Vous êtes ici :

Crédit "occasion" : c'est le moment d'emprunter!

Crédit "occasion" : c'est le moment d'emprunter!

En l'espace d'un an, les taux des crédits dédiés à l'achat d'un véhicule d'occasion ont baissé de 0,5 à 2 points. Malgré cela, les emprunteursse montrent prudents, retardant souvent leur achat.

Page 1Crédit "occasion" : c'est le moment d'emprunter! 

Même si le contexte économique reste morose en ce début 2013, les opérateurs de crédit se montrent plutôt optimistes, n’envisageant pas de forte hausse des taux des crédits dans les six prochains mois.
A contrario, c’est la prudence des consommateurs qui les inquiètent. En effet, nombre d’entre eux préfèrent conserver plus longtemps leur véhicule et épargner, plutôt que d’emprunter pour acheter.

Face à cette frilosité, les constructeurs, notamment Renault, Nissan et BMW, pratiquent des taux standards très bas sur le financement de leurs véhicules d’occasion labellisés et s’approchent ainsi des offres des banques, mutuelles et assureurs, traditionnellement basses. D’autres proposent, depuis peu, des locations avec option d’achat sur l’occasion.


Paradoxalement, si les taux d’emprunt sont attrayants, les dossiers des candidats au crédit font l’objet d’examens toujours plus drastiques. Les emprunteurs tendent, de fait,à choisir des échéances longues pour s’assurer des mensualités moins lourdes et limiter leur taux d’endettement.


Reste, qu’il est aujourd’hui possible de financer une occasion, sur un large échantillon de prix, sans se ruiner. Au moment de choisir le partenaire financier de votre achat, il convient donc de lire minutieusement chaque proposition. Pour vous aider, L’argus a passé au crible une centaine d’offres de crédit pour trois budgets allant de 8000 à 16000€.




Partager cet article
Commentaires
yves.morcet038

J'ai réglé le problème, je me suis débarrassé de ma Skoda avec le 1,6 TDI 105 en la vendant un bon prix et j'ai repris une Renault.

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
151 280 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !