Essai comparatif : BMW Série 2 Active Tourer vs Citroën C4 Picasso
habillage
banniere_haut

Essai comparatif : BMW Série 2 Active Tourer vs Citroën C4 Picasso

BMW, chantre de la berline dynamique, se lance dans le segment du monospace compact à traction avant. Et trouve sur son chemin le meilleur ami des familles, le Citroën C4 Picasso monté en gamme sur cette génération. Pour une fois, le novice est allemand, le spécialiste est français... Verdict ?

Par Mathieu Sentis, Photos Clément Choulot, Clément Choulot
Publié le Mis à jour le

La BMW 218d Active Tourer est ici photographiée en finition Sport à 35 300 €

CLEMENT CHOULOT

CITROEN C4 Picasso BlueHDi 150 Exclusive

  • - Moteur : Diesel
  • - Puissance: 7 ch
  • - Lancement : Juin 2013
  • - A partir de 34 450 €
  • - Ni bonus ni malus

BMW Serie 2 Activetourer Luxury

  • - Moteur : Diesel
  • - Puissance: 7 ch
  • - Lancement : Octobre 2014
  • - A partir de 36 800 €
  • - Ni bonus ni malus

Si vous n’aviez pas suivi l’actualité automobile ces derniers mois, inutile de vous pincer devant l’intitulé de ce comparatif : oui, L’argus oppose un Citroën C4 Picasso à une BMW. Car dans la gamme du constructeur allemand désormais, il existe des alternatives aux berlines basses, propulsion, à moteur longitudinal.

L’Active Tourer repose une plate-forme partagée avec Mini. Ses roues motrices sont donc à l’avant, et le moteur en position transversale : une architecture indispensable pour dégager de l’espace intérieur…

La nouvelle Série 2 Active Tourer culmine ainsi à 1,56 m de haut, transmet sa puissance aux roues avant et fait coulisser ses sièges arrière ! Un véritable monospace compact en somme, après les premiers signaux envoyés par les berlines à toit haut que sont les Série 3 et Série 5 badgées « Gran Turismo ».


A l’inverse, le spécialiste ès monospace compact depuis 1997 s’est encanaillé : fini, le premier Xsara Picasso rondouillard et discret. Le C4 Picasso de 2013 soigne sa technologie embarquée (double écran de contrôle, sièges massants), embarque un diesel qui lave plus blanc que blanc avec son filtre à NOx et présente une allure futuriste.

Le C4 Picasso est plus long de 9 cm, mais pas plus lourd grâce à sa plate-forme modulaire allégée.

Une montée en gamme évidente, pour celui que l'on baptise « Technospace » au service marketing Citroën... Aujourd’hui, ces cheminements distincts amènent nos deux amis des familles à se rencontrer, à armes égales. Voilà un match inattendu, qui s’annonce passionnant.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
David GAVA Le 23/06/2019 - 07:35
Bonjour, Roulant depuis plus de 10 ans sans soucis majeurs avec une Xsara Picasso Essence première du nom, j’hésite entre la Bmw et la Citroën en version boite auto essence. En faisant abstraction des problématiques de fiabilité, Voici ce que je peux dire après quelques essais. La différence entre les 2 véhicules se résume bien avec leur naming : sport tourer vs Space tourer. La bmw m’a déçu en n’offrant pas le ressenti « Premium » auquel je m’attendais. C’est très subtil, mais je suis géné par le décalage entre l’excellent niveau de finition et un bilan mitigé à la conduite. L’ambiance sonore est par exemple assez décevante. Sur la même base technique, je préfère la synthèse proposée par la Mini countryman (malheureusement hors budget pour ce qui me concerne). La Citroën a le mérite d’être une proposition ultra-cohérente. Je peux en revanche comprendre que certains n’apprécient pas la trop grande douceur du toucher de route proposé. Pour ce qui est de l’ergonomie, en regard des conditions de circulations actuelles l’écran central du Picasso me semble une bien meilleure proposition que le duo cadran derrière le volant + tablette du bmw éventuellement complété par un affichage tête haute rikiki.
bmomo72870 Le 28/03/2015 - 21:09
Je viens de lire le test comparatif et les commentaires. Et comme dans d autres tests du grand c4 Picasso ou c4 Picasso je trouve que le test ne ce pas assez à l'utilité de ce type de véhicule. Ce sont des monospaces et non des sportives. Leur but est de déplacer une famille de 4 à 5 personnes dans le meilleur confort possible avec le maximum de place. Perso quand je vois qu'on pousse une BMW a se comporter comme une 206 gti. Mon dieu??! Mais que ce passe t il dans la tête du testeur. Qu'il fasse la.meme chose sur un trajet avec une femme à côté et 3 enfants en bas âge à l'arrière plus des valises et des skis sur une route de montagne et qu'il reproduise sa conduite du test. D'un je pense que des le 2e virage la femme à côté lui decolle la tête. Et des le 3e virage il redescend à la station service la plus proche (la mienne par ex) en venant me demander du papier et des sacs poubelles pour ramasser le mac do a peine digérer des enfants. Donc sérieusement faites des tests en rapport avec le véhicule. De même dans les commentaires je vois des choses ahurissantes qui plus du on dit ou du jugement gratuit. Effectivement aujourd'hui je vois beaucoup de gens qui se tourne vers ce type de véhicule pour le côté agrément de conduite accouplé à l'agrément intérieur. Non parce qu'ils ont 70 ans ou pas de moyen le 115 e-hdi grand c4 Picasso coûte tout de même 34400 e en exclusive). Après de la à choisir BMW ou citroen ou Renault ou autre je pense que c'est avant tout une histoire de goût, de budget et d'envie. Perso je vais vers le modèle entre parenthèse après avoir eu un 4007 féline. Je vis en montagne vais souvent au ski et ai tout le temps rêvé d'avoir un 4x4. Le résultat un très bon véhicule à tout niveau mais au final complètement inadapté à mes besoins. Un gouffre sur le carburant. Un véhicule trop puissant compte tenu des limitations de la route et de l'aspect répressif d'aujourd'hui. Un mode 4x4 qui ne m'a été "utile" que 2 fois en 4 ans et demi malgré beaucoup de neige et route de montagne. Une habitabilité pas si impressionnante au regard de ses dimensions extérieures. Un confort relatif. .... je pense qu'aujourd'hui il faut respecter le choix de chacun et ne pas critiquer ceux qui vont vers un c4 ou une BMW série 2. Ni ceux qui vont une porsche ou une Nissan gt. Chacun ses envies et ses besoins. Et chacun sa bourse.
gerautosarl250 Le 03/01/2015 - 14:47
la force des allemands c'est la rigueur, chose qu'on a un peu perdu en France.
Voir tous les commentaires (14)