Contrôle technique : dès 7 ans, ce sera tous les ans ! Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Contrôle technique : dès 7 ans, ce sera tous les ans !

La Commission européenne a présenté un projet de directive visant à harmoniser les pratiques du contrôle technique au sein de l'Union. Tour de vis en perspective.

Par Arnaud Murati
Publié le

Cédric Lecocq

Bien des nouveautés sont à signaler dans le programme du futur contrôle technique : tout d’abord, la volonté de Bruxelles de faire examiner les véhicules chaque année une fois 160 000 kilomètres ou 7 ans atteints. Ensuite, la Commission souhaite que tout ce qui circule, hormis les engins agricoles qui roulent à moins de 40 km/h, soit vérifié. Un contrôle technique serait ainsi instauré pour les cyclomoteurs, les motos, les voiturettes, mais aussi pour les remorques dont le poids ne dépasse pas 3,5 tonnes.

La Commission justifie ces quelques aménagements par une volonté de lutte contre l’insécurité routière : «Une constatation empirique montre qu’entre les cinq et sixième années du véhicule, le nombre d’accidents graves (avec décès) liés à des défauts mécaniques augmente substantiellement» écrit-elle dans la proposition de directive. Par ailleurs, le fait d’harmoniser les règles du contrôle entre les différents pays de l’UE permettrait de mettre en place une base de données européenne : un moyen efficace de lutte contre la fraude, notamment au kilométrage.

La proposition a logiquement été bien accueillie par Martine Houlière, présidente du réseau Sécuritest et du Syndicat du Contrôle Technique des Véhicules (SCTV) : «Les véhicules les plus âgés sont peut être moins entretenus, le contrôle annuel me parait justifié» explique t-elle, «dépenser 60€ de contrôle pour un véhicule de plus de 7 ans ne me parait pas incongru. C’est de la sécurité des gens dont il s’agit !»
Un enthousiasme relatif qui ne trouve pas forcément écho auprès des motards et de leurs représentants, la Fédération Française des Motards en Colère : «Que le contrôle technique soit une opportunité commerciale, oui. Qu’il apporte quoi que ce soit en terme d’accidentialité, non. Ce sont pas les véhicules qui font les accidents, mais les comportements» souligne l’association. Pour Bruxelles, «8%» des accidents impliquant un motard ont un lien avec un bris mécanique.

Afin de devenir définitive, cette réglementation devra encore être validée par le Parlement européen et les Etats membres.
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
jackymasson3130163 Le 13/06/2015 - 07:53
c'est justement parce que les vehicules sont entretenus qu'ils arrive a bien vieillir pour l'etat c'est juste une question de fric pour mon compte perso ce sera l'occasion de me separer d'un vehicule et ne pas en racheter ma retraite ne me permet pas d'acheter du neuf
un pseudo libre Le 22/05/2013 - 15:41
Les fauteuils roulants c'est pour quand? Car après tout ça roule aussi... La grande connerie européenne est de retour, aaaah on était si bien sans elle... Et dire que la moitié de la France a dit oui car elle a fait confiance à nos cher élus...Alalalalalaaa...
un pseudo libre Le 22/05/2013 - 14:03
Les fauteuils roulants c'est pour quand? Car après tout ça roule aussi... La grande connerie européenne est de retour, aaaah on était si bien sans elle... Et dire que la moitié de la France a dit oui car elle a fait confiance à nos cher élus...Alalalalalaaa...
Voir tous les commentaires (43)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...