de celles d’un système traditionnel grâce à l’appui du freinage régénératif en soutien des freins mécaniques.

Media Image
Image

Les freins mécaniques des voitures électriques sont utilisés moins souvent…

Mercedes

Media Image
Image

… mais doivent ralentir une masse plus importante.

Ford

Le Green Caliper, tel qu’il a été présenté, fait appel à des étriers et disques en fonte. Il est prêt à être installé sur des véhicules électriques de série avec un cycle de développement classique de deux ou trois ans selon ses concepteurs.

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
ChristophedeN Le 03/12/2022 - 12:07
@sprinteur Tout simplement parce que Continental est honnête et prend en compte toutes les émissions, par opposition à cette affirmation erronée qu'une voiture électrique n'émet pas de GES. Tout aussi erronée le zéro pollution, la seule présence de freins mécaniques l'infirmant puisque émetteurs de particules.
PeeFl Le 02/12/2022 - 15:16
Avec des disques plus grands, c'est le couple de freinage qui est augmenté et non pas la surface de contact.
sprinteur Le 02/12/2022 - 12:44
Il y a comme une contradiction à revendiquer 2g de CO2 en moins aux 100 km sur des VE qui par définition en émettent 0 à l'échappement? L'objectif final de Continental dans ces nouveaux modèles et qui pourrait conditionner l'adoption par les constructeurs est la prolongation de la durée de vie des organes. Au grand dam de Midas et consorts, les échappements et les amortisseurs modernes font bien souvent la vie de la voiture, et les légendes sur les voitures japonaises dont on ne change jamais disques et plaquettes perdurent aux États-Unis où on peut ne pas freiner pendant des dizaines de kilomètres. Allègement, limitation des émissions de particules et augmentation de la durée de vie sont d'ailleurs des améliorations qui pourraient profiter à tous les véhicules, comme la résistance au roulement des pneus améliorée pour les VE et qui profite à tous maintenant.
Voir tous les commentaires (5)