Essai comparatif : la Citroën ë-C4 défie la Volkswagen ID.3
habillage
banniere_haut

Essai comparatif : la Citroën ë-C4 défie la Volkswagen ID.3

La compacte traditionnelle a fait son temps. Les nouvelles Citroën ë-C4 et Volkswagen ID.3 le prouvent chacune à leur manière mais partagent le même mode de propulsion 100 % électrique. Reste à savoir quelle sera la meilleure compacte branchée pour l'année 2021...

Publié le Mis à jour le

La nouvelle Citroën C4 dégaine d'emblée une version 100 % électrique. L'occasion de la confronter à la Volkswagen ID.3, autre compacte sur prise récente...

Adrien Cortesi

CITROEN C4 Shine

  • - Moteur : Electrique
  • - Puissance: 136 ch
  • - Lancement : Septembre 2020
  • - A partir de 37 600 €
  • - 7000 € de bonus.

VOLKSWAGEN ID.3 Family

  • - Moteur : Electrique
  • - Puissance: 204 ch
  • - Lancement : Juillet 2020
  • - A partir de 43 490 €
  • - 7000 € de bonus.

Contrairement aux apparences, les SUV ne terrassent pas -encore- toutes les autres silhouettes automobiles. Chez Citroën, la traditionnelle C4 n’est plus mais sa remplaçante officielle emprunte à tous les genres : berline compacte pour la longueur (4,36 m), crossover pour la garde au sol, coupé pour le pavillon en fuite et… d’origine indéterminée pour l’arrière, à lunette très inclinée et feux « déstructurés ». Comme cette curieuse poupe, la proue ose le clin d’œil à la Citroën GS de 1970, évoquée dans la forme du mufle (tronqué) et des optiques (en trapèze). On aime ou on déteste mais une chose est sure : l’ensemble ne laisse pas indifférent.

Feux arriere nouvelle C4
DImensions Citroen C4 et Volkswagen ID3
Profil de "crossover coupé" pour la ë-C4 et de monospace pour l'ID.3 : nos compactes ont bien changé !

Dix centimètres plus courte que la C4, la Volkswagen ID.3 préfère exhumer un profil différent : capot court dans le prolongement du pare-brise, caisse non surélevée, hayon très vertical, ou les codes du « bon vieux » monospace en vogue dans les années 2000. Notre ID.3 d’essai n’a pourtant rien d’une camionnette (robe Turquoise à 890 €, pavillon et montant grisés à 490 €, roues de 19’’ à 550 €), et se signale par une face avant sans calandre singeant un visage amical. Deux visions très différentes de la « néo-compacte » donc, comme le confirment les fiches techniques, diamétralement opposées.
 

Batteries et autonomie

Vacataire du segment des compactes, la nouvelle Citroën C4 repose sur des entrailles de citadine : la plateforme « électro-compatible » de la Peugeot 208. La base est ici étirée au maximum pour servir l’espace intérieur (l’empattement atteint 2,67 m, soit 5 cm de plus qu’une… 308 !), mais la C4 n’en profite pas pour muscler ses batteries : leur capacité stagne à 50 kWh dont 46,2 utiles, qui promettent 350 km d’autonomie en cycle d’homologation WLTP (et moins en réalité, nous y reviendrons). Cette pile alimente un électromoteur de 136 ch maximum, logé sous le capot et animant les roues avant.

Autonomie C4 électrique vs VW ID3
Batterie plus généreuse et consommation inférieure permettent à l'ID.3 d'aller plus loin que l'ë-C4 entre deux recharges.

Contrairement à sa rivale du jour (et aux VW e-up et e-Golf), l’ID.3 n’est pas un modèle thermique électrifié. Elle est bâtie sur une plateforme dédiée, qui enfantera des dizaines de modèles 100 % électriques dans la galaxie Volkswagen (les SUV ID.4 et Skoda Enyaq sont les prochains sur la liste). L’architecture est dès lors très différente avec un électromoteur de 204 ch rejeté sous le plancher du coffre, des roues arrière motrices, et un empattement démesuré (2,77 m) qui laisse respirer les batteries : 58 kWh utiles pour atteindre 419 km d’autonomie homologuée, et même une version à 77 kWh qui dépasse 540 km. Mais au pays de l’ID.3, nul besoin de la « grosse » batterie pour faire culminer les tarifs.
 

Prix et équipements

Hors bonus de 7 000 €, la Volkswagen ID.3 débute à 37 990 € avec GPS, régulateur de vitesse adaptatif et sièges avant chauffants… mais avec une sellerie tissu, une clim’ monozone et quatre enjoliveurs de roues en plastique. L’ID.3 Family à 43 490 € est plus recommandable et ajoute des sièges tissu-velours-similicuir, quatre jantes en alliage, des radars de stationnement avant et arrière, une caméra de recul et une clef mains libres (comme la C4 Shine), mais aussi le toit ouvrant (900 € sur C4), la recharge par induction (150 € sur C4) et les feux Matrix LED adaptatifs (indisponibles chez Citroën).

intérieur nouvelle C4 Shine
Citroën ë-C4 Shine
interieur ID3 First
Volkswagen ID.3 Family

En niveau Shine, la ë-C4 pointe elle à 37 600 € hors bonus, soit 6 000 € de moins que l’ID.3 Family ! Malgré les options précitées, la française embarque quelques équipements supplémentaires comme l’affichage tête haute et la surveillance des angles morts (seulement de série sur ID.3 Tech à 45 000 €), et la pompe à chaleur facturée 1 290 € chez Volkswagen. Cette dernière limite pourtant la consommation d’énergie par temps froid, et devient recommandée dans certaines régions… à moins de programmer le chauffage à distance via l’application dédiée quand l’auto est branchée. Une possibilité offerte sur nos deux rivales, qui montrent de nouvelles différences en matière de recharge.
 

Câbles et recharge

Sur prise domestique classique, Citroën annonce 24 heures d’attente pour une charge complète et Volkswagen, 32 heures… à condition d’avoir coché le câble adéquat facturé 180 €. Citroën l’offre de série, et avec un ampérage supérieur : 16 A au lieu 8 A chez VW, qui permet à la C4 de réduire son temps de recharge à 15 heures sur prise renforcée de type Green’up à domicile.

Recharge C4 et Volkswagen electriques
La ë-C4 offre de série le câble de recharge pour prise domestique mais facture en option celui pour borne publique. L'ID.3 fait l'inverse...

Les rôles s’inversent pour les ravitaillements sur borne publique ou Wallbox triphasée : le chargeur embarqué de l’ID.3 tolère 11 kW avec le câble livré de série, pour reprendre des forces en 5 heures seulement. Ce câble est en option à 350 € sur la ë-C4, comme le chargeur embarqué de 11 kW (au lieu de 7,4 kW d’origine) qui réduit le « plein » d’énergie de 7 heures 30 à 5 heures. Pour s’aventurer sur long trajet, nos deux électriques acceptent enfin les recharges sur borne rapide en courant continu (100 kW maxi), et récupèrent 80 % de la charge en trente minutes seulement. Encore faut-il trouver une borne du réseau Ionity, bien plus épars que celui d’EDF toujours en dérangement. Mais là est une autre histoire…

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
VotrePseudo Le 10/12/2020 - 12:19
Cette nouvelle C4 semble être un chamallow... certes on peut apprécier mais c'est au détriment des qualités routières. Sinon, niveau look, ça me fait penser au Toyota C-HR... c'est devenu le constructeur de référence pour Citröen?
Bruno60 Le 01/12/2020 - 21:38
Vu l'état des routes dans mon coin, il vaut mieux avoir une voiture confortable plutôt qu'un bout de bois! De plus les véhicules électriques ne sont quasiment jamais achetés par des jeunes, donc ces personnes recherchent aussi du confort.
Clinmiro Le 01/12/2020 - 10:33
L'ID3 n'est pas une référence, consommation excessive, finition douteuse... dans les mêmes prix voire moins cher on trouve mieux, pour les longs trajets par exemple E.Niro.... Pour un usage urbain et peri-urbain la e C4 est plus intéressante, prix et confort... ou alors Hyundai ioniq...
Voir tous les commentaires (4)