Vous êtes ici :

Essai BMW M340i xDrive : un avant-goût de M3

Essai BMW M340i xDrive (2018)
La BMW M340i arrivera à l'été 2019. En attendant, c'est dans une tenue camouflée que le modèle nous a été présenté.

Le temps du six cylindres pour tous est révolu, chez BMW comme ailleurs. Ce type de moteur est désormais réservé au diesel et à un modèle essence M340i qui a tout d'une petite M3. C'est d'ailleurs sur circuit que nous avons pu prendre en main cette nouvelle Série 3 M340i forte de 374 ch.

Voiture à l'essai : BMW Série 3 M340i xDrive

  • Moteur Essence | Puissance : 374 ch
  • Lancement : mai 2019
5 340 € de malus

Page 1Essai BMW M340i xDrive : un avant-goût de M3 

Voici quinze ans, du temps de la Série 3 E46, l’achat d’une simple 320i donnait droit au moteur six cylindres en ligne atmosphérique. A lui seul, il justifiait l’achat d’une BMW Série 3, même si ce n’était pas un monstre de puissance ou de sportivité. La musique du moteur et son fonctionnement velouté suffisait à distinguer l’auto de ses concurrentes. Depuis, le diktat du CO2 est passé par là et, peu à peu, ce moteur emblématique est devenu l’apanage de l’élite. La Série 3 G20 passe un nouveau cap en la matière. Après avoir été disponible à partir de la 335i sur la F30 phase 1 puis la 340i, voici désormais que le six cylindres essence n’est plus accessible que sur la M340i.

Essai BMW M340i xDrive (2018)

Le changement par rapport à sa devancière ne se limite pas à un petit
« M » et 48 ch de plus. L’auto inaugure une toute nouvelle version de son six cylindres trois litres, dont l’injection et la suralimentation ont été repensées tandis que la transmission intégrale et la boîte automatique deviennent obligatoires. Les amateurs de BMW qui ne jurent que par la propulsion et la transmission manuelle (nous en connaissons) en seront pour leur frais. Nous avons pu essayer ce modèle en avant-première sur le circuit de Portimao, au Portugal, très technique et vallonné à souhait, bien avant le lancement qui aura lieu à l’été 2019. C’est pourquoi notre modèle d’essai en configuration américaine était encore revêtu d’un léger camouflage. 
 

Prix BMW M340i xDrive 2019

Essai BMW M340i xDrive (2018)
BMW M340i 2019
Essai BMW M340i xDrive (2018)
BMW M340i 2019

A l’heure où nous écrivons ces lignes, les tarifs de la M340i xDrive ne sont pas connus. Il ne faut pas cependant être devin pour prévoir une forte inflation par rapport à feu la 340i F30 qui était encore disponible en simple propulsion et boîte manuelle. La nouvelle sera également livrée d’office avec des jantes de 18 pouces. Notre modèle d’essai recevait lui les 19 pouces optionnelles qui étaient chaussées d’excellents pneumatiques Michelin Pilot Sport 4. Enfin, il n’y aura plus le choix entre les finitions puisque l’auto sera d’office livrée en version M Performance.

 

On peut donc raisonnablement tabler sur une augmentation de tarif d’au moins 20 000 € par rapport à la BMW 340i Lounge de 326 ch précédente, facturée 49 700 €, même si celle-ci ne s’écoulait que très peu dans cette finition d’accès. Il faudra y ajouter un montant de malus écologique 2019 de 5 340 €, en baisse par rapport au modèle actuel, puisque BMW annonce un chiffre d’émissions identique de 172 g/km de CO2. Notons enfin que l’amortissement piloté de notre modèle d’essai ne sera pas livré en série, sauf si BMW France en décide autrement.
 

Au volant de la BMW M340i xDrive

Essai BMW M340i xDrive (2018)

Nous l’avons dit, BMW équipe d’office sa M340i d’une transmission intégrale. Celle-ci conserve cependant une prédominance à la propulsion, encore amplifiée par le montage en série d’un différentiel à glissement limité mécanique à gestion électronique. Celui-ci offre un niveau de blocage variable en fonction de l’adhérence, ce qui donne à l’auto un caractère plus directionnel en courbe. S’y ajoutait sur notre modèle d’essai l’amortissement piloté M. Nous avons pu mettre à l’épreuve ces nouveautés sur circuit, dans des conditions plutôt difficiles, la piste de Portimao alternant le jour de notre essai zones sèches et mouillées, de quoi apprécier cinquante nuances d’adhérence de pneumatique.

Essai BMW M340i xDrive (2018)
Très à l'aise sur circuit, la BMW M340i joue dans la cour des vraies sportives. Les chiffres sont éloquents : 4,4 s de 0 à 100 km/h et vitesse maxi volontairement limitée à 250 km/h.

On le sait, l’épreuve de la piste n’est pas toujours probante pour une auto de série : une bonne voiture de circuit peut faire une mauvaise auto de route et inversement. En l’espèce, la M340i s’est plutôt très bien tirée de l’épreuve grâce à un excellent équilibre des masses. Sans être radicale, elle ne nous a jamais fait sentir sa masse, sinon au freinage dont on peut venir assez vite à bout dans ces conditions. Plutôt linéaire, le six cylindres distille son joli timbre de voix habituel. Nous avons pu essayer plusieurs modes du système de contrôle de stabilité. En Sport, celui-ci autorise des dérives assez conséquentes, parfaitement prévisibles d’ailleurs sur le mouillé. Le niveau de performances est suffisant pour que l’auto ne soit jamais en déficit de puissance sur le circuit, ce qui n’est pas peu dire. Enfin, pour autant que nous ayons pu en juger sur le bitume lisse de ce tracé, le niveau de confort reste parfaitement honorable. Il nous restera bien sûr à confirmer ces impressions sur route, où les transmissions automatique et intégrale trouvent plus leur sens.
 

Dans l’habitacle de la BMW M340i xDrive

Essai BMW M340i xDrive (2018)
La définition de la BMW M340i n'est pas encore connue mais on sait déjà que sa planche de bord sera très proche de la version M Sport (photo) disponible sur les modèles plus modestes de la gamme Série 3. L'instrumentation numérique et le volant sport seront de mise.
Essai BMW M340i xDrive (2018)
A l'arrière, la BMW M340i proposera la même habitabilité très correcte que ses sœurs de gamme.
Essai BMW M340i xDrive (2018)
La BMW M340i proposera un volume de coffre de 480 litres, identique à celui des Série 3 conventionnelles.

 

Concurrence BMW M340i xDrive

Audi S4
Mercedes Classe C 43 AMG
Audi S4

La M340i ne sera pas seule en piste à son arrivée l’été prochain. Elle devra faire face à la Mercedes Classe C 43 AMG, plus puissante et sans doute plus chère avec son V6 de 390 ch et son tarif de 71 699 €. Elle adopte elle aussi la transmission intégrale, tout comme l’Audi S4, qui recourt également à un V6, fort de 354 ch. Son tarif est très proche de celui de la Mercedes à 71 930 €.

La Jaguar XE et l’Alfa Romeo Giulia ne proposent pas de version équivalente, la première ne proposant pas de multicylindre et la deuxième le réservant à la QV. En revanche Volvo proposera dès l’année prochaine une version hybride rechargeable T6 de sa berline S60 à la puissance de 340 ch très proche de celle de la BMW. Il se murmure également que Peugeot prépare une version hybride GT de plus de 300 ch de sa 508 Lire Peugeot 508 Hybrid : deux versions sportives à l'étude, mais une BMW Série 3 hybride sans doute plus comparable est également en préparation.
 

Bilan essai BMW M340i xDrive

Essai BMW M340i xDrive (2018)

Bien sûr, on reste inconsolable de voir le six cylindres devenir définitivement inaccessible au commun des mortels. Une constatation qui ne doit pas éclipser les qualités de la M340i, qui restent à confirmer sur route. Très équilibrée, puissante et très facile à prendre en main, elle s’affirme comme une sportive à tout faire, aussi polyvalente qu’une Audi S4 tout en montrant plus de talent pour la dérive sur circuit. Le sportif pur et dur sera certes un peu frustré par la transmission intégrale et la boîte automatique toutes  deux obligatoires. Mais pour un tarif sans doute équivalent, il lui reste encore la M2 compétition, qui conserve les attributs d’une BMW à l’ancienne, turbo mis à part.

On aime

  • La polyvalence
  • Les performances
  • L’équilibre sur piste

On regrette

  • Version d’élite
  • Le malus écologique
  • Pas de transmission manuelle
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Carmanfirst

Et dire que je me régale toujours autant avec ma série 5 E60 530xia : 272ch, 4 roues motrices et 6-cylindres en ligne (dernier moteur essence BMW sans turbo) en version M pour une voiture que j’ai acheté moins de 20 000 € il y a 3 ans

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la BMW Série 3