Des liens Internet contre la somnolence
habillage
banniere_haut

Des liens Internet contre la somnolence

Quel écho ! Le test de la somnolence au volant de L'argus a stupéfié beaucoup d'observateurs. En parcourant Internet, il apparaît que ce fléau est non seulement suspecté depuis longtemps mais des spécialistes avaient fait des tests qui induisaient déjà les résultats de l'expérience en réel.

Par Joseph Gicquel
Publié le Mis à jour le

Le test du conducteur de L'argus est publié dans le N° 4242 du 1er juillet de l'hebdo et repris en partie sur ce web et en vidéo sur le site Internet de Direct 8, de la minute 14’30’’ à 27’10’’, avec les commentaires du rédacteur testeur, C. Bourgeois, et les éclairages et conseils de la neurophysiologiste qui a supervisé le test.
 
Information et conseils
L'auteur du test invite à prendre connaissance des travaux du Centre médical Veille-Sommeil avec une université américaine (en anglais)
 
Santé Médecine. Ce site fait un digest de l’enquête d’avril 2008 de La Prévention routière et l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (ASAF) auprès de 40 000 automobilistes sous forme d’un résumé à la fois informatif et pratique pertinent. On note que l’enquête avait déjà établi, en préambule au test en réel de L’argus, qu’ «un conducteur peut parcourir 100 mètres pendant un épisode d’endormissement de 5 secondes».

Zéro Tracas. Le site de l’assureur MMA dédié à la prévention des risques routiers diffuse en vidéo le commentaire de l'enquête de 2008 par une responsable de la communication de l’ASAF.

Eric Mullens. Ce médecin, inspecteur départemental de Sécurité routière, se dédie au sommeil et à la prévention de la somnolence. Son site publie une intéressante interview d’un “pionnier” du domaine, le Pr Louis Arbus, professeur de médecine légale à la faculté de Toulouse et ancien chef du service des troubles du sommeil à l'hôpital Rangueil de cette ville, et auteur de plusieurs études sur l'impact accidentogène des troubles de la vigilance. Ce praticien et chercheur indique : «En 1985, j'ai eu l'occasion de mener, avec le Pr Michel Tiberge, une enquête à partir de dossiers d'expertise. Cette enquête montrait que 25 à 50 % des accidents de la route étaient liés à des troubles de la vigilance (endormissements). Puis, nous avons fait procéder à plusieurs séries de tests dans La région toulousaine. Le premier, réalisé auprès de douze conducteurs de bus, montre que la moitié d'entre eux présentait des facteurs de risques pathologiques non dépistés et qu'ils étaient responsables, par ailleurs, de la majorité des accrochages.»
Eric Mullens rappelle également une règle qui a connu peu d’effet, sans doute parce qu'inapplicable, à savoir qu’un arrêté du 7 mai 1997 fixe la liste des incapacités physiques incompatibles avec l'obtention ou le maintien du permis de conduire ainsi que les affections susceptibles de donner lieu à la délivrance de permis de conduire de durée de validité limitée...

Le Dr Mullens livre de nombreux liens vers le sommeil et la vigilance.

Vu de la Belgique. La qualité graphique de ce site belge dédié à la somnolence accentue la valeur pédagogique du contenu et incite volontiers à explorer les domaines. Tout y est dit : état des risques, symptômes, conseils, règles de prévention et un petit test d'inclination à la somnolence. Ce test figure également sur le site Doctissimo avec l’avantage d’être interactif et de calculer lui-même le résultat.
 
Bonus
Musique anti-somnolence à bord. Ce site intitulé “Pausez-vous” propose au téléchargement (WAV pour gravure sur CD ou MP3) 4 morceaux de musique de détente de 15 minutes spécialement conçus par MMA et l’ASAF pour tonifier la conduite et éviter l’endormissement. Des productions surprenantes car, de prime abord, elles ressemblent à des CD de relaxation qui, eux, inclient à l’assoupissement. A expérimenter !

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours