Delage D12 (2021) : une supercar française de 1 115 ch
habillage
banniere_haut

Delage D12 (2021) : une supercar française de 1 115 ch

Laurent Tapie, le fils de Bernard Tapie, se prépare à faire renaître la marque française Delage avec un objectif particulièrement ambitieux : faire de la future D12 la voiture de sport la plus rapide sur la Nordschleife. Bugatti, Ferrari et Aston Martin doivent-ils trembler ?

Par Cédric Pinatel
Publié le

Cette supercar extrême possède un V12 atmosphérique de 7,6 l développant 990 ch.

D.R.

Delage fait partie de ces noms français légendaires. Créée en 1905 et disparue en 1953, cette marque rachetée en 1935 par Delahaye était connue tant pour ses véhicules de grand luxe que pour ses résultats en compétition automobile. Au début du siècle dernier, l'enseigne rivalisait directement avec des marques comme Bugatti. Alors, pourquoi ne pas faire renaître Delage pour en faire une référence des voitures de sport d'exception ? Voilà précisément le projet de Laurent Tapie. Le fils de Bernard Tapie, entrepreneur et passionné d'automobile, est en effet le nouveau président de Delage Automobile (reformée en novembre 2019). Il supervise le développement de la toute première Delage du 21e siècle, la D12.


Une supercar de 1 115 ch

Delage D12 (2021)
La puissance maximale montera jusqu'à 1 115 ch en version D12 GT, contre 1 024 ch en version D12 Club. Mais cette dernière sera plus efficace sur circuit.

Pour cette résurrection, Delage s'attaque au sport extrême plutôt qu'au luxe. La Delage D12 se présente en effet sous la forme d'une supercar à la carrosserie particulièrement agressive, dont la définition aérodynamique radicale rappelle à la fois l'Aston Martin Valkyrie et la Caparo T1. Comme la première citée, elle possèdera un gros V12 atmosphérique à la puissance généreuse, que Delage décrit comme « de fabrication française ». Avec une cylindrée de 7,6 l, ce bloc développera une puissance maximale de 990 ch (soit une dizaine de moins que le moteur de la Valkyrie). Il sera couplé à un moteur électrique, dont la puissance ira de 20 ch sur la version D12 Club à 112 ch pour la variante D12 GT. La GT revendiquera une puissance totale de 1 115 ch contre « seulement » 1 024 ch à la Club. Delage explique que la D12 GT accélèrera plus fort, mais que la D12 Club s'imposera comme la variante la plus efficace sur circuit grâce à la masse réduite de son petit moteur électrique : comptez 1 310 kg pour la D12 Club, soit 90 kg de moins que la D12 GT.

 

Un habitacle en tandem

Delage D12 (2021)
L'habitacle de la Delage D12 offre une configuration en tandem.
Delage D12 (2021)
C'est Laurent Tapie, le fils de Bernard Tapie, qui a lancé le projet.
Comme une Tramontana ou, dans un tout autre genre, une Renault Twizy, la Delage D12 possède un habitacle à deux places en tandem. Le poste de pilotage se situe devant, avec un volant dont le style rappelle les jeux vidéos autant que la compétition automobile. On note trois écrans sur le combiné d'instrumentation, ainsi qu'un grand toit en verre qui s'ouvre vers l'avant pour laisser entrer et sortir les deux occupants.

 

De très grandes ambitions

Delage D12 (2021)
Cette auto veut devenir la « voiture de sport hybride la plus rapide du monde ». Elle devra donc battre les Aston Martin Valkyrie et Mercedes-AMG One.

Delage ne vise rien de moins que de « concevoir la voiture de sport hybride la plus rapide du monde ». Compte tenu du niveau atteint par les concurrentes à venir (Aston Martin Valkyrie de 1 172 ch, Mercedes-AMG One de plus de 1 000 ch...), il s'agit là d'un objectif particulièrement ambitieux. Le constructeur, qui veut aussi battre le record absolu du tour sur la Nordschleife, pourra en tout cas s'appuyer sur une équipe de metteurs au point célèbres : Jacques Villeneuve, champion du monde de Formule 1 en 1997, fera en effet partie du projet. L'ingénieur Benoit Bagur, victorieux en WTCC avec Seat, s'impliquera également dans le développement technique.

 

Trente unités à deux millions d'euros

Delage D12 (2021)
La Delage D12 se limitera à 30 exemplaires, avec un prix fixé à plus de deux millions d'euros.

Si tout se passe comme prévu, les clients recevront leur Delage D12 à partir de l'année prochaine. La production doit se limiter à 30 exemplaires au total, avec un prix unitaire légèrement au-dessus des deux millions d'euros. Malgré ses performances théoriques supérieures, sera-t-elle plus « abordable » que la toute nouvelle Gordon Murray Automotive T50 ? En tout cas, on a hâte de vérifier si Delage pourra tenir ses promesses techniques.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
fanch67512 Le 26/07/2021 - 18:47
quand je pense que c'est l'argent volé à l'état par le p'tit Nicolas et Christine "tête en l'air" qui finance le projet d'un gosse de "riche opportuniste".... Indépendamment de ce rocher dans la chaussure , je ne comprends pas pourquoi dessiner un "truc" aussi laid. On est quand même à des années-lumière de la belle automobile. (pensez aux courbes sensuelles et puissantes d'une magnifique Jaguar type E , d'une sublime Ferrari 250 GTO ou encore d'une alpine A110). Le beau et le noble ne coûte pas cher et permet d'aller faire son marché...là, ce type de caisse ne sert à rien, ne permet rien, ne peut pas passer un seul dos d'âne ou trottoir et exige de casser le dos de son pilote en seulement 30 km de route ouverte... Même sans parler du déclin probable de l'humanité en moins de deux cents ans, on pourrait quand même avoir l'ambition de faire quelque chose de beau, de noble, d'amoureux, de passionné, de haute qualité technique et artisanale.... au lieu de ça, on a un moteur et quatre freins à disques en céramique, un fauteuil de camping et une carrosserie minable et laide, en carbone et un truc qui ne permet même pas de sortir du garage (à cause de la contre pente sur le caniveau).... bref, du laid et de l'inutile.... Maintenant, c'est sûr, au feu, tu crâmes tous les véhicules d'à coté et tes deux pneus arrières (ben oui, un départ de fusée appliqué à des gommes, ça arrache en quelques mètres seulement ..... Quand je pense que le type aurait pu s'inspirer des courbes très belles des vraies Delage....ça fait quand même mal au c...
Gmprado Le 14/08/2020 - 07:51
Quel bon en avant pour l humanité avec cette cause prioritaire !!!!
Salies31 Le 12/08/2020 - 23:23
C'est Christine Lagarde qui est à l'origine de cette société. C'est elle qui selon la justice, a signée par "négligence" le chèque de 450 Millions du trésor public au père tapi. Avec une telle somme, les fils peuvent se permettre de faire des caprices de gosses.
Voir tous les commentaires (7)