Des voitures sous les eaux à Nancy
habillage
banniere_haut

Des voitures sous les eaux à Nancy

Les fortes précipitations qui ont frappé le pays lundi 21 mai ont été particulièrement virulentes à Nancy (54). Plusieurs centaines de véhicules sont sinistrés, mais l'organisation d'urgence commence à se mettre en place.

Par Arnaud Murati
Publié le Mis à jour le

Déluge, trombes d'eau... En quatre heures, ce sont 103 mm d'eau qui se sont abattus sur Nancy et les communes avoisinantes, plus que ce qu'il tombe habituellement en un mois. Forcément, les professionnels de l'automobile n'ont pas été épargnés plus que les autres. Si les filiales Peugeot et Renault n'ont pas été touchées, les professionnels ont quand même un souci : gérer l'afflux de véhicules sinistrés !


A l'heure où ces lignes sont écrites, la préfecture de Meurthe et Moselle se dit encore incapable d'établir « un bilan global pour les voitures ».  « La gestion des véhicules se fait commune par commune, nous, nous avons simplement pris nos dispositions pour que les voitures soient amenés aux professionnels afin d'être expertisées » explique t-on du côté de Nancy. Les dépanneurs du département ne chôment donc pas.

Mais les voitures inondées risquent d'être tellement nombreuses que la commune d'Essey-Lès-Nancy s'est démenée pour disposer d'un terrain : « Nous avons contacté l'armée, parce qu'à Essey, il y avait une caserne, disparue depuis. Le terrain est libre, et nous avons demandé si nous pouvions y stocker environ 100 ou 150 véhicules » indique l'un des fonctionnaires de la commune. Les professionnels risquent en effet de ne pas avoir l'espace suffisant, particulièrement à Nancy même, pour parquer toutes les voitures en attente d'expertise : « La plupart des pros se sont organisés, mais il reste encore des sous-sols qui n'ont toujours pas été vidés. A mon avis, on ne sera pas loin du millier de véhicules sinistrés sur Nancy et les communes alentours...»
Un accord verbal pour l'occupation du terrain a pour l'instant été donné par l'armée, mais il devra encore être confirmé par les voies officielles.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
un pseudo libre Le 03/06/2012 - 15:59
Je plains les proprio des voitures endommagées par ces intempéries. Voitures probablement mises en épaves, même pour une moquette indondée, évaluées par l'expert au minimum, indemnisations faiblardes... Mais les vendeurs de VO et VN vont se frotter les mains! ainsi que les recycleurs qui vont faire leur beurre.
un pseudo libre Le 24/05/2012 - 16:38
juste pour information, le nom la commune c'est Essey et pas Essay
Voir tous les commentaires (2)