Vous êtes ici :

Essai comparatif : la nouvelle Peugeot 508 SW défie la Volvo V60

Travelling AV décalé Peugeot 508 SW BlueHDi 160 et Volvo V60 D3
Premier match pour la nouvelle 508 SW face à la Volvo V60, elle aussi renouvelée.

Après la berline, voici le break. La Peugeot 508 SW monte en gamme et se trouve désormais en mesure d'affronter la Volvo V60, une autre nouveauté chic. Premier match entre deux (beaux) breaks avec finition huppée.

Voitures à l'essai : Peugeot 508 SW vs Volvo V60

Peugeot 508 SW 2.0 BlueHDi 160 ch GT Line EAT8
42 500 €
ni bonus
ni malus
Volvo V60 2.0 D3 150 ch Inscription Geartronic
48 600 €
50 € de malus

Page 1Essai comparatif : la nouvelle Peugeot 508 SW défie la Volvo V60 

Si Peugeot a beaucoup d’expérience en matière de break, Volvo apparait comme la référence incontestée d’une carrosserie qui fait sa réputation depuis plusieurs décennies. Avec le V60, le constructeur suédois continue le renouvellement de ses gammes, tout en changeant radicalement les proportions de l’ancien modèle. C'est la même démarche pour Peugeot dont la silhouette de la nouvelle 508 SW n'a jamais été aussi racée.

Travelling AR Peugeot 508 SW BlueHDi 160 et Volvo V60 D3
Peugeot 508 SW BlueHDi 160 GT Line et Volvo V60 D3 Inscription

La Peugeot 508 SW II sera disponible que début 2019 mais elle est déjà confrontée à la V60 dans ce match. Ces deux breaks très portés sur le design affichent des longueurs similaires (4,78 m pour la Peugeot et 4,76 m pour la Volvo), mais la française accentue son dynamisme avec un pavillon légèrement plus bas : 1,42 m contre 1,43 m. C'est surtout vus de dos que nos deux breaks marquent leur différence : dessin athlétique pour la 508 SW, plus classique mais statutaire pour la V60.

 

Une 508 SW spectaculaire

coffre contre coffre Peugeot 508 SW BlueHDi 160 et Volvo V60 D3

Avec la nouvelle 508 SW, Peugeot a investi dans un design plus spectaculaire avec le but affiché de venir chercher des clients non seulement chez les autres grands généralistes tels que Renault avec la Talisman Estate (certes 8 cm plus longue), mais aussi des marques plus haut de gamme, comme notre V60 mais aussi l'Audi A4 Avant et la BMW Série 3 Touring qui se renouvellera en 2019.

 

Des breaks bientôt hybrides rechargeables

L’électrification fait partie intégrante des programmes des constructeurs. Les 508 SW et Volvo V60 n’échappent pas à la règle, avec un calendrier qui diffère quelque peu. Le suédois recevra un dispositif hybride rechargeable (T6 340 ch et T8 390 ch) au cours des prochaines semaines, alors que la Peugeot s'équipera du premier système plug-in de PSA en 2020 dont la puissance cumulée sera de 225 ch.

En attendant ces nouvelles déclinaisons hybrides qui bénéficieront d'une fiscalité avantageuse, notre match 508 SW vs V60 porte sur les versions diesels les plus demandées. Sans surprise, le prix de la française est plus léger : 6 100 € de moins sur les versions sélectionnées. Voyons comment Volvo justifie son prix supérieur.

Filé Peugeot 508 SW BlueHDi 160
Peugeot 508 SW BlueHDi 160 GT Line
Filé droite gauche Volvo V60 D3 Inscription
Volvo V60 D3 Inscription

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (5)
Calliope49

Le D3, c’est le diesel basique de chez Volvo... Il me semble qu’il existe un D4 de 190 Cv. Je pratique Volvo depuis plusieurs années (essence 250 CV puis hybride 407 CV)... c’est dire que le terme « train de sénateur «  me fait un peu sourire ! Volvo, c’est rouler sur de la mauvaise route (c’est la règle aujourd’hui), dans la tempête, avec 3 enfants derrière et 150 kg de vaisselle dans le coffre.... Ne riez pas, c’est du vécu !!! Et c’est surtout de descendre de la voiture en pleine forme et sans fatigue. J’ai eu Peugeot, Citroën, Audi, tout ça en haut de gamme, et je dois dire que je préfère Volvo.... C’est peut-être une affaire de goût. Peugeot a fait beaucoup d’effort, mais le confort n’est pas du tout au même niveau que Volvo, et j’ai pu encore le constater dans un taxi Peugeot neuf sur un trajet de 70 km (place arrière).

Gbzd

Toujours amusant de voir les commentaires péremptoires de personnes qui n'ont manifestement pas essayé les modèles présentés. Typiquement caricatural de ce que peuvent être certains français, c'est sûr qu'on ne verra jamais un suédois ou un allemand faire ça, chacun appréciera.

Renka

La Peugeot avec quelque option sera à 45000,00€ prix qui sera exorbitant pour un français lambdas et la clientèle qui aura les moyen de payer cette somme ira sur des marque premium allemande ou suédoise, la direction de Peugeot à la folie des grandeurs, il vont faire la même erreur qu’avec DS7 commence à les brader car la clientèle préfèrera les marque germaniques pour un modèle à 60000 € et non une marque française

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 508
Recevez par e-mail toutes les infos de la Volvo V60