Dongfeng-Seres 3 et 5. Deux SUV électriques chinois arrivent en France
habillage
banniere_haut

Dongfeng-Seres 3 et 5. Deux SUV électriques chinois arrivent en France

Annoncé depuis plus d'une décennie, le débarquement des constructeurs chinois en France commence à se concrétiser. Après MG, qui n'a plus rien de britannique, c'est ainsi Dongfeng qui arrive via sa sous-marque Seres avec deux SUV et une camionnette électriques.

Par Johann Leblanc
Publié le Mis à jour le

Pour son arrivée en France, le constructeur chinois Dongfeng a choisi d'importer ce Seres 3, un SUV compact 100 % électrique.

[Mise à jour le 15/01/2021]. Une nouvelle marque est toujours une curiosité, surtout lorsqu'elle vient de Chine et propose un véhicule électrique. Nous étions donc impatients de prendre en mains le nouveau Seres 3 et nous l'avons opposé pour l'occasion à son compatriote, le MG ZS.

A LIRE. Seres 3 et MG ZS : que valent les SUV électriques chinois ?

***

Le nom de Dongfeng vous dit quelque chose ? En France, ce constructeur chinois est (un peu) plus connu que la plupart de ses compatriotes depuis qu'il est devenu actionnaire de PSA. Mais aujourd'hui, pas question de lion ni de chevrons. C'est bien Dongfeng lui-même qui s'apprête à proposer ses produits dans l'Hexagone, ou plutôt ceux de sa sous-marque dédiée à l'électrique, Seres. Présente depuis déjà quelques semaines en Allemagne, celle-ci débutera en effet la commercialisation d'un SUV compact au style consensuel, simplement baptisé «3», aux alentours du 15 décembre 2020, avec un délai de livraison estimé à deux mois. Un modèle long de 4,39 m, ce qui le place à mi-chemin entre les Peugeot 2008 et 3008. Donné pour 580 dm3, son coffre serait cependant plus grand que celui des deux concurrents français.

À LIRE. Voitures chinoises : du fantasme à la réalité
 

Un unique moteur électrique de 163 ch

dongfeng seres 3 hayon
Le style de ce baroudeur cherche surtout à éviter de faire trop de vagues, en adoptant des gimmicks à la mode comme le pavillon flottant.

Côté moteur, comme son compatriote MG ZS EV, plus court de 8 cm, ce Seres 3 débarque chez nous sans le moindre bloc thermique. Il fait confiance à un moteur électrique de 120 kW (163 ch), qui lui permet d'annoncer un joli 8,9 s sur le 0 à 100 km/h. L'autonomie sur le cycle WLTP s'élèverait, elle, à 320 km grâce à une batterie lithium-fer-phosphate (LiPo) d'une capacité de 52,56 kWh, garantie 8 ans ou 120 000 km. Seres ne précise toutefois pas encore la puissance de charge acceptée, évoquant simplement la possibilité de passer de 20 à 80 % du plein en 30 minutes sur une prise. Autant de chiffres qui placent le nouveau venu un cran au-dessus du MG ZS, puisque ce rival sino-britannique se contente d'une puissance de 143 ch, d'un accumulateur de 44,5 kWh et de 263 km d'autonomie WLTP.

À LIRE. Comparatif : Le MG ZS EV défie le Peugeot e-2008
 

Prix attractif, mais quelques lacunes

dongfeng seres 3 planche de bord
La planche de bord demeure assez classique, mais dispose de deux écrans de 10,25 pouces en série.
dongfeng seres 3 places arriere
Les sièges reçoivent un revêtement imitant le cuir. Des touches de bleu viennent contraster avec le noir.

En contrepartie, le prix du Seres 3 est aussi plus élevé. Si le site français indique un tarif d'accès de 26 700 € très alléchant, c'est en déduisant le bonus écologique de 7 000 € et une remise constructeur de 3 480 €. Sans ça, l'addition grimpe à 37 180 €, contre seulement 29 990 € à conditions équivalentes chez MG. Heureusement, la dotation de la finition de base Confort est déjà intéressante :

  • sièges avant électriques en similicuir ;
  • climatisation automatique ;
  • aide au stationnement avant/arrière ;
  • frein à main électrique ;
  • GPS sur écran tactile 10,25 pouces ;
  • instrumentation numérique 10,25 pouces ;
  • volant cuir multifonction ;
  • roue de secours ;
  • allumage auto. des phares ;
  • jantes alliage 18 pouces.

Hélas, il y aussi quelques manques et seulement deux airbags. Pour passer à six coussins gonflables et récupérer un régulateur de vitesse, il faut se tourner vers le haut de gamme Luxury, facturé 30 180 € en tenant compte du bonus et de la remise. Il ajoute aussi :

  • surveillance de collision ;
  • alerte de sortie de voie ;
  • toit ouvrant panoramique ;
  • sièges avant chauffants ;
  • aide au stationnement 360° ;
  • rétroviseurs rabattables électriquement.

Quant au réseau de distribution, il est pour l'instant limité à deux petits garages, l'un situé en région parisienne à Coignières, dans les Yvelines, l'autre dans le Sud-Est, dans la Drôme, près de Valence, assortis d'un système de réservation en ligne.


Deux autres modèles au printemps 2021

dongfeng seres 5 phares capot
Le futur Seres 5, attendu au printemps prochain, se voudra bien plus sportif et haut de gamme que le Seres 3.
dongfeng seres 5 planche de bord
La planche de bord épurée et la fiche technique évoquent le Model X de Tesla, avec un immense écran au format portrait.

Deux autres modèles sont d'ores et déjà annoncés pour le printemps 2021. Le Seres 5 prend la forme d'un SUV plus imposant aux lignes bien plus modernes et sportives, qui revendique un 0 à 100 km/h en 3,5 s à peine, une vitesse maximum de 250 km/h et 500 km d'autonomie. De quoi en faire une alternative à un Tesla Model X… si ces caractéristiques se vérifient ! La planche de bord, dominée par un modèle écran au format portrait, n'est d'ailleurs pas sans évoquer la marque américaine.

dongfeng-seres DFSK EC35

Troisième modèle importé par Dongfeng-Seres, le DFSK EC35 est une camionnette électrique qui privilégie le pragmatisme.

À l'autre extrémité du spectre automobile, pour séduire cette fois les professionnels, Dongfeng proposera aussi le DFSK EC35. Il s'agit d'une camionnette électrique au look daté, animée par un moteur de 82 ch alimenté par une batterie de 42 kWh et capable de parcourir 240 km. Une offre qui privilégie donc le pragmatisme, avec un volume allant de 3,1 à 4,8 m3, et le tarif. Le prix débutera en effet à 27 500 € hors taxes et hors déduction d'un bonus de 5 000 € pour les personnes morales. Il profite d'une garantie de 4 ans limitée à 80 000 km.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Club206cc Le 12/12/2020 - 11:22
Bonjour damien666, si vous allez sur le site de Dongfeng vous verrez que les moteurs utilisé sont de marque.... Peugeot. Notamment le 1.8 thp alors pour le sav il suffit d'aller chez... Peugeot. Quand à la partie électronique elle vient déjà de Chine
Damien666 Le 11/12/2020 - 20:07
Comme c'était le cas avec le Japon dans les années 60, la Chine a aussi beaucoup progressé. Il y a qq décennies, on accusait aussi les Japonais de copier. Et maintenant, c'est synonyme de qualité. En Chine, tu peux trouver du bas de gamme très bon marché, comme tu peux aussi trouver de la très bonne qualité. Et comme le Japon, la Chine est en train de basculer d'un mode "copie" au mode "création". Dans certains domaines, la Chine est même en avance. A Shenzhen (de l'autre côté de la "frontière" avec Hong Kong), tous les bus publics sont déjà électriques alors qu'en Europe, on est toujours en train de tester... Sérieusement, dire que Chine = copieur et mauvaise qualité, c'est juste ne pas connaître la Chine. Et pour reprendre les mots d'Alexandre1111, ayant (aussi) vécu et travaillé en Chine, je sais de quoi je parle. Donc acheter Chinois ne me pose pas de souci. Par contre, ce qui m'inquiète, c'est plutôt le faible réseau. Comme c'est aussi le cas avec Tesla, avec le garage le plus proche qui se trouve à 80 minutes de route de chez moi...
Club206cc Le 11/12/2020 - 15:49
Bonjour alexandre1111. Il n'y a pas besoin d'aller en chine pour trouver un état totalitaire. Il y en a pas loin de chez nous. Comment fait on pour acheter français. PSA a créé avec dongfeng en 1992 dongfeng Peugeot Citroën automobile DPCA détenu à 50/50. Il y a même un centre R et D à schanghai. Je suis outré que la ds9 sera produite là bas et importé sur le vieux continent alors qu'elle incarne le savoir faire français ! Idem pour la future c5. A méditer
Voir tous les commentaires (9)
Actualités
Guides d’achat