Vous êtes ici :

Comment DS est arrivé en Formula E

Virgin Racing_DS_partenariat Formula E
La conférence de presse annonçant le partenariat entre DS et Virgin Racing a eu lieu au Media Center des ePrix de Londres, à Battersea Park, le samedi 27 juin 2015.

Il y a un peu plus d'un an, DS a pris son indépendance vis à vis de Citroën. Aujourd'hui, la marque se lance en Formula E en partenariat avec Virgin Racing. Pourquoi un tel engagement ?

Londres, 27 juin dernier. Sir Richard Branson, fondateur de Virgin, Yves Bonnefont, directeur-général de DS  et Alex Tai, team manager de Virgin Racing, ont officialisé le partenariat qui lie les deux marques pour la saison prochaine en Formula E. C'est la seconde implication d'une marque française dans ce championnat de monoplaces électriques, après Renault.

« La Formula E est un formidable vecteur de communication, qui offre une belle interactivité avec les fans, s’est enthousiasmé Yves Bonnefont. En outre, alors que le championnat est très novateur et va croître, sa philosophie de maitrise des coûts et son engagement pour la protection de l’environnement cadre avec nos valeurs ».
L’une des missions premières de ce championnat est en effet de promouvoir la mobilité durable, mais aussi d’accélérer le développement de technologies propres grâce à la compétition automobile, qui fait ici office de laboratoire.

Formula E_ePrix_course de voitures électriques_monoplaces
Deux victoires dont la dernière manche de Londres, le 28 juin, mais aussi quelques déboires en début de saison pour l'équipe Virgin Racing. ils terminent à la 5ème place des championnats Pilotes et Equipes.


Une nouvelle techno pour DS

Si, en saison 1, toutes les équipes avaient la même voiture, le règlement prévoit qu’ensuite les écuries puissent apporter leur propre technologie concernant la chaîne de traction (moteur, boîte de vitesses, transmission, électronique de gestion). En 2017, ce sera le tour des batteries, d'où le rapprochement entre Virgin Racing, alors à la recherche d’un partenaire technique pour développer sa future voiture, et DS, pour qui l’engagement en Formula E était de plus en plus évident.

En quelques mois, tout a été mis sur pieds. Dès janvier, les ingénieurs de PSA sont venus assister aux courses, et les différentes équipes à travailler ensemble. Des séances de test ont été réalisées et les derniers accords ont été récemment finalisés. Résultat : un beau partenariat, l’arrivée de DS en sport auto, et la naissance de DS-Virgin Racing Formula E Team !
DS_Virgin Racing_Formula E Team
Le logo du team pour le championnat 2015-2016


Quel rôle jouera DS dans le team ?

Virgin s’occupera du management sportif et DS de la technologie. Chacun son métier. Ainsi, la future monoplace DS-Virgin Racing embarquera un moteur électrique, une boîte de vitesses, un système de refroidissement, des suspensions arrière et une électronique de gestion développés par le constructeur français. La gestion électronique du moteur électrique sera quant à elle développée par DS et Magnetti-Marelli.

Aujourd’hui, DS indique qu’il n’est pas prévu à courts termes de fournir d’autres équipes, mais la situation pourrait évoluer au fil des saisons. De la même manière qu’il est aujourd’hui évident que PSA va se servir de la Formula E pour tester et développer des technologies peu énergivores afin de pouvoir les intégrer dans des modèles de grande série, « comme par exemple un système hybride rechargeable qui pourrait arriver assez vite (2017) » nous a indiqué une source proche du dossier…

DS_DS5_Bonnefont_Branson_Tai_Virgin
La DS5, modèle haut de gamme de la marque DS, trône devant le box de Virgin Racing, dans les paddocks de Londres, à l'occasion des deux dernières manches du championnat 2014-2015 de Formula E.

Les pilotes annoncés en septembre

DS et Virgin n’ont pas encore finalisé certains aspects techniques de la voiture, ni la composition de l’équipe et donc les pilotes. Y aura-t-il un français parmi les deux ? Sébastien Loeb, ambassadeur de la marque, pilotera-t-il un jour une Formula E ?

Réponse en septembre, quand la marque avancera ses pions. Mais si Citroën et DS assureront trois programmes sportifs l’an prochain (le rallye WRC et le championnat du monde des voitures de tourisme WTCC en plus de la Formula E), il semblerait que PSA s’en tienne ensuite à deux championnats, et arrêtera donc en 2017 soit le rallye, soit le WTCC. En attendant, la première course de Formula E à laquelle DS participera sera en octobre 2015 à Pékin (Chine).


La Formula E, un championnat récent

Rappelons que la Formula E est une nouvelle discipline agréée par la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA). Lancée en septembre 2014, elle met en scène des monoplaces 100 % électriques. La première saison s’est jouée en onze manches (10 circuits) entre le 13 septembre 2014 et le 28 juin 2015, et toutes les équipes avaient la même voiture.
Assemblées en France, chez Spark Technologies, les monoplaces de la saison 1 ont utilisé un châssis Dallara, un moteur électrique Mc Laren (celui de la supercar P1), des batteries Williams et des pneus Michelin. A noter que Renault, comme Michelin, est un partenaire fondateur et technologique de la discipline. Les monoplaces s’appellent des Spark-Renault SRT-01 E.
Branson_Black Eyed Peas_Formula E_London
Sir Richard Branson interviewé par une télé anglaise, en compagnie du chanteur W.I.L.L.I.A.M. du groupe Black Eyed Peas
 
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la DS DS 5