Vous êtes ici :

Essai Audi e-tron : notre avis sur le SUV 100% électrique Audi

Audi e-tron antigua blue travelling avant gauche sur voie rapide
Les commandes de l'Audi e-tron s'ouvriront en janvier 2019, pour des premières livraisons à la fin du mois de février.

Après le Tesla Model X en 2016 et le Jaguar i-Pace en 2018, Audi dégaine l'e-tron, un SUV 100% électrique bâti sur les mêmes principes : 408 ch et 400 km d'autonomie, mais 2,5 tonnes sur la bascule et 82 600 € en prix de départ. Nième pachyderme électrique ou innovant SUV branché ?

Page 1Essai Audi e-tron : notre avis sur le SUV 100% électrique Audi 

On peut railler Tesla pour ses pertes abyssales, son management singulier, son Autopilot bien présomptueux, mais reconnaissons-lui une incontestable réussite : celle d’avoir « démocratisé » la voiture 100 % électrique. Quand les marques historiques considéraient cette solution comme idéale pour des citadines, Tesla a prouvé qu’elle se justifiait davantage sur des routières, plus à même de loger de grosses batteries… et d’être acquises par un public qui en a les moyens.

Audi e-tron antigua blue statique avant droit

Lancé début 2019, l'e-tron est la première pierre d'une famille 100% électrique Audi : e-tron Sportback fin 2019, e-tron GT en 2020, SUV compact en 2021.

Depuis la Model S en 2012, Tesla bouscule ainsi les constructeurs premiums, et pas seulement aux Etats-Unis), qui lancent seulement leurs modèles haut de gamme 100% électriques : Jaguar I-Pace depuis 2018, Audi e-tron dès 2019, Mercedes EQC et BMW iX3 en 2020.
 

Autonomie Audi e-tron

Intercalé entre le Q5 et le Q7 en matière de gabarit, l’e-tron affiche un coefficient de pénétration dans l’air de 0,27, inférieur à celui d’un Q3. Merci à l’aérodynamisme soigné (volets de calandre motorisés, hauteur de caisse variable, fond plat, rétros remplacés par des caméras en option), complété d’une régénération au freinage ajustable qui ferait gagner 30% d’autonomie à elle seule (nous y reviendrons).

Audi e-tron antigua blue travellin arriÃÆ’Ãĉہ ÃƒÆ’‚¡re

Avec la suspension pneumatique, l'e-tron s'abaisse de 2,6 cm à partir de 120 km/h pour réduire sa traînée aérodynamique.

A l’arrivée, et malgré sa masse pachydermique de 2 490 kg, l’Audi e-tron annonce un rayon d’action de 400 km en cycle d’homologation WLTP, légèrement inférieur à celui d’un Jaguar I-Pace (480 km). Une autonomie correcte mais pas exceptionnelle, puisqu’un « simple » Hyundai Kona EV culmine aujourd’hui à 482 km, pour un prix d’achat situé à 42 400 € (avant bonus de 6 000 €). En France, l’Audi e-tron est attendu à partir de 82 600 €.
 

Recharge Audi e-tron

C’est le principal écueil des « grosses » batteries : leur durée de recharge inavouable sur prise domestique classique, pouvant atteindre plus de
40 heures pour un cycle complet. Ce dernier chute à 8h30 sur une prise 11 kW (type Wallbox), 4h30 sur une prise 22 kW (sur borne publique… à condition d’avoir coché l’option chargeur rapide seulement disponible fin 2019), voire 30 minutes (pour 80% de la charge) sur une prise 150 kW qu’offrira le réseau de recharge Ionity.

Audi e-tron recharge 150 kW

Financé par un consortium de constructeurs (Volkswagen Group, Daimler, BMW, Ford), ce réseau viendra concurrencer les fameux Superchargeurs Tesla, mais demandera du temps avant de présenter un maillage efficace, notamment en France : 80 bornes prévues… fin 2020, contre 68 Superchargeurs Tesla déjà en service et 34 à venir en 2019. Contrairement aux bornes de l’américain, celles de Ionity seront principalement implantées sur autoroute, car réservées aux longs trajets.
 

Un e-tron de 408 ch… pendant 8 secondes

Alimenté par une batterie de 95 kWh logée sous le plancher central, l’Audi e-tron compte deux moteurs électriques animant chacun un essieu. L’arrière développe 190 ch et meut la voiture en conditions normales. L’avant, de 170 ch, lui donne la main lors des fortes sollicitations ou des besoins accrus de motricité. Avec 360 ch et 561 Nm de couple cumulés, ils autorisent un 0 à 100 km/h en 6,6 s et 200 km/h en vitesse de pointe.

Audi e-tron antigua blue travelling de face

Un mode Boost fait grimper la puissance de 360 ch à 408 ch durant 8 secondes

Mais pendant 60 secondes seulement : pour éviter la surchauffe des batteries, l’unité de contrôle électronique bride ensuite leur puissance (une situation qui devrait n’arriver que sur autoroute allemande non limitée). L’e-tron dispose toutefois d’un mode Boost, accessible durant 8 secondes cette fois, qui fait grimper la puissance et le couple cumulés à 408 ch et 664 Nm. Le 0 à 100 km/h chute alors à 5,7 s et d’ailleurs, il est temps de prendre le volant du premier SUV Audi 100% électrique de l’histoire…

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Audi