Enquête Fiabilité. Surconsommation d'huile : les moteurs à risque
habillage
banniere_haut

Enquête Fiabilité. Surconsommation d'huile : les moteurs à risque

La surconsommation d'huile est loin d'être un problème isolé puisqu'au moins une dizaine de marques sont touchées, notamment les groupes PSA et Volkswagen tout comme Mini, Renault et Toyota. Voici la liste noire des motorisations qui pèchent par excès de gourmandise.

Publié le Mis à jour le

Le voyant d'huile qui s'allume... les conducteurs en avaient perdu l'habitude. La surconsommation d'huile est un phénomène qui revient à la mode chez de nombreux constructeurs, notamment sur des moteurs modernes.

[Mise à jour le 29/03/2021] “Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître”, chante Aznavour dans "La Bohème". Une époque où les moteurs "mangeaient" de l’huile au point qu’il fallait souvent mettre le nez sous le capot et garder le bidon à portée de main. Un temps que le conducteur d’aujourd’hui, dans bien des cas, croit révolu… 

surconsommation d'huile, les moteurs à risque

La modernisation des véhicules aidant, l’automobiliste lambda en est venu à négliger cette précaution de base : vérifier régulièrement le niveau de l’huile.

Une tâche ingrate, qui a disparu avec l’apparition de l’indicateur de maintenance, l’allongement des intervalles de révision et l’amélioration de la qualité du lubrifiant. Pire, quelques ingénieurs ont purement et simplement supprimé l’indicateur du niveau d’huile, à leurs dépens.

A LIRE. Les moteurs touchés par la surconsommation d'huile en images.

 

Surtout en essence

Que l’on se le dise, un moteur consomme naturellement de l’huile. C’est pourquoi les constructeurs préconisent une vidange tous les 15 000 à 20 000 km selon l’usage, les petits trajets en ville ou l’utilisation d’un moteur à haut régime accentuant la dégradation du lubrifiant. Toutefois, tous les professionnels reconnaissent qu’au-delà de 0,5 l pour 1 000 km, la consommation est anormale.

"0,25 l, c’est la consommation normale pour 1 000 km admise par PSA sur ses moteurs à essence pour un véhicule de plus de 15 000 km. En phase de rodage, cette valeur grimpe à 0,4 l."

 

surconsommation d'huile, les moteurs à risque

Depuis une dizaine années, et la sortie des nouvelles générations de motorisations, le problème est à nouveau d’actualité.

Principale constatation, il concerne surtout les blocs à essence, si ce n’est chez Toyota, mal loti avec ses diesels D-4D, ou chez Renault sur certains dCi.

En ligne de mire, les quatre marques du groupe Volkswagen dont les moteurs TSI/TFSI (lire notre enquête Tous les problèmes des moteurs TSI), sans exception, sont affectés par ce mal. Ceux de la dernière génération, lancée en 2012, ne sont pas davantage épargnés.

Citroën et Peugeot, tout comme Mini, figurent également sur cette "black list", s’agissant des VTi et THP développés par BMW (lire notre enquête Tous les soucis des moteurs VTi et THP). Sans parler de Renault dont le 1.2 TCe est devenu le symbole le plus récent de ce phénomène (lire notre article sur ce moteur).

 

Notes à l'appui

surconsommation d'huile, les moteurs à risque

Récurrente ou non, la surconsommation d’huile est souvent difficile à faire admettre aux constructeurs, peu enclins à mettre la main à la poche.

Aux critiques de leurs clients, ils rétorquent souvent qu’il s’agit d’un phénomène normal, que leur style de conduite peut être en cause, voire nient totalement le problème. Sauf que les notes techniques confidentielles adressées par les constructeurs à leur réseau prouvent le contraire…

 

Gare à la dilution de l’huile

Si certains moteurs voient leur niveau d’huile baisser anormalement, c’est le phénomène inverse pour d’autres. 

Connue sur les versions diesels dotées d’un filtre à particules, la dilution consiste en une augmentation de la quantité d’huile, due à l’écoulement de carburant le long des parois des cylindres lors de la régénération du FAP.

Cette présence de gazole dans le carter d’huile a pour conséquences une baisse de la pression d’huile, une dégradation, une surconsommation, et surtout un risque d’emballement du moteur qui aspire l’huile… jusqu’à la casse complète. Fiat a rencontré ce souci sur le 1.3 diesel (notamment sur la 500), tout comme Opel et Suzuki. Chez Volvo, c'est le bloc D5 qui est victime de ce phénomène. 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
zerari301 Le 27/03/2017 - 21:46
J'ai une Peugeot 301, 1.6 VTI (EC5) 45 000kms, malgré un problème récurrent de consommation d'huile rencontré chez d'autres possesseurs (affectant même les anciennes génération de ce bloc; TU), Le mien s'est stabilisé à une conso d'environ 0.25 L tous les 5000 kms à partir de 20 000 kms. A noter qu'il consommait son litre d'huile chaque 10 000, j'avais décider de faire la vidange tous les 7000 kms en 5W40, je voyage souvent donc.... je roule longtemps entre 5000 et 6000 trs/mn, c'est peut être cela qui a diminué sa conso en huile? Le cliquetis, fort présent, s'est atténué de 80% au changement de grade d'huile (de 5W30 vers 5W40)....?? Bizarre! Chez Peugeot Algérie, on remplace ce bloc comme des petits pains tant ça casse, j'ai eu de la chance avec le mien.
pascalgilles894 Le 29/01/2017 - 00:03
Juste au passage ... Je tombe sur cet article car j'ai acquis un BMW 116ia de 2013, et le moteur consomme de l'huile. Depuis 2002, dans mon foyer et jusqu'à cette BMW, on a roulé exclusivement en Alfa-Roméo et Lancia. Jamais je n'ai eu à faire des ajouts d'huile entre deux vidanges (7voitures quand même : 147(2) diesel, 156ts, mito tjet, Giulietta tjet, Delta Tjet , Ypsilon twinair)... Je pensais que les ajouts d'huile c'était fini avec les moteurs modernes, mais visiblement les italiens restent les meilleurs motoristes ! ++
michel.leroux987097 Le 13/05/2016 - 23:42
j'ai une TOYOTA COROLLA 1400cm3 D4D 105000km aucun problème à part les entretiens R A S la consommation d'huile 0,L5 sur 10000km en conduite normale je suis du métier et je peux confirmer qu'un moteur doit consommer un peu d'huile pour durer si vous avez une conduite sportive c'est normal d'arriver à une consommation d'environ 1L sur 10000km conseils mettez de la 5w30 synthètique le 5 c'est la viscosité à froid le 30 c'est la viscosité à chaud;l'huile lubrifie très vite à froid est reste plus longtemps dans les cylindres à chaud attention au sur régime du moteur, (zone rouge) le coin d'huile terme mécanique n'est plus assuré et peut provoquer la casse du moteur un moteur neuf consomme un peu plus pendant +ou- 30.000km.
Voir tous les commentaires (12)