Des brouilleurs pour empêcher l'utilisation des avertisseurs de radars
habillage
banniere_haut

Des brouilleurs pour empêcher l'utilisation des avertisseurs de radars

Alors que l'exploitation des radars embarqués devrait être privatisée d'ici à la fin de l'année, les forces de l'ordre pourraient bientôt utiliser des brouilleurs afin de rendre inopérants les avertisseurs de radars et autres outils d'aide à la conduite.

Par Léo Mingot
Publié le Mis à jour le

Il se pourrait que les Coyote et autres avertisseurs de radars soient bientôt inopérants une partie du temps à cause de brouilleurs utilisés par les forces de l'ordre.

THOMAS ANTOINE/ACE TEAM

Les radars automatiques et autres dispositifs de répression ont été développés à la base dans le but de diminuer les excès de vitesse et autres comportements jugés dangereux, afin de faire baisser le nombre de victimes d’accidents de la route. Toutefois, bien que le nombre de tués sur les routes soit en baisse sur les douze derniers mois, la Sécurité routière souhaite amplifier encore les mesures de répression.

En premier lieu, le développement des voitures équipées de radars embarqués se poursuit, avec la volonté de privatiser leur gestion. Seulement, alors que la période d’expérimentation de cette privatisation a été lancée en février et devait prendre fin en septembre, la Sécurité routière a déjà lancé un appel d’offres visant à recruter les chauffeurs des « voitures radars », qui seront désormais confiées à des sociétés privées.

 

Pour la sécurité ou pour remplir les caisses de l’Etat ?

Cela n’a pas manqué de faire réagir les voies opposées à cette mesure, comme Daniel Quero, président de « 40 millions d'automobilistes » : « Pourquoi vouloir précipiter à ce point la mise en œuvre de cette mesure, alors que l'expérimentation est en cours depuis moins de deux mois et qu'aucun résultat intermédiaire n'a été publié ? S'agit-il réellement de sauver des vies, ou bien cette mesure n'est-elle destinée qu'à remplir les caisses de l'État grâce aux dizaines de millions d'amendes que devront payer les automobilistes flashés ? »

interdiction des avertisseurs de radars

Comme si cela ne suffisait pas, le gouvernement prévoit de permettre aux forces de l’ordre l’utilisation de brouilleurs, afin de rendre inefficaces les avertisseurs de radars et autres outils d’aides à la conduite communicants, désormais adoptés par de très nombreux automobilistes. Grâce à ces brouilleurs, il serait en effet impossible d’émettre et de recevoir des messages visant à avertir les autres utilisateurs.

Le gouvernement justifierait cette dernière mesure par des raisons de sécurité publique, notamment avec la menace persistante d’actes terroristes. Toutefois, le fait que ces mesures soient mises en place en pleine période électorale n’a pas échappé à l’association « 40 millions d’automobilistes », qui accuse le gouvernement d’adopter « dans l'ombre des mesures défavorables aux automobilistes ». 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Planemoila Le 02/05/2017 - 10:36
bjr888 Grâce à ces brouilleurs, il serait en effet impossible d’émettre et de recevoir des messages visant à avertir les autres utilisateurs. Du grand n'importe quoi cet article :lol: Il faut penser à lire la source avant d'écrire n'importe quoi.... Il n'est pas du tout question de brouilleurs !
zazaza76 Le 30/04/2017 - 15:03
Encore une imbécillité de plus. Est ce que les précédents terroristes utilisaient waze ou coyotte ? Non. Ces kamikazes le font pour mourir, c'est ce qui leur donne leur statut de martyre. Le fanatique va se prendre un abonnement coyote la veille de son attentat!!!, alors que la première chose à faire pour ne pas se faire repérer est d'éteindre son téléphone. Du grand n'importe quoi. Si l'état veut une solidarité nationale dans la traque des racailles, qu'ils utilisent les forces de l'ordre à traquer les fichés S et les terroristes an arrêtant la répression routière et de se cacher derrière les arbres pour choper les gens en excès de vitesse. Il y a surement plus urgent et plus utile à faire en France. Pour Ventus78, le système GPS n'appartient pas aux français et il sert aux navires, aux avions, aux envois de missile, etc. Alors on ne brouille pas comme ça ses signaux et surtout pas la France...
bricolo1000 Le 28/04/2017 - 13:11
Bonjour Quelle bonne idée... Et comment vont fonctionner les GPS standards ? Les trackers ? Les dispositifs d'aide à la conduite nécessitant un positionnement ? Ces zones ne sont pas des zones de non droit. Arrêtons avec l'idée de brouiller quoi que ce soit. La seule solution est une fonction de neutralisation d'information sur la plate-forme même de l'éditeur d'applications. Les FDO auront, ainsi, la possibilité d'activer ou désactiver les zones de leur choix. Reste à faire avaler ça aux artistes qui promeuvent les lois.
Voir tous les commentaires (5)