Essai Bentley Bentayga Hybrid : un SUV de niche... fiscale

voir les photos
Bentley Bentayga prix
À l'opposé du Bentayga Speed à moteur W12, Bentley propose cette "sage" version hybride rechargeable à moteurs V6 et électrique. Le prix frôle déjà les 200 000 € hors options...

À l'occasion de son restylage, le Bentley Bentayga se laisse conduire dans sa version la plus raisonnable : l'hybride rechargeable cumulant V6 turbo, moteur électrique et 449 ch. S'il est vendu au même prix que le V8 550 ch, il est d'office exonéré des 30 000 € de malus !

Voiture à l'essai : Bentley Bentayga Hybrid

  • Moteur Hybride | Puissance : 449 ch
  • Lancement : juin 2021
À partir de
199 462 €
ni bonus
ni malus

Page 1Essai et avis 

Un SUV ? Non, une Bentley : 5,13 m de long, 2,22 m de large, 67 teintes de carrosseries, 15 de cuir, 8 types de boiserie. Et une version Speed à moteur W12 6.0 biturbo de 635 ch, histoire d’abaisser ses cousins Audi Q7, Porsche Cayenne et Volkswagen Touareg au rang de banals déplaçoirs. Tarif et rejets de CO2 de cette version pouvant à peine s’avouer par les temps qui courent, retenons plutôt la version hybride rechargeable, à V6 turbo essence et 449 ch de puissance cumulée. Une chaîne de traction cette fois identique aux autres SUV de la galaxie Volkswagen... Lamborghini Urus excepté.

Prix bentayga hybride

Lancé en 2015, le Bentayga s’offre aujourd’hui son premier restylage. Au menu : un nouvel écran tactile de 10,9’’, un volant redessiné, des habillages intérieurs inédits, et des feux arrière amincis qui, paradoxalement, rendent la poupe plus massive encore. Devant, la haute calandre grillagée s’élargit et aimante le regard des passants, tantôt ébahis, tantôt grimaçants, mais toujours surpris que ce mastodonte glisse sur le bitume en silence. À condition d’avoir préalablement abreuvé ses batteries...

 

Recharge et autonomie

Si le Bentayga thermique n’a rien d’un frêle bestiau (déjà 2,4 tonnes sur la bascule en V8 essence 550 ch), l’hybride rechargeable confine à l’éléphant obèse : 2 650 kg, après ajout d’une machine électrique de 128 ch et d’un pack de batteries de 17,3 kWh. Une fois rechargé en 2 heures et 30 minutes sur borne 7,2 kW (ou près de 8 heures sur prise domestique classique), le Bentayga Hybrid est prêt à boucler 40 km en mode 100 % électrique, d’après son homologation WLTP.

Bentayga restylé arrière
Recharge Bentayga hybride

Nous avons finalement atteint 41 km à doux rythme sur notre parcours-test mêlant voies rapides, routes secondaires et traversées de villages fluides. Un résultat fidèle aux promesses (c’est rare !) et plutôt correct rapporté au poids de l’engin. Avec 128 ch pour mouvoir 2,7 tonnes, il faut simplement se contenter de modestes prises de vitesses, mais il est facile d’exploiter la puissance électrique maximale grâce à une résistance sous la pédale d’accélérateur : dans ce mode zéro émission, le V6 essence ne s’éveille que si l’on “force” sur la pédale de droite. Plus pratique que l’habituel power-mètre aménagé sous le compte-tours digital.

 

Au volant

Batteries déchargées, le Bentley Bentayga se comporte comme un hybride classique et n’évolue sans bruit qu’à faible allure en ville. Un milieu hélas inadapté à ce SUV d’échelle 1,5 qui déborde sur les places de stationnement (en longueur comme en largeur), génère quelques secousses au passage des profondes bouches d’égout (roues de 22 pouces obligent) et qui souffre d’un freinage difficile à doser, comme souvent sur les modèles électrifiés. La faible capacité de régénération amplifie d'ailleurs le phénomène, car l’auto recourt rapidement à son freinage hydraulique pour se ralentir et oscille donc souvent entre freinage régénératif et par friction. Un petit défaut toutefois vite esseulé dans un océan de qualités...

Essai Bentayga hybrid

À l’exception de curieuses vibrations dans le plancher vers 2 000 tr/min, les transitions entre phases électriques et thermiques demeurent imperceptibles. La suspension pneumatique semble survoler le bitume, effaçant les pires déformations sans jamais générer de mouvements de pompage nauséeux. Quant à l'insonorisation, elle équivaut à enfiler un bonnet de bain en silicone à la fermeture des portières tant on se sent isolé du monde extérieur.

Le léger feulement du V6 finit par s’inviter si l’on insiste sur l’accélérateur, sans jamais perturber l’atmosphère ni malmener les cervicales. Quoique : les 449 ch et 700 Nm de couple cumulés effacent le poids de l’engin dans une poussée linéaire et continue, relayée par une boîte auto à huit rapports empreinte de douceur. L’ambiance feutrée n’invite pas spécialement à hausser le rythme mais si besoin, le Bentayga accepte l’épreuve dans la dignité : motricité impériale, roulis somme toute modéré, et grip élevé en virages une fois l’auto calée sur ses appuis. Reste à modérer le rythme sous la pluie, les 2,7 tonnes attirant forcément le nez vers l'extérieur dans les ronds-points humides…

Autonomie Bentley hybride

La consommation à rythme enlevée sera la deuxième invitation à l’accalmie même si les valeurs n’ont rien d’astronomique rapportées à la masse : 11,5 l aux 100 km relevés à 130 km/h, où le V6 turbo de 340 ch évolue seul pour forer le trou d’air du Bentayga sur autoroute. Nous sommes évidemment loin des 3,4 l aux 100 km homologués en cycle mixte, mais cette valeur résulte d’un trajet parcouru aux deux-tiers en mode 100 % électrique. Sur plusieurs jours d’essai et une distance totale de 560 km, deux recharges sur secteur (soit environ 80 km assurés sur les batteries) ont suffi à contenir la consommation moyenne à 8,5 l aux 100 km. Correct pour cet auguste SUV à essence, et comparable au Bentayga V8 diesel 435 ch aujourd'hui disparu du catalogue. Mais pour y parvenir, il faut jouer le jeu de la recharge...

 

À bord

Interieur Bentley Bentayga First Edition
Authentiques effluves de cuir, historiques tirettes pour ajuster le début d'air, tapis de sol si épais qu'on hésite à quitter ses souliers pour pénétrer à bord : le Bentayga n'est pas un SUV comme les autres.
Tirette chauffage Bentley
Mais si les tirettes de ventilation et la montre analogique évoquent les limousines de la marque...
COnsole centrale Bentley Audi
... certaines commandes rappellent plutôt les productions Audi. À éviter en seconde voiture, donc.
Compteurs bentley bentayga
L'instrumentation présente même moins de modes d'affichage que le Virtual Cockpit Audi.
Télé sur écran central
L'intuitive interface de l'écran central tactile vient du même moule. La réception TV est facturée 1 200 €.
Banquette du SUV Bentayga
La banquette coulissante et inclinable réserve un excellent accueil aux places latérales, malgré une sellerie un rien ferme.
Tablette arrière bentley
Une tablette tactile et amovible permet de commander la clim' arrière, le chauffage des sièges ou les stores latéraux.
Bentayga coffre
À 479 l, le volume de coffre ne perd que 5 l par rapport aux versions thermiques. Mais il n'y a plus d'option sept places...
Coffre Bentley Bentayga hybride
... et plus d'espace sous le plancher pour ranger les deux câbles de recharge ni même la roue de secours optionnelle !


Prix et concurrence

Les autres SUV de la galaxie Volkswagen doivent être choisis en version de pointe pour disposer de la même configuration mécanique, cumulant 462 ch au lieu de 380 ch : Volkswagen Touareg R à 95 000 €, Audi Q7 60 TFSI e Compétition à 97 270 €. Des tarifs très éloignés du Bentayga Hybrid, même en lorgnant du côté du Porsche Cayenne E-Hybrid facturé 96 300 €. Ce dernier peut certes grimper à 179 200 € dans sa version Turbo S E-Hybrid, qui remplace le V6 turbo 340 ch par un V8 biturbo 550 ch et crache 680 ch cumulés. Mais c’est encore insuffisant pour égaler le tarif du cousin anglais…

Calandre Bentley
Jantes Mulliner 22''

Ainsi, notre Bentley Bentayga Hybrid démarre au prix de 199 462 €. S’y tenir paraît vite illusoire tant la liste d’options, non communiquée officiellement (quelle demande terre-à-terre…), demeure aussi fournie qu’onéreuse : 1 578 € pour les seuils de portes rétroéclairés, 3 720 € pour la montre Breitling au sommet de la planche de bord, 7 992 € pour le système audio Naim à 20 haut-parleurs, ou encore 13 962 € pour le pack Mulliner mêlant pédalier et bouchon de réservoir façon alu, surpiqûres diverses et jantes 22’’ bicolores présentes sur notre modèle d’essai. À rappeler au chauffeur quand il stationne le long d’un saillant trottoir...

Retrouvez le bilan de l'essai, la fiche technique et les prix en page suivante...

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
employeedf

Je ne savais pas que Bentley faisait des camionnettes.

sprinteur

Le système de bonus-malus illustre ici son incohérence: offrir 30 000 EUR au propriétaire d'un engin à 200 000 minimum pour trimbaler un moteur électrique et une batterie dans un engin qui pèse deux fois le poids d'une voiture moyenne c'est jeter l'argent du contribuable dans les fenêtres de ceux qui n'en ont aucun besoin.

ChristophedeN

La niche elle n'est pas seulement fiscale elle est aussi environnementale. En effet avec 2648 kg sur la balance qui croit encore que ce tank électrifié est "zéro émission", ce qu'il n'est pas les émissions de polluants et de GES étant directement proportionnelles à la masse en mouvement. Mais avec cette réglementation basée sur une analyse biaisée, l'entreprise propriétaire de ce pachyderme pourra : - dire qu'elle est règlementairement neutre en CO2 en demandant au chauffeur de brancher la bête au bureau ou à l'usine, - permettre à son dirigeant de continuer à circuler en ville en émettant plein de particules d'abrasion autant d'armes létales pour les riverains. A croire que les législateurs défendent leur propre mode de vie aux dépens des besogneux.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Bentley Bentayga