Essai comparatif : la Hyundai i30 N défie la Peugeot 308 GTi !
habillage
banniere_haut

Essai comparatif : la Hyundai i30 N défie la Peugeot 308 GTi !

A gauche, la 308 GTi by Peugeot Sport, une lionne sachant rugir le week-end et faire patte de velours la semaine. A droite, la méconnue Hyundai i30 N, dont le contenu technique pourrait bien chambouler la hiérarchie des compactes sportives... La nouvelle reine de la jungle sera-t-elle coréenne ?

Publié le Mis à jour le

La Hyundai i30 N s'affiche au prix de 34 800 € et la Peugeot 308 GTi, à 38 700 €. Mais le malus écologique, bien plus important sur la Hyundai, ramène nos deux sportives au même tarif !

CLEMENT CHOULOT

PEUGEOT 308 by Peugeot Sport

  • - Moteur : Essence
  • - Puissance: 270 ch
  • - Lancement : Septembre 2017
  • - A partir de 38 700 €
  • - 953 € de malus.

HYUNDAI i30 N

  • - Moteur : Essence
  • - Puissance: 275 ch
  • - Lancement : Octobre 2017
  • - A partir de 34 800 €
  • - 4673 € de malus.
Hyundai i30 vs Peugeot 308 GTi statique arrière
i30 N et 308 GTi revêtent des teintes singulières : bleu pastel pour la Hyundai (200 €), Coupe Franche bleu/noir pour la Peugeot (1 630 €).

Devant l’entrée du club des compactes sportives, le klaxon de la nouvelle Hyundai i30 N retentit. La Peugeot 308 GTi répond à l’interphone :

- Qu’est-ce que c’est ?

- Je suis la nouvelle i30 N, j’aimerais venir m’amuser avec vous.

- i30 quoi ? Ici, il faut s’appeler GTI comme la Golf, R.S. comme la Mégane, Cupra comme la Leon, Type R comme la Civic. Mais, « N », non, ça ne permet pas d’entrer au club.

- Ok : je développe 275 ch, embarque un différentiel à glissement limitée, repose sur une suspension pilotée, dispose d’un échappement actif. Quant à mon « N », il symbolise une chicane et signifie Nürburgring, où j’ai été en partie développée !

- Nürburgring ? Ok l’apprentie, on t’ouvre… 


Hyundai s’invite à la fête

Dans le groupe Kia-Hyundai, 2017 a sonné comme une nouvelle ère. Le premier a enfanté une berline haut de gamme façon Audi A5 Sportback (la Stinger) et le second, une prometteuse compacte sur le segment sportif le plus disputé de la planète (la i30 N).

Hyundai i30 N travelling avant
Hyundai i30 N

Leur point commun ? Un certain Albert Biermann, responsable du développement des deux modèles… et auparavant ingénieur en chef chez BMW "M". En matière de sportives chez Hyundai, l’époque du très perfectible Veloster Turbo semble donc révolue.


La 308 GTi déjà fébrile ?

Mais il en faut plus pour inquiéter la 308 GTi, restylée à la rentrée 2017 et toujours flanquée d’une prestigieuse appellation « by Peugeot Sport ». Quoique : son 1.6 turbo 270 ch pointe à 330 Nm de couple, contre 378 Nm (sous régime d’overboost) pour le gros 2.0 turbo 275 ch de la i30.

A l’inverse de la Hyundai, la Peugeot ne dispose d’aucun pilotage électronique de sa suspension, de son différentiel avant à glissement limité (un Torsen), ou de son système d’échappement (privé de valves motorisées).

Peugeot 308 GTi travellin avant gauche
Peugeot 308 GTi

En clair ? La 308 GTi craint le coup de vieux, face à cette invitée surprise aux dents plus longues qu’imaginées. Reste à savoir si l’i30 N tient autant qu’elle ne promet… Moteur.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
beniot9888 Le 14/01/2018 - 12:11
Hors "hexagone", le malus existe aussi, ce qui sera un handicap pour la Hyundai. Et Peugeot (tout comme Hyundai) change sa politique tarifaire selon les pays. Les mandataires nous en font d'ailleurs bien profiter. On achète aussi une voiture flatteuse quand on achète une voiture de ce genre. Et quelqu'un de sensible à l'image de sa voiture sportive choisira plus une Peugeot qu'une Hyundai. Et plus une A3 qu'une Peugeot, aussi. La Hyundai est tout de même une bonne surprise, elle n'est pas là juste pour exister et tirer un peu l'image de la gamme vers le haut. Elle est homogène et réussie.
michel.mxcinq063 Le 11/01/2018 - 17:56
La peugeot 308 gti , sera sûrement mieux vendue en France, mais hors hexagone, la i30 moins chère, mieux équipée garantie 5 ans , n'a pas de soucis à se faire.
Voir tous les commentaires (2)