Contrôle technique : les contre-visites ont augmenté Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Contrôle technique : les contre-visites ont augmenté

Depuis le durcissement du contrôle technique, les contre-visites sont à la hausse mais dans des proportions raisonnables. Près de 21 % des véhicules particuliers sont recalés au CT.

Publié le Mis à jour le

Depuis le 20 mai 2018, le contrôle technique est plus sévère. Les contre-visites sont logiquement plus nombreuses, mais l'augmentation est assez limitée.

Cédric Lecocq, CEDRIC LECOCQ

Appliquée depuis le 20 mai 2018, la réforme du contrôle technique a eu les effets escomptés : davantage de contre-visites. Cependant, la hausse est moins importante qu’attendue.

En effet, entre le 1er janvier et le 19 mai 2018, le taux de contre-visites a été de 17 % (uniquement pour les véhicules particuliers). Ce chiffre est passé à 20,9 % entre le 20 mai et 31 décembre 2018, soit une augmentation de 3,9 points. À noter que parmi les véhicules recalés,
1,18 % l’ont été pour cause de « défaillance critique ».

En toute logique, le taux de contre-visites augmente avec l'âge du véhicule contrôlé. Ainsi, les voitures particulières de moins de 4 ans ont un taux de CV de 4,5 %, celles qui ont entre 4 et 7 ans, 8,5 %, entre 7 et 10 ans, 15,4 %. Les plus de 10 ans atteignent 29,6 %.

À lire. Contrôle technique, comment éviter l'immobilisation ?

 

Quels sont les motifs de contre-visite ?

contrÃŜle technique controleur pneu pont

Le changement de la nomenclature et la mise en place de la défaillance critique n’ont pas bouleversé les motifs de refus au contrôle technique. Sans surprise, les fonctions concernant les liaisons au sol et l’éclairage arrivent en tête, suivies du freinage.

 

Liaison au sol (8,47 %)

  • Usure importante et/ou différence importante d’usure sur l’essieu du pneumatique (5,26 %)
  • Jeu important ou anormal de la rotule et/ou de l’articulation du demi-train avant (3,11 %)
  • Déformation ou coupure profonde des pneumatiques (1,60 %)
  • Défaut d’étanchéité des amortisseurs, y compris ancrage (0,8 %)

Eclairage, signalisation (8,05 %)

  • Réglage trop haut et/ou faisceau non-conforme du feu de croisement (3,56 %)
  • Anomalie de fonctionnement du feu stop (2,33 %)
  • Anomalie de fonctionnement du feu de position (2,07 %)
  • Absence ou détérioration importante de la glace et/ou du réflecteur du feu de croisement (1,47 %)

Freinage (4,44 %)

  • Déséquilibre important du frein de service (1,91 %)
  • Efficacité globale insuffisante du frein de stationnement (1,27 %)
  • Détérioration importante du flexible de frein (0,93 %)
  • Détérioration importante de la plaquette de frein (0,72 %)
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
clauseamg Le 17/10/2019 - 14:33
B O N J O U R ! et le bonjour est facultatif ? merci pour la pub !
marocano Le 17/10/2019 - 00:10
Rassurez vous, chez check up auto aux mureaux la 1ere contre visite est gratuite. Connectez vous sur le site suivant pour un controle technique pas cher: https://www.checkupauto.fr
gegemalaga Le 26/04/2019 - 08:53
Je trouve celà ...rassurant ...surtput à la lecture des motifs de recalage : usures dangereuses .des suspensions ...freins defaillants ...sans compter les eclairages mal règlés entrainant des eblouissements . On va peut etre enfin rèduire le nombre de ...poubelles qui circulent .
Voir tous les commentaires (3)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...