Vous êtes ici :

Essai Bentley Continental GT (2018) : la GT idéale ?

Bentley Continental GT Sequin Blue
La Bentley Continental GT vient semer le trouble dans la catégorie des GT. Ses qualités sont indéniables mais il faut y mettre le prix, 206 600 € au minimum. Notre modèle d'essai agrémenté d'options est facturé 247 920 €

Le style de la nouvelle Bentley Continental GT se muscle mais demeure toujours aussi élégant. Pourtant, le plus intéressant est à l'intérieur : équipements high-tech, moteur W12 de 635 ch, trains roulants entièrement revus... Est-ce la meilleure GT pour aller vite et loin ?

Voiture à l'essai : Bentley Continental GT W12

  • Moteur Essence | Puissance : 635 ch
  • Lancement : juillet 2018
À partir de
206 600 €
10 500 € de malus

Page 1Essai Bentley Continental GT (2018) : la GT idéale ? 

La Bentley Continental GT est sortie en 2003. Depuis, elle a profité de plusieurs évolutions mais elle a dû attendre le salon de Francfort 2017 pour prendre sa retraite. Une éternité dans la production automobile. Cette Continental GT de seconde génération reprend le style élancé et élégant en y ajoutant une touche de dynamisme. La calandre en impose toujours autant mais le profil gagne des plis plus marqués, et l’arrière est moins massif. Le coffre en pente douce et les feux en amande n’y sont pas étrangers. En revanche, le gabarit reste proche de l’ancienne (+ 5 cm en longueur).

Si la Continental GT a pris son temps pour se renouveler, peut-être est-ce pour mieux profiter des technologies modernes. Elle change tout, ou presque : carrosserie en aluminium, hormis le coffre en matériau composite, amortissement piloté à trois chambres, barres antiroulis actives grâce à l’architecture 48 V, boîte de vitesses à double embrayage, transmission privilégiant le train arrière… Les éléments techniques de la Volkswagen Phaeton qui ont servi à l’ancienne génération ne sont plus de ce monde. La GT deuxième du nom s’inspire dorénavant de la Porsche Panamera.

Bentley Continental GT 2018
Ce moteur W12 sait être discret tout en mettant le feu au poudre !

Cette Bentley a tout de même conservé l’essentiel : son moteur. Le W12 6.0 biturbo a réduit ses émissions de CO2 mais sa puissance (635 ch) et surtout son couple (900 Nm dès 1 350 tr/min) donnent le sourire. Justement, il est temps de mettre le contact.

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Bentley Coupe