Essai Alfa Romeo Giulietta : une Alfa, une vraie
habillage
banniere_haut

Essai Alfa Romeo Giulietta : une Alfa, une vraie

La MiTo, basée sur la plate-forme de la Fiat Punto, n'a pas conquis tous les Alfistes. Cette nouvelle Giulietta devrait les réconcilier avec leur marque fétiche...

Par Denis Meunier, Mathieu Sentis, Photos de Denis Meunier
Publié le Mis à jour le
Alfa Romeo Giulietta 2.0 JTDm 170. Diesel. 170 ch. Ni bonus ni malus. A partir de 29 750 €.
 

 
Dix ans. Dix ans que l'Alfa 147 survivait au catalogue. C'est beaucoup : à sa sortie, elle s'achetait encore en francs. Ne connaissait, depuis, aucun équipement moderne comme l'allumage automatique des phares ou le système Stop & Start. Et se moquait bien de ses émissions de CO2, qui privaient de bonus la totalité de ses moteurs. Désormais, la marque n'a plus de complexe : une nouvelle décennie arrive, et la compacte qui va avec !
 
 

Elle flatte l'œil


Une Alfa Romeo, c'est d'abord une ligne. Malgré une longueur en augmentation (de 13 cm par rapport à la 147), la robe de la Giulietta respire le dynamisme : calandre délicieusement rétro, profil de coupé (poignées de portes arrière camouflées), poupe râblée et barrée de magnifiques feux stop.
 

À bord, certains peuvent trouver l'habitacle triste, ou critiquer les plastiques bas de gamme en bas de console ou de contre-portes. Mais personne ne peut prétendre avoir déjà vu pareille planche de bord : la radio semble intégrée dans un bloc d'alu. Les compteurs se passent de casquette. Et les commandes copient de minuscules poignées. L'œil est flatté, le toucher aussi. Et l'oreille ? Un peu moins. Période « malusophobe » oblige, notre modèle d'essai carburait au gazole.
 

  
 

caractère a la carte


Pour ce premier essai, nous avons opté pour le diesel le plus puissant : 170 ch, turbo à géométrie variable, et, comme sur les autres moteurs, un système «DNA» (déjà connu sur la MiTo) qui agit sur plusieurs paramètres pour rendre la voiture tantôt paisible, tantôt dynamique.
 
En mode normal, la Giulietta séduit. Le moteur répond présent dès 1 500 tr/min et évolue sur le couple sans violence aucune. La direction, ferme et précise, sert un train avant efficace, mais les suspensions, typées confort, privilégient la souplesse au maintien de la caisse. En mode Dynamic, la Giulietta change de visage : elle bondit à la moindre pression sur l'accélérateur (le couple augmente de 30 Nm) et l'antidérapage agit plus tard, mais les à-coups arrivent et la direction se durcit trop à notre goût.
 
Mieux vaut réserver ce mode à un besoin de dépassement éclair, et conseiller aux conducteurs sportifs l'option Pack Sport, moins « artificielle » : jantes de 17 pouces, pneus plus performants et suspensions affermies améliorent l'agilité du châssis et la précision de conduite sans trop dégrader le confort.
 
 

Conscience verte


Sportive à ses heures, la Giulietta limite aussi ses rejets polluants : 4,7 l de gazole aux 100 km et 128 g de CO2 par km. Les valeurs sont remarquables à ce niveau de puissance. Le système Stop & Start l'y aide, mais reste perfectible : s'il évite les vibrations à la coupure du moteur, il oblige le conducteur à redémarrer doucement sous peine de faire caler le moteur.
 
Mais une Alfa sans petits défauts serait-elle vraiment une Alfa ? A l'avant, les rangements se résument à une boîte à gant dont la porte s'ouvre sur les tibias du passager. A l'arrière, l'habitabilité progresse par rapport à la 147, mais la garde au toit reste juste. Quant à la place centrale, elle souffre d'un dossier inconfortable et d'un maintien relatif.
 
Le coffre suit le même chemin : 58 litres de plus que celui de la 147, mais encore 50 l de moins que celui d'une Ford Focus, généreuse sur ce point. Enfin, la modularité se contente du minimum, avec un simple dossier de banquette rabattable qui forme une épaisse marche une fois replié. Autant de défauts fâcheux sur un monospace compact, qui ne sauraient freiner l'achat de cette originale compacte...
 
 
PAS DONNÉE
À 29 250 € en premier prix avec ce puissant moteur, la Giulietta, certes bien équipée n'est pas la plus abordable de la catégorie. Elle se place au niveau de la Volkswagen Golf GTD 170 ch, soit 2 900 € de plus que la Renault Mégane dCi 160, et 3 750 € de plus que la Mazda 3 MZ-CD 185 ch. Voilà qui est osé. Mais la Giulietta doit être sûre de son positionnement : elle a eu dix ans pour y réfléchir. 
 
 
Bilan
La Giulietta n'écrase aucune de ses rivales modernes : une Golf est mieux finie, une 308 plus dynamique, une Mégane plus abordable. Mais aucune n'offre autant d'élégance à l'extérieur, d'originalité à bord, et de plaisir au "toucher".

Elle possède donc ce supplément d'âme qui fait d'elle une vraie Alfa et, à L'argus, c'est précisément pour cela qu'on l'aime...
 

Retrouvez l'essai complet dans L'argus n°4232 du 15 Avril 2010


DISPONIBILITE


Les versions à essnce 1.4 Tjet 120 ch, 1.4 MultiAir 170 ch et les diesels 1.6 JTDm 105 ch et 2.0 JTDm 170 ch seront lancés le 15 Mai 2010. La tonitruante Quadrifoglio Verde de 235 ch est attendue pour l'été, comme la boîte robotisée à double embrayage sur les versions 170 ch. Le diesel 120 ch lui, n'arrivera qu'en 2011.
 
 

Prix/ÉQUIPEMENT DE SÉRIE


Impulsive (non disponible en JTDm 170)
Six airbags. ABS. Antidérapage ESP. Climatisation automatique deux zones. Radio CD. Régulateur de vitesse. . Ordinateur de bord. Fermeture centralisée par télécommande. Quatre vitres électriques. Rétroviseurs électriques et dégivrants. Volant gainé de cuir réglable en hauteur et profondeur. Siège conducteur réglable en hauteur. Fixations Isofix. Filtre à particules.

Distinctive (29 250 €)
en plus : Bluetooth. Prise USB. Allumage automatique des phares. Capteur de pluie. Radar de stationnement arrière. Rétroviseurs rabattables électriquement. Rétroviseur intérieur électrochrome. Siège passager réglable en hauteur. Jantes en aluminium de 16 pouces. Phares antibrouillard.

Selective (31 750 €)

en plus : Système de navigation GPS. Sellerie en cuir. Jantes en aluminium de 17 pouces.
 
Options (€)
Peinture métallisée : 550. Peinture perlée rouge 8C : 2 000. Sellerie en cuir : 1 500. Sièges avant électriques : 1 200. Toit panoramique ouvrant : 1 200. Pack Sport 17 pouces avec jantes en aluminium de 17 pouces, sellerie en cuir-tissu, insert de tableau de bord en alu brossé, pédalier en alu, bas de caisse et suspension sport : 1 200 sur Distinctive, 700 sur Selective (1 700 et 1 200 avec jantes en aluminium de 18 pouces). Pack Premium avec phares bi-xénon, système audio Bose et sièges avant électriques et chauffants : 2 200 € (sur Selective).
 
 

FICHE TECHNIQUE


Longueur x largeur x hauteur : 4,35 m x 1,80 m x 1,46 m
Coffre 350 l
Réservoir 60 l
Pneumatiques 205/55 R16
Roue de secours Type galette
Poids à vide 1 395 kg
Moteur Diesel. Quatre cylindres. Turbo et rampe commune. 1 956 cm3.
Puissance 170 ch à 4 000 tr/min
Couple 320 Nm à 1 500 tr/min (350 Nm en mode Dynmic) 
Transmission Aux roues avant. Boîte mécanique à six rapports.
Direction A assistance électromécanique.
Vitesse maximale 218 km/h
De 0 À 100 km/h 8 s

 
 

LE BUDGET A L'USAGE


Immatriculation
Puissance fiscale 9 CV
Prix de la carte grise 309 € (moyenne)
Rejets de CO2 128 g/km
Bonus/malus écologique 0 €
Consommations
Ville/Route/Mixte 5,8/4,1/4,7 l aux 100 km
Prix d'un plein/Autonomie 68 €/1 280 km
Garantie/entretien
Durée 2 ans/kilométrage illimité
Révision tous les 2 ans ou 35 000 km
Prix d'un train de pneus 237 €
Assurance
Prix moyen annuel 463 €
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
un pseudo libre Le 26/02/2013 - 15:20
hello j'ai eu ma premiere alfa il y a 6 ans apres avoir essayé celle d'un ami, 2 jours apres cet essaie je commandai ma GT rouge !! puis une 159 noire et une autre 159, je viens de passer a la giulietta et je ne m'en lasse pas , voitures magnifiques et motorisation excellente... que du bonheur.
un pseudo libre Le 28/08/2012 - 06:51
Je roule pour la première fois en Giulietta Rouge Alfa JTDm 170 TCT depuis cinq jours. C'est ma première Alfa, venant d'un coupé BMW 330 CD Steptronic de 204 ch et 400 Nm. Eh bien, je suis complètement bleuffé par ma nouvelle voiture qui s'avère à peine moins puissante que mon ancienne. SI si, elle est moins lourde que la BM aussi !!! Train avant incisif, voiture agile, boite très rapide, véhicule super équipé et moderne, c'est que du bonheur ! Merci aussi à Monsieur Alfa pour son cadeau de bienvenue chez les Alfiste : un polo Alfa Roméo :-)))
messerbf109214 Le 28/09/2011 - 13:29
plus dynamique une 308 !!!!!!....??? on n'a pas du essayer la meme voiture. La Giulietta est " LA " réference en terme de dynamisme. j'ai possédé plus de 30 voitures en 19 ans de permis " toutes marques confondues " tout types et tout style de la " Uno " à la Mazda RX 8. j'ai eu 3 italiennes ( uno, punto, grande punto )....jamais de soucis...aujourd'hui dans 2 heures je prendrai livraison de ma Giulietta..... A qui le tour ?
Voir tous les commentaires (45)