Emmanuel Macron teste les voitures autonomes de Renault et PSA Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Emmanuel Macron teste les voitures autonomes de Renault et PSA

La voiture autonome est un chantier stratégique pour la France. Emmanuel Macron, le ministre de l'Économie, a testé les prototypes respectifs de Renault et PSA.

Par Benoît Solivellas
Publié le Mis à jour le

Le Ministre de l'Économie a pris le volant d'un Renault Espace autonome pour une démonstration de pilotage automatique sur l'autoroute.

La voiture autonome est un enjeu pour la France. C'est du moins le parti pris du programme « La Nouvelle France Industrielle ». Cette série de 9 plans de soutien à l'industrie française accompagne notamment les entreprises tricolores dans le développement de technologies consacrées à la voiture autonome. Bien entendu, Renault et PSA sont aux avant-postes de ce projet.

 

Sans les mains sur l'autoroute

citroen c4 picasso autonome

A l'occasion de l’anniversaire de ce plan, les deux groupes automobiles français ont présenté à Emmanuel Macron, Ministre de l’Économie, leurs prototypes respectifs.

M. Macron est monté à bord du Renault Espace « Autonomous Driving Demonstrator » et d'un Citroën C4 Picasso automatisé, pour une démonstration en conditions réelles sur l'autoroute A4.

 

Objectif 2020

Le ministre a pu faire l'expérience de la conduite automatisée de niveau 3, c'est-à-dire uniquement dans les embouteillages ou sur voie rapide. Cette fonction devrait voir le jour sur les véhicules de ces deux marques à l'horizon 2020.

Renault annonce quant à lui l'arrivée de la fonction de maintien automatique dans une voie sur plusieurs modèles dès 2018. Mais avant cela, les deux constructeurs multiplient leurs tests sur route.

Citroën a déjà parcouru un Paris-Bordeaux en mode autonome et Renault précise que ses Espace autonomes ont déjà effectué plusieurs centaines d'heures de roulage sur route ouverte.

renault espace autonome

 

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
thierrybouvier708031 Le 11/05/2017 - 10:36
le probleme c est que les constructeurs investissent dans ce type de technologie sans savoir si les automobilistes en veulent. Ils n'ent veulent pas !!! qu'est ce qu'il va se passer? on va nous l'imposer sous forme d'équipement de série , une fois toutes les voitures équipées on fera une belle loi qui nous obligera à passer en mode autonome aux abords des grandes villes en mettant en avant la sécurité.
brunodu13342 Le 26/05/2016 - 08:52
Macron, il doit surtout rêver de l'entreprise autonome, sans salariés ni syndicalistes.
Voir tous les commentaires (2)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...