Cool, le Combi revient !

voir les photos
Cool, le Combi revient !

Le Bulli étend vers le bas l'offre monospace de Volkswagen. Rival du futur Ford B-Max et du Citroën C3 Picasso, il donne également un aperçu de la future famille citadine « Up », laquelle comportera un modèle électrique.

 

Bulli pour les Allemands, Combi pour les Français et Microbus pour les Américains. Le mythique « Minibus » lancé par Volkswagen dans les années 50, convoyeur de hippies vers Katmandou dans les années 70, puis devenu l’idole des surfeurs, inspire encore les designers.


Si la livrée bicolore et la calandre en V, ornée du gros logo VW, ont été conservées, ce concept car adopte néanmoins de nouvelles valeurs. Format urbain de 3,99 m et propulsion 100 % électrique en feront-ils une icône du 21e siècle ?


Animé par un électromoteur placé à l’avant, plate-forme de Polo oblige, et développant 85 kW (soit environ 115 ch) pour une valeur de couple de 270 Nm, le concept Bulli peut parcourir jusqu'à 300 km sans rejeter de CO2.

La vitesse maximale est de 140 km/h. La recharge des batteries, au moyen d’une borne spécifique, s’effectue en moins d’une heure. Prometteur. Néanmoins, Volkswagen étudie également une version à moteur thermique avec des blocs de 1 l et de 1,4 l.

Le Bulli de série, attendu pour 2013, devrait logiquement favoriser des moteurs à essence et diesels. La propulsion électrique étant plus favorable à une berline, plus légère, qu’à un monospace.
 

Minimaliste, dans l’esprit du style extérieur, l’habitacle du Bulli va à l’essentiel. Horizontale et profonde du fait du pare-brise très avancé, la planche de bord est massive et donne une légère sensation d’enfermement.
L’instrumentation se compose d’un écran tactile de type iPad disposé devant le passager installé au centre de la banquette avant. Cette interface dernier cri recèle la gestion du système audio et de la navigation.


La famille s’agrandit Caddy, Touran, Sharan et Multivan, auront bientôt un petit frère : le Bulli. Doté d’une architecture intérieure reposant sur deux banquettes à trois places, à l’image de certaines versions du Combi original, et plus proche de nous du Fiat Multipla, le Bulli case avec aisance six adultes, là ou les autres n’en logent que cinq.

Une solution qui simplifie également la modularité tout comme l’accès à bord. La banquette arrière est monobloc et celle à l’avant est découpée selon un format 1/3–2/3.

Le volume de coffre oscille de 370 litres en configuration à six places, à 1 600 litres en ne conservant que le siège conducteur.

Up ou Lupo ?


Le programme de mini-citadine dénommée Up, auquel appartient le Bulli, pour remplacer l’actuelle Fox et que l'on découvrira au Salon de Francfort, en septembre, sera polymorphe.

La Up ou Lupo, le patronyme n’est pas encore officiel, sera bâtie sur une plate-forme de Polo raccourcie et sera déclinée en berlines à trois et à cinq portes, en monospace et en cabriolet.

Sur le plan mécanique, toutes les architectures seront représentées puisque moteurs à essence et diesel, hybride et tout électrique seront proposés.
 



Et le Microbus ?


Révélé en 2001, le concept car Microbus (4,72 m), dont le Bulli s’inspire sur le plan cosmétique uniquement, devait remplacer le Multivan outre-Atlantique.

Mais le partenariat aux États-Unis entre Chrysler et Volkswagen a alors favorisé le projet du Routan, forcément moins coûteux à développer puisqu’il s’agissait d’un Chrysler Voyager doté d’une face avant et de feux arrière typés Volkswagen.

Le Routan ne sera pas remplacé, Chrysler étant entré dans le giron de Fiat, le constructeur américain décline aujourd’hui son Grand Voyager sous le blason Lancia.

Le Microbus de série sera-t-il enfin d’actualité ?
Partager cet article
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
401 805 voitures
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !